Lego se la joue écolo et lance une gamme de briques en… plantes

Temps de lecture: 3 minutes

Une nouvelle boîte de cabane dans les arbres Lego, fabriquée à partir de matériaux à base de plantes, est le dernier exemple de la mission grandissante de l’industrie du jouet auprès des parents qui recherchent des jouets durables et écolo pour leurs enfants. C’est beau. Un petit pas pour l’industrie, un grand pas pour l’écologie (slogan qui n’a aucun rapport avec un événement qui s’est produit il y a 50 ans, aucun)

Le but de Lego: rendre les produits Lego entièrement durables d’ici 2030

Près de 200 pièces de cette cabane dans les arbres sont fabriquées à partir de matériaux à base de plantes, à partir du nouveau polyéthylène Lego, produit à partir de canne à sucre issue de sources durables, ce qui en fait un produit écologique durable

Près de 200 de la trousse de la cabane

Si les industriels et éditeurs de jeux s’engageaient tous dans cette voie, la planète morflerait moins. Hello, EcoScore. À quand l’étiquette sur nos boîtes de jeux ?

Est-ce que les consommateurs et consommatrices d’aujourd’hui portent un plus grand intérêt, souci pour les questions écologiques ? Il faut croire que oui, si Lego se lance dans cette fabrication biodégradable et durable, certainement plus onéreuses que la filiale « conventionnelle », comprenez par-là plus polluante

Hasbro, au boulot

Hasbro, Mattel (qui viennent de prendre un sacré coup dans les gencives avec Trump ce jeudi), Asmodée, retroussez vos manches et au boulot. Car oui, la preuve aujourd’hui avec Lego, les alternatives existent. Elles coûtent certainement plus cher, elles sont certainement plus complexes, en tout cas au début, à élaborer, produire, mais si tout le monde s’y met, ça sera déjà un geste pour la planète

>>> À lire également : Lego devient inclusif et sort des briques pour apprendre le… braille

On sait que voler en avion est mauvais (hello Greta), que consommer de la viande aussi (surtout bovine), mais quid de notre consommation, de nos achats ? Et l’industrie du jeu, du loisir n’est pas en reste

Hasbro, la société qui produit les figurines Marvel et Play-Doh, entre autres, travaille depuis plusieurs années sur des initiatives de développement durable. Mattel, la société derrière Barbie et Hot Wheels, a lancé des objectifs de développement durable, notamment en gérant les produits recyclés post-consommation

Alors oui, donc, forcément, qui dit durabilité et produits écologiques dit forcément prix plus élevés. Mais en même temps, on sait pourquoi on paie plus cher. Faut-il payer un jeu moins cher parce qu’il est produit en Chine et qu’il est uniquement composé de plastique (hello Couleurs de Paris à l’EcoScore calamiteux), ou payer 10-30% de plus pour avoir un produit respectueux de l’environnement ? Les fins de mois, du monde, tout ça, on connaît la rengaine. Mais alors, si un jeu coûte plus cher parce qu’il est produit dans des matières recyclables et plus proche de chez nous, peut-être que nous en achèterons moins. Ce qui est déjà un grand pas vers la durabilité et la déconsommation

Les fabricants de jouets s’efforcent non seulement de rendre leurs jouets plus durables, mais également leurs emballages. Et ça, c’est déjà pas mal. Lego envisage par exemple de rendre tous ses emballages durables d’ici 2025

De nombreuses pièces de Lego, en particulier des formes rondes, peuvent maintenant être fabriquées à partir de canne à sucre. Dingue ! Mais utiliser des matériaux entièrement à base de plantes pour mouler ses briques légendaires semblent poser certains défis techniques pour l’instant

En revanche, non, on ne sait toujours pas si les briques sont moins douloureuses lorsqu’on les piétine. Je dis ça parce que j’ai deux enfants et deux terrains minés. J’y ai, comme vous certainement si vous êtes aussi parent, laissé quelques orteils et insultes au moment du coucher

Alors, selon vous, Lego, Green Washing ou véritable mission écologique ? Prenez vos stylos, vous avez 4h

10 responses to Lego se la joue écolo et lance une gamme de briques en… plantes

  1. Lherbette says:

    Finalement peu importe que ce soit du Green Washing ou pas du moment qu’il y a un effet positif sur l’environnement.

  2. Pierre says:

    J’aurai besoin de plus d’infos pour pouvoir me prononcer :

    1. La canne à sucre ne pousse pas vraiment chez nous… les betteraves et le maïs (sucres donc amidon) ou le chanvre (fibres) oui! Du coup, pourquoi ne pas se pencher sur les propriétés de ces plantes la? Je me pose la question sur le bilan du transport et de son impact ?

    2. Parle-t-on de déchets après utilisation de ces plantes ou de cultures faites exprès pour en faire des jouets? Pouvons nous réellement utiliser des terres arables pour crée un substitut aux plastiques. Il y a tout de même de très forts risques de déforestation, non?

    3. Si un paysan doit faire pousser des briques Lego, il mange quoi du coup…? Peut-il réutiliser une partie de sa récolte pour replanter l’année suivante ou s’agit-il de graines brevetées ? Et qu’en est-il du tournus des cultures pour éviter d’appauvrir sa terre? Pour finir, comme il s’agit de cultiver pour un but non alimentaire, quelle techniques sont utilisées (ogm/pesticides à haute dose/herbicide/etc. ) ?

    Donc, oui. J’applaudis la recherche de solutions Eco-responsables mais je reste dubitatif sur la réalité de l’amélioration apportée dans notre économie libérale actuelle.

    Pour vraiment faire un geste pour la planète, partageons plutôt que d’acheter, les 35 Ludothèque juste pour le canton de Genève dont la pour ça…

    • Lherbette says:

      35 ludothèques ? Il va falloir que je déménage en Suisse ^^
      Dans mon village (4000 habitants), j’essaye de proposer l’achat groupé pour créer une ludothèque ouverte à tous, et ce n’est pas gagné …

      • Pierre says:

        C’est à peu près comme ça que les associations de toutes ces ludothèques se sont créées il y a 30 à 40 ans… Avec aussi l’idée d’avoir un lieu où jouer avec son enfant! Courage et persévère, ça finira par payer.

    • Enareth says:

      D’accord sur le transport, mais les cannes à sucre ne se mangent pas, on ne fait qu’en extraire le jus, le reste est un déchet donc autant que ça soit utilisé pour remplacer du plastique

  3. yannick says:

    L’annonce est belle, bien ficelée.j’y vois tout de même de l’opportunisme commerciale bien connue avec sûrement des éléments dans le processus de fabrication néfastes pour l’environnement (peut être pire) et qui ne seront connus que bien plus tard.
    Je rejoins l’avis de Pierre.
    Pour moi le bon choix, dans un premier temps, c’est de ne pas l’acheter.

  4. Tomtoro says:

    Il y a probablement une réelle volonté de « verdir » un peu leur activité au niveau de la matière première utilisée, mais c’est principalement un effet d’annonce/communication pour améliorer leur image. Ne soyons pas naïfs, l’impact de ce genre d’action sur la planète sera absolument nul.

    Le principal problème auquel le monde doit faire face aujourd’hui c’est le réchauffement climatique. Or toute activité (et encore plus dans le cas d’activités commerciales de groupes mondiaux comme le groupe Lego) nécessite de l’énergie et l’énergie aujourd’hui au niveau mondial c’est 80% de fossiles (pétrole, gaz et charbon) et donc fortement émettrice de gaz à effet de serre. Donc l’utilisation de plastique issu de produits pétroliers ou de plastique « biodégradable » ne change pas grand chose au problème car que ce soit l’un ou l’autre une grande quantité d’énergie sera nécessaire pour obtenir votre boite Lego à la maison.

    La seule stratégie que pourrait mener le groupe Lego afin de réduire significativement son impact sur l’environnement c’est de réduire son chiffre d’affaire, décroître quoi. Je vous laisse deviner si c’est dans leurs plans 🙂

    Je ne leur jette pas la pierre non plus, que ce soit au niveau individuel, collectif ou bien dans les entreprises il n’y a pas grand monde qui souhaite réduire son salaire / PIB ou chiffre d’affaire et tout le problème est là. Et c’est pour ça que malgré 25 COP à en discuter, notre consommation d’énergie et nos émissions de GES continuent inexorablement d’augmenter.

  5. Jeanarmandricordeau says:

    Bon début Les briques sont jolies et parfaites Maintenant Cela représente 5% de la production de Lego il reste du travail après la noix coco la canne à sucre et Les plastiques recyclages . Sur un marché ou Le jouet traditionnel n’est plus en vogue bon courage

  6. Paul says:

    Hello,

    Petite remarque, au début de l’article, vous parlez de Lego qui se lance dans la fabrication de plastique biodégradable et durable.
    Le plastique est bien fait à partir de sources considérées comme durables mais elles ne sont pas biodégradables, et heureusement…

    Travaillant moi-même pour un groupe fabriquant du polyéthylène mais sur base plus classique d’hydrocarbures, je connais relativement bien la thématique.

    Le producteur en question a une usine localisée en Amérique du Sud, relativement proche des plantations de canne à sucre, de ce fait, l’empreinte carbone en terme de transport des matières premières est limitée. Mais pour le reste : affectation des sols et déforestation, utilisation de l’eau pour la culture,…
    Le calcul global est assez complexe et le bilan est mitigé.

    Ce qui est sûr, c’est qu’on ne pourrait pas remplacer toute la production de polyéthylène (100 millions de tonnes par an) provenant de produits pétroliers par une prodution à base de plantes, ce serait un non-sens écologique.

    Donc ici, le choix est principalement marketing, avec une bonne intention réelle quand même je suppose, mais je pense que cela fait du sens de limiter cette utilisation de plastique à base de plantes à une partie seulement de la gamme pour garder un équilibre entre impact écologique et exploitation pétrolière.

  7. Alexgodlex says:

    “Finalement peu importe que ce soit du Green Washing ou pas du moment qu’il y a un effet positif sur l’environnement.”

    On n’en peut plus de ce genre de commentaires. Dans quelques années nous subirons le double choc d’un réchauffement climatique massif et la fin du petrol, du gaz et du charbon. Ce qui veut dire des guerres et la fin de la démocratie.

    Alors vos petits gestes positif pour l’environnement vous pouvez vous les garder.

A vous de jouer! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.