Les jeux de société les plus vendus sur Amazon en 2017. Quand on voit ce qu’il existe et quand on voit ce qui s’achète…

Temps de lecture: 2 minutes

C’est de saison. A la fin de l’année, tout le monde aime bien annoncer ses best-of, ses rétrospectives de l’année

Amazon.co.uk vient tout juste d’annoncer les 5 jeux de société les mieux vendus sur leur plateforme en 2017

Attention, ça pique

En 5e position

En 5e position, The Logo Boardgame, dans lequel on doit reconnaître des logos de compagnies. Avec un plateau super beau quand même

En 4e position

C’est Monopoly, mais version moderne bling-bling avec un système de carte de crédit

En 3e position

Un autre Monopoly, mais thématisé Trône de Fer. Parce que bien sûr

En 2e position

Le Monopoly classique

Et en toute 1ère position

Articulate. Un jeu dans lequel on doit faire deviner un mot à ses partenaires. Dans un temps limité. Non, ça ne ressemble à rien du tout de connu

Conclusion

Vu cette liste, est-ce à dire que les Anglais ont des goûts de chiotte en matière de jeux de société?

Peut-être

Mais surtout, que les jeux de société modernes ont encore beaucoup, beaucoup de chemin à parcourir pour se faire connaître du très large public. Celui qui ne sait pas quoi acheter et qui va finir par se fier aux titres les plus connus. Le Monopoly, donc. Toujours et encore

Quand on voit tout le mal que les auteurs et éditeurs de jeux de société modernes se donnent pour proposer des jeux beaux, originaux, passionnants, et qu’au final, les jeux les plus vendus sont ceux-là, on a juste envie de pleurer avec ses yeux. 3’000 jeux sortis en 2017, pour finalement tomber sur ceux-là…

Avec une liste pareille, on peut se demander pourquoi est-ce que Biboun ou Bruno Cathala signent encore des jeux. Ou pourquoi est-ce qu’on continue à bloguer à propos de trucs dont tout le monde s’en fout

Tout n’est pas perdu. Quand on constate l’incroyable succès d’un Unlock ou d’un Kingdomino en 2017, vendus à plus de 100’000 exemplaires, on peut se dire que le jeu de société moderne, celui qu’on affectionne, qui nous passionne, a encore de beaux jours devant lui. A force, le jeu de société moderne se démocratisera. Le verre à moitié plein, donc

27 Comments

  1. Gus, verre a demi plein ou a demi vide… L essentiel etant qu il en reste dans la bouteille 😋 avec moderation ! Des blogs et des bars a jeux font évoluer les choses, des apres midi ludiques par ci, prets de jeux différents par là font evoluer les choses. Je suis de plus en plus contacté dans mon entourage pour des conseils, des prets de jeux. Nous organisons un jeu pour tous ou nous mettons a disposition des jeux pour les faire decouvrir qui rencontre un succes croissant. Ca evolue, l offre est là, large variée et de qualité. Alors l année prochaine, unlock, magic maze ou splendor, 7 wonders parviendront peut etre a se frayer un chemin vers les sommets d amazon… Apres je prefere acheter mes jeux ailleurs , et sans doute que la population ludiste fait de meme, favorisant le conseil des meritants commercants de proximité. Je suis rassuré, il en reste dans la bouteille 😊. Stanley

  2. C’est intéressant que vous employez « Jeux de société modernes » au lieu de « jeux de plateau » ou « jeu de stratégie ». Ça confirme bien, AMHA, que Kingdomino a quand même autant d’intérêt ludique que le Monopoly.
    Quand à Unlock, je ne suis pas sûr que l’engouement pour une gamme de jeux jetables soit positive pour le secteur. On est sur un produit marketé pour le grand public et pour actionner la pompe à fric (comme Time Story d’ailleurs).

    1. Merci pour votre commentaire

      Nous préférons en effet employer le terme « jeu de société », même si ça fait quand même très dimanche de pluie chez mamie

      Les anglophones et germanophones parlent eux plutôt de « jeux de plateau »

      Une appellation qui nous dérange, parce qu’en fin de compte, peu légitime

      Beaucoup de jeux de plateau / de société actuels ne proposent pas de plateau, parfois que des cartes. Faut-il alors commencer à faire la distinction entre « jeux de plateau » et « jeux de cartes »? Ca peut devenir confus et compliqué

      Pour le jeu de rôle « papier/crayon » comme on dit en français, les anglophones usent de l’appellation « tabletop rpg ». Autrement dit, du jeu de rôle qui se joue sur table. Beaucoup plus pertinent. Plutôt que le vintage « jeu de société », devrait-on alors parler de « tabletop game », ou « jeu de table »? Pas très sexy, vous en conviendrez

      « Jeux de société » reste une terminologie plus ouverte, plus valise. Même si très ringue

      A très vite sur Gus&Co et merci pour votre réaction

      1. L’appellation « jeux de société » ne marche pas non plus très bien dès que l’on tape dans les jeux solos, non ?

        En fait, le terme « jeu de société » est ici parfaitement adapté à mon avis parce que encore une fois il n’y a pas beaucoup d’écarts philosophique entre tous les jeux cités dans l’article.

        Le terme plateau même pour les jeux de cartes n’est pas dérangeant, la plupart formant quand même un « plateau » : Dominion et autres, les Legendary, Gloom of Kilforth, etc.

  3. Pour ma part, j’espère très fort, mais c’est mal partit, que des éditeurs et des auteurs continueront à faire des jeux pour des publics ciblés, sans chercher à se plier aux envies du marché. Que les ventes de Monopoly soient au beau fixe ne me pose aucun problème, je comprend que des gens préfèrent se rabattre sur un classique (aussi pourri soit-il), il y a suffisamment de bars à jeux et d’asso pour drainer tranquillement les plus curieux vers le loisir. Déjà que dans le-dit loisir, nous voyons les dissensions grotesques entre casual, hardcore et autres gens auto-proclamés « experts » en jds. De mon côté, j’organise quatre à cinq soirées jeux par semaine, et je constate avec plaisir que les vieux briscards se mélangent à beaucoup, beaucoup de novices curieux, qui en effet connaissent le Monopoly et autres machins du genre, mais qui veulent découvrir d’autres choses.

    Tout ça me fait penser au meilleur loisir de l’univers, le jeu de rôles, pour lequel l’offre est désormais un grand n’importe quoi de titres, très coûteux et magnifiques, mais qui semble ne pas prendre en compte l’étendue de la population visée. A mes yeux, le jds est en train de suivre le même chemin, avec beaucoup de produits mais finalement très peu de jeux pour les passionnés – J’ai peine à en compter une dizaine de bons chaque année, et encore je joue à tous les types de jeux.

  4. De visite dans un magasin de jeux de sociétés avant noël, j’ai pu constater que les gens cherchent le classique : Risk, Monopoly, …
    Le vendeur n’avait plus la force ou la niaque nécessaire pour Proust des choses différentes et se contentait de renvoyer les gens vers les rayons des supermarchés…
    Triste.

  5. Tant mieux qu’Amazon vende des Monopoly pourris en masse et pas des Scythe, des Pandémie, des Kingdomino, des Dixit ou des Love Letter!
    Ça permet au petit magasin de jeux dans mon village d’exister, et à moi d’y aller pour discuter le bout de gras avec son vendeur super sympa et au final d’y payer mon jeu quelques euros plus cher et d’être super content de le faire!

  6. Il faut aussi voir l’effet des algorithmes de Amazon. Si je cherche board game sur le site anglais, j’ai, dans l’ordre des résultats :
    – Exploding kittens
    – Jumanji
    – Cards against humanity
    – Say it don’t spray it
    – Articulate (avec un tampon « Best seller »)
    – The Logo board game

    Si je n’y connais rien, je vais prendre ce que je vois, en éliminant les choses « bizarres », c’est à dire Exploding kittens et Cards against humanity. Et c’est comme ça qu’on se retrouve avec des jeux comme The Logo game dans ce classement…

  7. Comme il est courant de le dire, la quantité ne fait pas la qualité. Les jeux de société sont un produit comme les autres : reality show à la télé, littérature à deux francs six sous, films popcorn au ciné, nourriture industrielle au supermarché … Produire beaucoup, de piètre qualité et pour pas cher. La seule solution à mes yeux (et tu es bien placé pour le savoir 🙂 ) : éducation/instruction.
    Mais ça ne rapporte pas beaucoup, c’est ingrat, ça prend du temps … Donc que certains se rassurent (pas moi), nous ne sommes pas prêts de voir Scythe se hisser sur la première place sur Amazon, quoique je préférerai mon Dieu à moi, même si je suis athée, alors je précise Bruno Cathala, mon Dieu ludique 😉

  8. Merci Gus.
    Des articles de fond qui font toujours plaisir à lire ! J’arrive après les débats, mais j’aimerai apporter un éclairage personnel : ce qui compte avant tout selon moi , c’est le plaisir de jeu. Et force est de constater que dans mon entourage non joueur, les gens sont vite, mais alors très vite, terrorisés par les règles et par la réflexion : « tu es gentil avec ton Scythe, mais on veut jouer, pas se casser la tête. Tu n’aurais pas un Monopoly ou une Bonne Paye ? « . Alors certes, le marketing et des dizaines d’années de présence sur les rayons ont laissé des traces, mais pas que. Je m’explique. Mes plus belles parties ? C’était au Monopoly (années 80, édition Parker à l’époque). Et oui. On avait avec mon frère créé des règles customs: chaque joueur avait un métier avec ses fonctions et son salaire / avantages tactiques (banquier, promoteur, taulier, cheminot, etc), les gares pouvaient servir à se déplacer de station en station afin d’éviter les quartiers trop chers, un séjour en prison permettait de recruter des casseurs afin de déprécier les beaux quartiers, etc. On avait même imprimé une fiche récapitulative de nos nouvelles règles. Et bien personne ne voulait jouer avec nous. Trop de paramètres, trop compliqué, trop long à expliquer.
    Je ne dis pas que ces acheteurs anglais ont tous conclu, en connaissance de cause et après une étude de marché, que le Monopoly était le meilleur choix par rapport à leurs critères de recherche. Non. Le Monopoly a répondu à un besoin à une époque donnée et continuera d’y répondre, même avec toute la meilleure volonté du monde 😉

      1. Je ne connais pas.^^ Oui c’est du vécu. Pour ce nouvel an on m’avait proposé d’apporter des jeux, pour les faire découvrir. Et finalement ça va être Monopoly, Petits Chevaux et Trivial Pursuit. L’essentiel sera d’être ensemble, n’est-ce pas ?^^

  9. Ça ne m’étonne pas plus que ça :
    – Allez dans une grande surface et admirez les jeux proposés…
    – Demandez autour de vous de citer 5 à 10 jeux de société…

    Dans le domaine qui me fait vivre (l’informatique), demandez à n’importe quel quidam de citer des noms de logiciel de dessin industriel ou pour retoucher des photos. Vous obtiendrez toujours les mêmes noms, et ça dépassera rarement les doigts d’une main. Quid des autres qui sont souvent moins chers, plus faciles, plus puissants ? Perdus dans le néant (sauf pour certains connaisseurs).

    3000 jeux à Essen (c’est où et c’est quoi ?), dont une partie de redites. Oui, plein de bons jeux ci et là, mais uniquement connus de ceux qui s’intéressent à ce domaine. KingDomino marche bien ? Tant mieux pour lui et son auteur. C’est une exception qui confirme la règle.

    Une conclusion cynique ? Restons entre connaisseurs et refermons doucement la porte derrière nous 😀

  10. Hello Gus et plein de bonnes choses pour 2018 ! Je ne sais pas moi…la sortie d’un gros Ystari 🙂
    Je me suis amusé à tester le lien amazon fr des meilleures ventes.
    Et à la catégorie « jeux de société » : Blanc Manger Coco en number one devant deux « Limite Limite »
    Mais il y a aussi du « 6 qui prend » à la cinquième place, Dixit n°11 devant le classique Monopoly n°12, Codenames n°17…
    Le bon vieux Cluedo quand même à la septième place.
    Donc plus de party games que chez les anglo saxons et des jeux plus proches du « modern tabletop » que l’on aime et qui donne quand même un peu d’espoir.
    Allez, à peine le temps de finir la campagne de Pandémie Legacy saison 2 que je vais entamer Charterstone…Pour Articulate, je vais attendre encore un peu, le plateau n’a pas l’air super évolutif.

A vous de jouer! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.