Dragonfire. Le deck-building des dragons (et des donjons aussi un peu)

Non, le deck-building n’est pas mort. J’en veux pour preuve le succès fracassant de Star Realms (nominé à l’As d’Or), et son spin-off méd-fan Hero Realms. Quand Donald X Vaccarino a lancé la mécanique en 2008 avec le tonitruant Dominion, aujourd’hui dépassé, il n’aurait jamais pu penser que cette mécanique allait encore exister dix ans plus tard.

Catalyst, un éditeur américain pas extrêmement connu, vient de s’associer avec Wizards of the Coast/Hasbro pour sortir bientôt Dragonfire, un jeu de cartes dans l’univers de Donjons et Dragons. Un deck-building pour 3 à 6 joueurs se déroulant dans les Royaumes Oubliées. Les joueurs pourront choisir leur classe, leur race, et des extensions sont déjà prévues pour que les personnages puissent levelupper et explorer d’autres contextes (Waterdeep, Baldur’s…).

Le jeu utilisera la même mécanique que Shadowrun du même éditeur. On n’en sait pas vraiment plus pour l’instant, le jeu est prévu pour ces prochains mois en VO, mais on peut s’attendre à un système d’aventures coop à résoudre. A voir comment Dragonfire parvient à se positionner par rapport au répétitif et décevant Pathfinder JCE. Peut-être un jour une VF?

Si vous voulez en savoir plus, et vous inscrire à la newsletter de Catalyst pour être tenu au courant de la sortie du jeu, le site officiel du jeu est ici.

Avec l’excellente 5e édition du jdr et son indéniable succès mérité, la boîte de Pandore a été ouverte et on va certainement bientôt voir de nombreux jeux exploitant la licence. Dans la série, si ça vous intéresse, il y a le jeu de plateau Assault of the Giants qui est sorti il y a quelques mois chez Wizkids. Un très bon jeu de conquête dans lequel les joueurs incarnent des géants.

Ha oui, et aussi, si jamais, la VF du JDR est sortie fin-avril (donc maintenant) chez BBE. Et le manuel des monstres est déjà en préco pour fin-mai.

Alors, Dragonfire, un jeu qui pourrait vous intéresser?

 

11 réflexions au sujet de « Dragonfire. Le deck-building des dragons (et des donjons aussi un peu) »

  1. Ha oui, et aussi, si jamais, la VF du JDR est sortie fin-avri

    Mais … mais … si la VF du jeu dont il était interdit de prononcer le nom il y a encore quelques mois vient de sortir, qu’ont donc acheté les gentils souscripteurs de Héros & Dragons chez le même éditeur ?

    J'aime

    1. Heureux possesseur de Héros & Dragons et de Dungeons & Dragons 5 (en VO), je peux répondre : H&D n’est pas une traduction exacte de DD5, c’est un projet qui se base sur une partie des règles rendues disponibles par Wizard (ce qu’on appelle le SRD), donc tout n’était pas ouvert à la traduction (notamment le panthéon, les noms des héros, certains sorts, certains archétypes, certains historiques de persos, des monstres, etc.).

      Du coup les gens qui ont bossé sur H&D ont du combler les trous, en proposant de nouvelles options aux joueurs. Pareil pour les gens de chez Agathe, l’autre éditeur qui à adapté le SRD en français sous le nom « Dragons ».

      Donc effectivement on à souscrit à ces deux projets en pensant que ce serait le seul moyen d’avoir DD5 en français, avant de découvrir, une fois la souscription finie et avant même la livraison des bouquins, que DD5 arrivait chez BBE (la même boite qui à porté le projet Héros & Dragons), on peux se sentir un peu amer.

      D’un autre coté, je préfère voir le verre à moitié plein : avec Dragons chez Agathe et H&D chez BBE on à deux versions de DD5 en plus de l’édition originale, proposant chacune du contenu additionnel unique, qui fait que les joueurs français ont plus de variété dans leurs manuels que les joueurs américains (qui n’ont que DD5 et pas les ajouts faits dans H&D et Dragons).

      Pour ceux qui veulent découvrir cette édition, le site Aidedd a traduit bénévolement les contenus rendus disponibles par Wizard, et le propose gratuitement, avec des ajouts faits par la communauté.

      Voila pour la réponse, j’espère que c’est clair malgré les sigles ^^

      J'aime

  2. « Dominion, aujourd’hui dépassé » : sérieux ?
    Certes, il y a des jeux de deckbuilding dont le thème est plus riche, ou qui racontent une histoire, ou qui sont plus nerveux. Mais Dominion conserve une richesse de possibilités et de renouveau des parties. C’est toujours un plaisir de le ressortir et découvrir une combinaison de cartes.

    Aimé par 1 personne

      1. En écrivant cela, je savais que vous alliez rebondir ainsi (dit en toute sympathie).

        Dépassé signifierait que Dominion ne présente plus d’intérêt d’être joué compte tenu des autres deckbuilding existants. Hors sa richesse mécanique me semble inégalée à ce jour en terme de deckbuilding.

        Aimé par 1 personne

              1. Je suis d’accord avec Salmanazar. Dominion est différent des jeux de deckbuilding qui sortent en ce moment. Star Realms est très bien, mais sa mécanique de « rivière » le rend beaucoup plus aléatoire et tactique, au contraire d’un Dominion qui est très stratégique puisque tout se joue lorsqu’on installe les cartes et qu’on choisit sa stratégie. A mon sens, Ascension est dépassé par rapport Star Realms. Pathfinder (trop facile, trop gros bill) s’est fait dépasser par Xenoshift (gros défi mais un peu trop long et gore). Dominion ne s’est pas fait dépasser par Thunderstone (lent et calcul-à-vomir), et ne s’est pas encore fait dépasser par un autre deckbuilding du même genre. Si vous connaissez un jeu de deckbuilding jouable à 2 qui pour vous a dépassé Dominion, je suis preneur parce que je suis très friand des deckbuildings ^^

                J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s