Critique de jeu: Deckscape. N’est pas Unlock qui veut

Deckscape a 6 mois de retard. S’il était sorti en décembre 2016, on l’aurait adulé. Là, il fait réchauffé. N’est pas Unlock! qui veut

Deckscape est un jeu de cartes coopératif d’évasion. Autrement dit, un Escape Game sur cartes dans lequel il va falloir résoudre des énigmes pour finir/gagner. Oui, comme. Mais sans appli

Deckscape : Test Time est sorti en juin chez l’éditeur italien DV Giochi, en italien et en anglais, créé par Silvano Sorrentino et Martino Chiacchiera. Pour 1 à 200’000 joueurs. Mais c’est mieux à 2-4 joueurs quand même

Et ça parle de quoi?

Le docteur Thyme (un… jeu de mot?) vous propose de tester vos capacités intellectuelles à résoudre quelques énigmes. Et pouf, tout d’un coup, c’est le drame, le doc presse sur un mauvais bouton, et là c’est le drame. Le labo est bloqué et le maladroit docteur disparaît dans une trappe

Comment on joue?

Le jeu est constitué de 60 grosses cartes. Aux superbes illustrations. Toutes numérotées

On commence par la 1, qui fournit des indications, prendre la prochaine ou la retourner, et ainsi de suite

A un moment donné du jeu, le deck se sépare en trois, et il va falloir avancer et combiner des éléments des différents decks

Facile. Aucune règle de jeu

Et comment on gagne?

Dès qu’on a résolu l’aventure. Et qu’on est parvenu à sortir du labo. Sachant qu’il existe plusieurs fins possibles selon ses choix (mais je ne spoilerai pas)

Il faut compter environ 1h de jeu. Voire plus si on a de la peine. Ou moins si on a un QI de 468 (le QI, ce truc tellement has-been)

Interaction?

Ben oui, forcément. Deckscape est un jeu coopératif d’évasion. Il va falloir collaborer pour avancer et résoudre des énigmes

A combien y jouer?

Tout seul, le jeu se joue très bien sur une terrasse à siroter son lait d’amande bio. Mais partagé, à 2-4, il devient plus intéressant puisqu’on peut échanger, argumenter, se prendre la tête à plusieurs

Alors, Deckscape, c’est bien?

Oui. Un bon petit jeu à emmener cet été et à jouer en vacances. Pour plusieurs raisons:

De superbes illustrations. Vraiment

La mécanique est simplissime. Une carte après l’autre. Certaines à combiner

Un petit thème sympa, servi par une couche narrative plutôt bien trouvée (surtout avec les différentes fins possibles)

Les énigmes sont plutôt faciles

Un prix tout doux

Mais pas un jeu incroyable non plus

D’abord, le jeu se finit plutôt vite. Et comme il ne peut se jouer qu’une seule fois, on reste sur sa faim

Toutes les solutions aux énigmes se trouvent au verso des cartes. Donc on ne reste JAMAIS bloqué. Et quand on peine un peu on peut retourner la carte, et hop. Il va falloir faire preuve d’une sacrée détermination pour ne pas tourner les cartes… Alors certes, il y a deux cartes avec des indices pour s’aider un peu mais pas trop, mais quand même. La solution est toujours disponible au verso

Au final, très peu de subtilité et de surprise

Deckscape a 6 mois de retard. S’il était sorti en décembre 2016, on l’aurait adulé. Là, il fait réchauffé. N’est pas Unlock! qui veut

Sympa à sortir cet été sur une terrasse ou sur un vol long courrier pour jouer avec ses voisins, mais on reste sur sa faim

Vous pouvez trouver le jeu sur Philibert

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s