Jeux de plateau

Wizards met fin à sa relation avec deux illustrateurs de Magic

Temps de lecture: 3 minutes

Après avoir retiré sept cartes jugées racistes, l’éditeur de Magic continue sur sa lancée et coupe ses relations avec deux illustrateurs du jeu.

Les éléments-clés :

  • L’éditeur de Magic coupe toute relation professionnelle avec l’ilustratrice Terese Nielsen, accusée d’opinions politiques extrémistes.
  • L’éditeur cesse également ses contrats avec Noah Bradley.
  • Noah Bradley a avoué des comportements de harcèlement sexuel.
  • L’éditeur va remplacer les dessins de Noah Bradley sur ses cartes Magic.


Un vent de révolte souffle sur le monde du jeu. Après que l’éditeur ait décidé il y a quelques jours de retirer sept cartes Magic jugées racistes, Wizards continue sur sa lancée pour proposer un jeu, un produit, un univers plus responsable. La contestation planétaire pour lutter contre le racisme secoue toutes les industries culturelles, dont celle du jeu de société.

Terese Nielsen & Magic

C’est jeudi soir passé sur la chaîne Twitch de Magic, que l’éditeur du jeu Wizards of the Coast a révélé mettre fin à leur relation avec l’artiste controversée Terese Nielsen. Cette illustratrice a illustré de nombreuses cartes Magic. Notamment dans le prochain format original, Jumpstart, inspiré de Keyforge. Elle y aurait au moins trois cartes, dont Approche de la Mort, Perspicacité du Chasseur et Études Rhystiques.

C’est en 2018 et 2019 que la communauté a relevé les affiliations politiques et idéologiques de l’artiste.

Nielsen, qui vit à Carson City dans le Nevada avec sa femme, est l’une des artistes les plus populaires de Magic. Elle a commencé à illustrer des cartes dans Alliances en 1996. 

Mais en 2018, les gens ont remarqué que Nielsen suivait des groupuscules d’extrême-droite et complotistes sur Twitter. Dont des activistes de droite comme Mike Cernovich, Jack Posobiec, InfoWars ou du nationaliste blanc Stefan Molyneux.

Un échantillon de comptes alt-right et complotistes que Nielsen suit sur Twitter.

Elle a également « liké » un certain nombre de tweets racistes sur des théories antisémites et des mèmes sur le pouvoir blanc.

Lorsque tout cela a été révélé, l’artiste de Magic a alors « unfollowé » ces comptes extrémistes. La controverse s’est rallumée quand, en avril 2019, Nielsen a publié une longue déclaration sur Twitter.

Beaucoup ont alors trouvé sa déclaration vague et décevante, en particulier parce qu’elle ne répondait pas à ses prétendues opinions transphobes.

Depuis toutes ces affaires qui remontent à 2018, en pleine contestation planétaire pour lutter contre le racisme et les violences policières, Wizards a décidé de cesser ses relations de travail avec l’illustratrice. Après Jumpstart cet été, le dernier produit avec l’une de ses illustration sortira cet automne dans Zendikar Rising.

Noah Bradley

Mais ce n’est pas tout. En plus de cesser ses contrats avec Terese Nielsen pour des questions politiques et idéologiques, Wizards et Magic cessent également de travailler dorénavant avec l’illustrateur Noah Bradley, suite à de multiples accusations de harcèlement sexuel.

Wizards of the Coast a en effet annoncé mettre fin à sa relation avec l’artiste Noah Bradley. Cet illustrateur a travaillé sur plus de 100 cartes Magic: The Gathering. L’éditeur explique que sa « conduite sexuelle inappropriée avec des membres de la communauté Magic » comme raison de leur décision. 

C’est l’artiste lui-même qui a divulgué sa conduite inappropriée sur Twitter en présentant ses excuses. Vous pouvez lire sa déclaration et ses excuses ci-dessous :

Dans sa déclaration, Bradley reconnaît avoir agressé et harcelé des femmes. Les nombreux commentaires de la communauté Magic semblent affirmer avoir été au courant de cette conduite.

Tout a commencé il y a quelques jours, le 20 juin, quand l’artiste Betty Jiang a publié une accusation plutôt sérieuse et effarante contre Bradley, à lire ici :

À la suite du tweet de l’artiste, d’autres femmes ont alors également partagé leurs expériences de harcèlement avec Bradley.

Wizards of the Coast a alors aussitôt réagi. Ils ont annoncé couper toute relation avec l’illustrateur pour favoriser un environnement sécurisé et amusant pour tout le monde. Ils déclarent ne pas tolérer les comportements abusifs ou le harcèlement.

Dès maintenant, Wizards ne commandera plus d’illustrations à Bradley pour Magic. Ils vont également retirer ses dessins des cartes déjà illustrées par lui, pour les remplacer par d’autres. L’éditeur explique que cela prendra toutefois un peu de temps pour tout changer.

%d blogueurs aiment cette page :