Les salaires dans le jeu vidéo en 2013. Et dans le jeu de société?

6848823919_724f516a05_b

Avec 4’000 réponses à leur sondage, le site américain Gamasutra vient de publier une riche étude sur les salaires dans le jeu vidéo en 2013.

En gros, voici quelques chiffres:

Aux US,  les développeurs de jeux vidéo ont gagné annuellement en moyenne 83’060 dollars = 61’683 euros, une mini diminution par rapport à l’année précédente.

Les testeurs sont la catégorie qui touche le moins, soit 54’833 dollars annuels = 40,724 euros, alors que le management touche, lui, en moyenne 101’572 dollars = 75’439 euros.

Triste point, les femmes dans cette industrie reçoivent 14% de moins que les hommes. Ce qui, au final, est quand même mieux que la moyenne nationale américaine, tout secteur confondu, la différence étant de l’ordre de 23%! Obama cherche toutefois vraisemblablement à réduire cet écart.

Toute l’étude peut être consultée ici

Et les jeux de société dans tout ça? Peut-être vous souvenez-vous de cette analyse de l’industrie du jeu de société parue en avril 2014, mais il s’agissait surtout de chiffres de vente, pas de salaires. Il serait extrêmement intéressant de lancer la même étude que Gamasutra auprès des éditeurs, illustrateurs, auteurs, graphistes, mais je doute qu’ils veuillent répondre dans le détail.

Une chose est sûre, je doute que la moyenne soit de 61’000 euros par année par employé dans ce secteur, sachant que le jeu de société se vend quand même largement moins bien, et c’est dommage, que les jeux vidéo. Le jeu de société est une activité / loisir nettement moins bien représentée / pratiquée.

Si certains titres se vendent à des centaines de milliers d’exemplaires (7 Wonders, Time’s Up, Saboteur…), voire dans de très rares cas à des millions (Ticket to Ride, Catane), soyons lucides, la très grande majorité des jeux publiés tournent plutôt à quelques milliers, voire dizaines de milliers pour les plus chanceux d’entre eux.

Avec de tels chiffres on peut donc aisément douter d’une équivalence entre les salaires dans l’industrie du jeu vidéo et ceux du jeu de société. Rappelons que la plupart des auteurs de jeux, et illustrateurs, et graphistes, et certains petits éditeurs même, ont tous un métier à côté, le jeu de société ne rapportant pas assez.

Que pensez-vous de tous ces chiffres? Sont-ils raisonnables? Pensez-vous que les employés de l’industrie du jeu de société sont autant payés que ceux des jeux vidéo?

3 Comments

  1. Pour avoir bossé deux mois dans un studio français, je peux t’assurer que les salaires en sont très éloignés. C’était sous payé avec des charges de travail surréelles. N’importe qui saint d’esprit quittait très très vite ce secteur.

    Un testeur c’était le smic. Le lead qualité (le mec qui coordonnait les testeurs) devait être à moins de 1400€ net. Un mec en charge de la conception 3D de l’environnement montait péniblement au dessus de 1500€ net, et tout ça c’était à Lyon.

    Pour le jeu de société, il suffit de s’appuyer sur les annonces de recrutement. Un coup j’ai fait entretien téléphonique rapide avec un acteur important français, par curiosité, et ce n’était pas bien payé, mais ça restait une proposition correcte.

  2. Oh, j’ai pensé qu’ils n’étaient pas bien payés, alors j’achète plein de jeux de société…

    Mais bon, trêve de plaisanteries, les J2s sont bien moins « glamour » que les JV, alors, oui, c’est fortement possible qu’il y ait une différence de l’ordre de, disons, 35% en faveur des JV.

  3. Remarque importante : on parle de salaire aux usa mais je crois que cela ne compte pas l’assurance chômage, l’assurance maladie, et plein d’autres charges qu’on déduit en France pour avoir le net. On m’avait dit, sans pouvoir vraiment le vérifier, qu’il fallait diviser par deux pour avoir un équivalent salaire français avec charge déduite.
    Ce qui nous donne un testeur à 20k par an, et une moyenne de trente.
    Enfin, je souhaite préciser plusieurs chose : le niveau technique dans le jv peut être très élevé (développeur 3d par ex). En j2s je ne sais pas s’il y a des métiers qui nécessitent autant de compétences techniques.

Laisser un commentaire