Critiques de jeux,  Jeux de plateau

Passtally. Pour rentrer en connexion

Passtally, un nouveau jeu de société qui crée des connexions.


Pourquoi jouons-nous ? Pour créer des liens, des connexions entre nous. Nous jouons parce que le jeu nous permet de nouer des relations nouvelles ou d’approfondir des amitiés existantes, via le partage d’une expérience commune. Et plus cette expérience est agréable, plus le lien sera fort.

Passtally est donc un jeu pour créer des connexions. Entre joueurs et joueuses, mais surtout, sur le plateau. Chaque personne va devoir créer des chemins entre ses pions pour marquer des points. Plus la connexion est longue, plus elle est élevée, et plus on va marquer de points.

Installation

Le plateau de jeu est une grille de 6×6 lignes. Chaque personne va placer un pion par côté de la grille, sur une des lignes. 3 piles de tuiles sont formées sur le bord du plateau, et une tuile de chaque pile est retournée face visible. Les tuiles vont « casser » les lignes, et changer les chemins, pour relier les pions.

À son tour, on doit effectuer deux actions. Les actions sont, au choix :

  • Placer une tuile sur le plateau de jeu, sur un emplacement autorisé
  • Déplacer un pion de une ou deux cases, en sautant au dessus des cases occupées


Une fois ses deux actions effectuées, on compte ses points de victoire. Chaque ligne complète entre deux pions va rapporter des poins, en fonction du nombre de tuiles traversées, et du niveau des tuiles, une tuile pouvant être posée sur deux autres tuiles du même niveau.

Le jeu se termine lorsqu’une des conditions suivantes est remplie :

  • Une personne arrive à 50 points. Le jeu se termine à la fin du tour.
  • Une des trois piles de pioche est vide. Le jeu se termine à la fin du tour.
  • Il n’est pas possible de placer une des tuiles. Le jeu se termine immédiatement.

Passtally, verdict

Si les règles sont simples, et facilement compréhensibles, le jeu n’est pas du tout simpliste. Il demande une certaine capacité de planification et une vision stratégique à long terme, ainsi qu’une bonne dose de rosserie.

La personne qui essaie de ne pas gêner les autres ne gagnera pas, et sera même sûre de se faire laminer, les chemins se faisant et défaisant tout au long du jeu. La taille du plateau ne permet pas de jouer dans son coin. Il faut savoir prendre le meilleur sur les autres. Il faut aussi savoir prendre la bonne décision, entre placer une tuile et déplacer un pion. Le coup à 2 points de victoire tout de suite peut gâcher un coup à 4 ou 5 points au tour suivant.

Analysis-paralysis ?

Comme dans tous les jeux de réflexion, il y a un risque d’analysis-paralysis, avec la personne qui va chercher toutes les combinaisons possibles et ne saura pas quoi jouer. L’auteur du jeu a prévu le coup, et propose une variante avec un temps limite de 60 secondes, ce qui est déjà long, pour jouer. De quoi pimenter les parties, et éviter de devoir attendre dix minutes à chaque tour.

Un jeu minimaliste en terme de design et de règles, mais avec un fort potentiel de rejouabilité. Fourberie et stratégie de rigueur, jouable à tous les âges. Vous aimez Tsuro ? Vous aimerez Passtally, plus calculateur, plus taquin.

Pas incroyable, mais pas inintéressant.

Note : 4 sur 5.
  • Auteur : Masaki Suga
  • Éditeur : Pandasaurus Games
  • Illustrateur : Saori Shibata
  • Nombre de joueurs et joueuses : 2 à 3 (tourne très bien à toutes les configurations)
  • Âge conseillé : Dès 8 ans (bonne estimation)
  • Durée : 30 à 45 minutes (bonne estimation)
  • Thème : Abstrait
  • Mécaniques principales : Connexion tuiles

Pour vous proposer une expérience de lecture plus agréable, nous vous proposons un site sans aucune publicité. Nous entretenons des relations d’affiliation avec Philibert et Play-in. Ainsi, lorsque vous achetez un jeu en cliquant sur les liens menant aux boutiques, vous nous soutenez. Grâce à vous, nous pouvons obtenir une petite part des revenus. Ceci nous permet alors d’acheter d’autres jeux et de continuer à pouvoir vous proposer de nouveaux articles.

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :