Ces jeux de société qui nous plongent en pleine pandémie

Temps de lecture: 5 minutes

En pleine pandémie mondiale, des jeux de société nous proposent de nous immerger dans le thème des épidémies pour vivre des aventures ludiques et fictives, parfois lugubres

Les maladies et leur propagation ont souvent inspiré les auteurs et autrices de jeux de société. Quels sont les jeux qui nous proposent de nous projeter en pleine pandémie ? Qui nous embarquent dans des aventures ludiques pour lutter contre les maladies ? Ou de nous faire jouer les maladies. Voici notre sélection de quelques jeux

Pandemic

Pour ouvrir cette sélection, il faut en toute logique commencer par parler de Pandemic. Pandemic, le jeu de société coopératif le plus populaire dans ce thème. Quand Pandemic est sorti en 2008, son auteur a expliqué qu’il avait été inspiré par l’épidémie de SRAS de 2003-2004 :

Dans Pandemic, deux à quatre joueuses et joueurs incarnent des personnages aux compétences spécifiques et tentent de combattre quatre maladies non-nommées qui se propagent sur la planète. Les joueurs et joueuses déplacent leurs jetons sur le plateau, qui n’est autre que la carte du monde, et ils tentent d’éliminer les maladies en retirant des cubes de maladie de couleur de diverses villes

On passe également sa partie à piocher et collecter des cartes des villes dans chacune des quatre couleurs de maladie, ce qui permet de se déplacer et d’éradiquer ces épidémies. Pour ce faire, il « suffit » de réunir cinq cartes de la même couleur, et hop, la maladie est éliminée !

Au cours du jeu, de nouveaux foyers d’épidémies vont apparaître, entraînant alors une propagation de plus en plus rapide des maladies, en mode « boule de neige ». Comme Pandemic est un jeu coopératif, on perd ou on gagne ensemble contre le jeu. On perd de plusieurs manières : soit au moment de les placer on manque de cubes pour représenter la maladie, soit on subit huit épidémies généralisées, soit on vient au terme de la pioche de cartes, qui devient un peu comme un marqueur de temps, un sablier qui s’écoule inexorablement vers la fin de la partie / du monde. Et il n’y a qu’une seule et unique manière de remporter la partie : venir à bout des quatre maladies !

Pandemic a connu un tel succès qu’il a engendré une cohorte d’extensions et de spin-offs

Les extensions

Le jeu d’origine de 2008 Pandemic compte à l’heure actuelle trois extensions :

Au Seuil de la Catastrophe

Au Seuil de la Catatrophe, la toute première extension, propose de nouveaux rôles et événements spéciaux, mais surtout, elle introduit le rôle de bioterroriste. Ce rôle essaie de propager une maladie et les autres à la table essaient de les arrêter. Avec cette extension, Pandemic devient semi-coopératif, tous contre un

In Vitro

In Vitro est la deuxième extension, dans laquelle on rajoute au jeu de base un nouveau plateau, sur lequel on doit se rendre pour trouver un vaccin contre les maladies

État d’Urgence

Troisième et dernière extension au jeu de base, État d’Urgence introduit trois scénarios, trois nouveaux défis spécifiques qui incluent par exemple le défi de l’arrière-pays, Le défi de l’arrière-pays, dans lequel les maladies se propagent des animaux aux humains. Ça vous rappelle peut-être quelque chose ???

Des Spin-offs

En plus des extensions, Pandemic a été décliné en de très, très nombreux spin-offs. Quand on parle de spin-offs, il s’agit de jeu qui reprennent plus ou moins les mêmes mécanismes de jeu, plus ou moins le même thème, pour en proposer un jeu différent qui ne nécessite pas le jeu de base

Pandemic a été par exemple ainsi rethématisé Chtulhu, invasion barbare dans la Rome Antique, ou lutte contre la montée des eaux dans les Pays-Bas. Des spin-offs qui n’ont donc plus rien à voir avec des épidémies

Le jeu a toutefois connu des spin-offs qui restent dans le thème, en proposant des mécaniques de jeux différents

Pandemic Legacy

Pandemic Legacy est une version narrative, immersive et évolutive du jeu de base, en mode campagne, i.e. les parties se suivent. Ces versions Legacy reprennent le jeu d’origine, en lui conférant un aspect évolutif. En effet, au fil de la partie, des parties, vous allez devoir modifier le plateau avec des autocollants ou détruire des cartes ou d’autres composants du jeu

Chaque saison de Pandemic Legacy couvre 12 sessions de jeu, chacune représentant un mois de l’année. Vous devez remporter, survivre un mois pour passer au suivant. Si vous gagnez le mois, le jeu se modifie pour rendre le mois d’après un peu plus difficile

La saison 1, la première boîte reprend le contexte d’origine, avec cette mécanique de jeu évolutive et… hautement addictive !

La saison 2, la deuxième boîte, elle, se déroule 71 ans après la pandémie qui a dévasté le monde. Les survivantes et survivants tentent de s’organiser pour trouver le moyen d’éradiquer la maladie une fois pour toutes ! Un présage pour l’avenir actuel de l’Humanité ??? Glaçant !

La saison 3 a été annoncée par l’un des deux co-auteurs Rob Daviau il y a deux ans déjà :

Puis l’année passée, nous avons eu droit à ça :

Depuis, aucune nouvelle

Avec la pandémie de coronavirus, pas certain que la saison 3 ne débarque bientôt, mais on se réjouit quand même !

Iberia

Dans Iberia, un autre spin-off de Pandemic, développez le réseau d’acheminement de l’eau et des transports dans l’Espagne et le Portugal du XIXe pour lutter contre les maladies. Un Pandemic historique et géostratégique

Le Remède

Le Remède est la version dé du jeu d’origine, plus léger, presque… fun ? Le but étant ici de trouver un vaccin contre les maladies. Très, trop léger. De loin le spin-off le moins essentiel de toute la gamme !

Intervention d’Urgence

Dans Intervention d’Urgence, montez à bord d’un avion et parcourez la planète pour livrer des vaccins et des vivres. Une version dés en temps réel pour un jeu tendu et… frénétique

Vous pouvez découvrir notre critique du jeu ici

Hot Zone Amérique du Nord

Juste avant que la pandémie de coronavirus n’éclate, Z-Man Games a annoncé la sortie d’un nouveau spin-off, Hot Zone, Amérique du Nord. Cette nouvelle version de Pandemic était initialement prévue pour juin 2020, mais on peut s’attendre à du retard, beaucoup de retards, comme de nombreux jeux cette année. De nombreux éditeurs l’annoncent déjà ici :

Mais revenons à Hot Zone. Ce spin-off sera une version allégée de Pandemic, plus courte, moins chère (une vingtaine d’euros), avec des parties prévues de 30 minutes et ne se déroulant cette fois qu’aux US, avec uniquement trois maladies à éradiquer et non plus quatre

Contagion

Il y a aussi Contagion, aujourd’hui difficilement trouvable, dans lequel les joueurs et joueuses incarnent les… maladies, le but étant de décimer l’Humanité. Mouaif. En pleine pandémie réelle, pas certain qu’on ait envie d’y jouer à ce jeu-ci !

Plague Inc.

Adapté du fameux jeu vidéo portable sorti en 2012, qui s’est certainement quelque peu inspiré du jeu de plateau Pandemic, Plague Inc. est la version jeu de plateau, jamais traduit en VF

Dans Plague Inc. comme dans Pandemic Contagion, vous vous rangez du côté des maladies. Votre but : infecter le monde entier ! Peut-être fun en 2019, mais aujourd’hui en 2020, le jeu s’avère plutôt lugubre et morbide

Viral

Viral

Dans Viral, on incarne une maladie, un virus, le but étant d’infecter, d’affecter certaines zones du corps pour rendre certains organes… défaillants. Mais attention au système immunitaire qui pourrait venir entraver son avancée et ainsi sa victoire

Moins morbide et lugubre que Contagion et Plague Inc. même si aujourd’hui en pleine pandémie, incarner une maladie qui s’en prend à un hôte peut sembler quelque peu… étrange

Parmi toute cette liste, quel est votre jeu préféré ? Et connaissez-vous d’autres jeux sur le même thème ?

8 responses to Ces jeux de société qui nous plongent en pleine pandémie

  1. Lucie Le Charlès says:

    Je citerais bien le peu connu Pathogenesis : là aussi on incarne un virus qui infecte un corps et doit submerger la réponse immunitaire. La différence par rapport aux jeux cités ici réside dans le côté très vulgarisation scientifique qui épargne tout mauvais goût. En lui même le jeu est un deckbuilder honnête (il existe mieux mais on passe un bon moment. Il ne faudrait peut-être que quelques changements de règles pour le rendre plus profond), mais on y apprend beaucoup.
    Et on peut évoquer aussi les jeux de gestion d’hôpital, plus ou moins cyniques : Clinic, Healthy heart hospital, dice hospital pour ceux que je connais (et que je pratique pour les deux premiers, très recommandables).

  2. zenigata says:

    J’ai un Sporz Original Outbreak chez moi. Un jeu de Loup-Garou à la sauce virus. C’est plutôt un huis clos mais bon.

  3. Cesium says:

    Et bien le remède c’est celui que l’on préfère et de loin chez nous. Plus fun, pas moins léger, je trouve. J ai eu la version normale, la version Cthulhu et celle qui est resté est la version dé, même si je joue à l’original encore sur tablette 🙂 Stay safe Gus!!

  4. Red eagle says:

    Sans oublier Pocket Pharma , un petit jeu de combinaisons astucieux pour trouver le médicament idéal

  5. Timothee says:

    Je rejoins Césium pour « Pandémie : le remède » que je trouve aussi très réussi. Il n’est pas du tout simpliste à mon avis mais offre un gameplay différent. J’aime notamment comme chaque personnage a ses compétences particulières qui se manifestent par un set de dés personnalisés.

    A noter qu’il a été agrémenté lui aussi d’une grosse extension « Mesures extrêmes » (2016) qui coûtait même plus chère que le jeu de base! Elle propose d’autres rôles et évènements et des modules supplémentaires pour corser la mission. Donc encore 40 dés en plus!

A vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.