Mais est-ce que FFG aurait perdu son Mojo?

ffg-logo-wtf

Comme chaque année, FFG présentait ses nouveaux jeux à la Gen Con. Une année bourrée de suivi pour leurs gammes et de rééditions. Une année sur une impression de réchauffé sans grande inspiration ni créativité.

Voici tous les jeux que FFG a annoncé à la Gen Con pour le 2e semestre 2015 ou le premier trimestre 2016. Comme moi, vous aurez beaucoup de peine à trouver un vent de fraîcheur.

Et on continue

dong-hai-bridge-wallpapers

X-Wing:

Comme d’hab depuis quelques années, de nouvelles vagues ont été annoncées pour X-Wing, la 7 & 8.

X-Wing, qui commence à s’essouffler. D’autant qu’il faut hypothéquer sa maison et vendre ses gosses si on veut pouvoir y jouer tellement la gamme devient chère. Comptez environ 100 euros par vague. Donc un investissement de plus de 700-1’000 euros. 1’000 euros. Pour un seul jeu de société. On se croirait à Magic 😉

Descent:

Une nouvelle grosse extension pour Descent V2, Mists of Bilehall.

Imperial Assault:

Une toute première grosse extension pour ImpAss, Return to Hoth.

Star Wars RPG:

Force and Destiny, le 3e et dernier tome de la saga Star Wars jeu de rôle, dans lequel vous pourrez enfin incarner des jedis. Franchement, le seul tome que j’attendais. Toujours le même système, c’est juste l’utilisation de la Force qui est innovante.

The End of the World RPG – Wrath of the Gods

Une (superbe) traduction d’un jeu espagnol. Pas une production interne FFG.

Des rééditions, comme s’il en pleuvait

Most-Beautifu-Rainy-Day-Desktp-Wallpaper

C’est surtout côté rééditions que FFG a fait fort cette année.

Trône de Fer JCE 2ed

Pour surfer sur le succès de la série, FFG a ressorti ce grand ancien des JCE pour le dépoussiérer et le fluidifier. Pour le plus grand bonheur des collectionneurs de la première édition qui peuvent à présent tout jeter dans la poubelle de recyclage et tout recommencer.

Mission: Planète Rouge

Sorti il y a 10 ans en 2005 par les compères Bruno (Cathala et Faidutti), le jeu ressort chez FFG avec de somptueuses illustrations.

Samurai

Le « vieux » jeu de Reiner Knizia de 2002. Stratégie et contrôle de territoire. Aux illustrations retravaillées, épurées et somptueuses. Très Apple.

Fury of Dracula / La Fureur de Dracula

La 3e édition de ce jeu. Non attendez, la 4e en fait. Non la 3e. Je ne sais plus.

Sorti en 1987, puis en 2005, puis en 2007, FFG a annoncé leur 3e édition (en fait la 4e, pour être précis) du jeu. Avec de nouvelles illustrations somptueuses tout ça. Un Scotland Yard rethématisé vampire.

Hoax

Tout vieux jeu de 1981, FFG ressort ce jeu de bluff et de déduction. Et oui avec de nouvelles illustrations. Somptueuses.

Runebound 3ed

Runebound. 3e édition. Voilà, tout est dit. Révision de règles, des trucs, des machins. Ha oui et aussi de nouvelles illustrations somptueuses.

Du Sang Neuf?

Et quid des tous nouveaux jeux?

101584_vystrel_pistolet_krov_1920x1080_www.GdeFon.ru_

Forbidden Stars

Sorti fin juin, ce jeu de combats épiques et de contrôle de territoire dans l’univers de Warhammer 40K a déjà essuyé de très bonnes critiques.

Mais soyons clairs, FFG reste sur son turf avec un univers et des mécaniques habituelles.

Warhammer Quest, le jeu de cartes

Finalement, c’est Warhammer Quest qui se la joue « grande nouveauté » pour la FFG. Univers connu, Warhammer méd-fan, pour un nouveau jeu de cartes coopératif à la sauce Seigneur des Anneaux. Pour une « nouveauté », on aura vu mieux et plus original.

Ben pas tellement en fait

7UChJmk

Vous l’aurez compris, FFG peine à nous surprendre cette année. Pas de grosse nouveauté, pas de souffle épique. Nous sommes loin des années de présentation des X-Wing ou Imperial Assault. Qui eux-mêmes étaient déjà des reboots Star Wars de Wings of War et de Descent vous me direz.

Alors certes, leur chiffre d’affaire n’a jamais été aussi élevé (relire le paragraphe sur X-Wing). Leur catalogue n’a jamais été aussi riche.

Mais après leur rachat par Asmodée l’année passée, et les coudées franches, on aurait pu s’attendre à des nouveautés plus courageuses. Au lieu de cela, hormis quelques rééditions plus ou moins inspirées, ils gambadent dans des charnières à nous servir les mêmes plats et à tirer leurs licences jusqu’à la corde. Un peu facile quand même.

Non, FFG pas très inspiré cette année. FFG nous a habitué à beaucoup mieux.

Et surtout, pour fêter leur 20 ans d’existence, ils auraient pu se / nous faire plaisir en annonçant un gros carton. Un beau jeu pour un jubilé. Surtout avec le nouveau film Star Wars en approche pour (le 18) décembre.

Mais non.

Au lieu de cela, ils nous offrent pour 2015 une brouette de jeux et d’extensions aussi peu originales qu’insipides, mais rien de frais.

Soyons honnêtes, sortir des rééditions et des extensions est confortable. On ne prend pas de risque. Et une boîte qui ne prend pas de risque, c’est une boîte qui n’innove pas.

A moins qu’ils nous servent ici un aperçu lugubre de l’avenir des jeux de société. Des traductions, des rééditions, des extensions. Pour éviter de se ramasser et continuer de naviguer bien en sécurité le long des côtes d’un marché saturé.

FFG 2015. Reculer pour mieux sauter? Nous préparent-ils des jeux plus innovants pour 2016? L’avenir nous le dira. L’année prochaine. Après un passage à vide pour 2015 nous suivrons cela avec intérêt. Il faut reconnaître qu’au fil des années, au vu de leurs produits et du suivi qu’ils en font, les petits gars de FFG sont devenus d’excellents vendeurs mais de timides créateurs.

Leur vidéo de la Gen Con 2015 est dispo.

Et au passage, Gus&Co vous propose un petit jeu à jouer chez vous à la maison. Et c’est gratuit. Comptez le nombre de fois qu’ils sortent: « great » et « awesome » par minute. Allez-y, essayez. La méthode Coué?

16 réflexions au sujet de « Mais est-ce que FFG aurait perdu son Mojo? »

  1. Article très intéressant sur le point de vue. En même temps, certains joueurs ont ils raison à vouloir toujours des nouveaux jeux ?
    FFG commence à me faire penser à l’industrie du cinéma beaucoup de remake de reboot et sequels…

    Aimé par 1 personne

  2. Je suis partagé à la lecture de cet article. Oui c’est vrai qu’il n’y a pas beaucoup d’inventivité. Oui la mode des rééditions commencent à me fatiguer, autant que les nième suites au cinéma : signe que le jds entre dans l’ère de l’industrialisation ?
    D’un autre côté, je trouve plutôt bien qu’un éditeur spécialisé dans les jeux à thème fort développe les univers et assure un suivi de sa gamme. Ça coûte un bras si on fait de la collectionnite mais cela permet de continuer à exploiter ses jeux. Je pense notamment aux jeux à scénarios comme Les contrées de l’horreur, Descent ou Impérial Assault. Plutôt agréable d’avoir des nouveaux scénarios, des extensions qui permettent de renouveler le jeux. Sans parler du fait que pour certains jeux comme X-Wing, de nouveaux éléments de gameplay apparaissent régulièrement avec les nouvelles vagues.

    Alors certes, ce n’est pas fait pour les adeptes de nouveautés qui zappent d’un jeu à l’autre après 2 ou 3 parties, mais c’est bien agréable pour qui a aimé un univers et souhaitent continuer à l’explorer tout en renouvelant le plaisir ludique.

    Pour moi, l’idéal aurait été qu’ils ne fassent pas de réédition, continue d’exploiter leur gamme actuelle mais sortent une ou deux grosse nouveauté en ameritrash : n’oublions pas qu’ils sont les principaux pourvoyeurs de ce type de jeu.

    Aimé par 1 personne

  3. FFG sont des fonctionnaires, ils ne sont pas là pour innover, mais pour recycler…ce qu’ils font très bien, jusqu’à plus soif. On peut être déçu, mais c ‘est comme une boîte de ravioli, on sait ce qu on va consommer lorsqu’on l’achète….Vous voulez autre chose, changez d’éditeur

    Aimé par 1 personne

    1. Ne pas oublier que l’innovation en France vient très majoritairement de fonctionnaires et que le privé français n’innove que très peu mais passe son temps à exploiter les filons ou à chasser les subventions publiques.
      Et justement FFG est une boîte privée qui préfère exploiter ses filons plutôt que d’innover, ce qui est risqué , coûte de l’argent, sans garantie de retour sur investissement.

      J'aime

  4. Perso, je ne vois pas où est le problème ni pourquoi un éditeur devrait créer de nouveaux mécanismes en permanence plutôt que de donner aux joueurs ce qu’ils demandent.
    Bien curieuse façon d’analyser le monde du jeu…

    J'aime

    1. Alors si je comprends bien votre intervention, votre analyse du monde du jeu repose sur des rééditions et des extensions? Vous n’attendez pas à être surpris / transporté ?

      J'aime

    2. Que voulez-vous dire par « Bien curieuse façon d’analyser le monde du jeu… » ?

      Vous commencez par donner un avis personnel (« Perso, je … ») lequel est si j’ai bien compris que l’on doit exploiter un filon jusqu’au bout plutôt que d’en chercher un nouveau (https://fr.wikipedia.org/wiki/Ville_fant%C3%B4me).
      Et ensuite vous assénez une phrase qui remet en cause un article assez long juste parce qu’il n’est pas en accord avec votre façon de penser. Phrase que vous terminez par 3 petits points lourds de sous-entendus (personne ne sait lesquels mais bon …) sans, bien sûr, n’apporter aucune réflexion ou argumentaire sur le sujet !

      Perso, j’aime bien lire des articles qui ne me donnent pas l’impression que l’on me prend pour un benêt avec un pouvoir d’achat.

      Je trouve la bien curieuse façon d’analyser le monde du jeu de Gus pertinente.

      FFG ne propose que des rééditions et des extensions cette année et il est intéressant de le remarquer. Quelque soit la qualité de ces sorties.

      JC.

      Aimé par 1 personne

  5. Il n’y a pas de fonctionnariat ici, simplement une logique marketing évidente.

    Je m’imagine que la licence Star Wars a du couter un prix clairement exhorbitant à FFG (20-30% des recettes ?) Plus un investissement initial énorme. Ceci étant dit, ca ne peut que se rentabiliser sur plusieurs années, les plans long termes de rentabilité de la licence passent donc par de multiples extensions faisant palir l’investissement nécessaire à un Conan par exemple.

    Encore une fois évident de produire un système qui a fait ses preuves et de ne pas sortir des sentiers battus.

    Il fallait donc pour moi miser a 500% sur SW, que ce soit peaufiné à l’extreme, bien marketé, bien produit… donc le reste passe évidemment après.

    J'aime

  6. Personnellement je suis inquiet pour l’avenir d’ASMODEE … depuis que un fond d’investissement la contrôle. L’intérêt de rentabilité à COURTE TERME risque de détruire la créavité …

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s