Asmodée bientôt racheté ?

Temps de lecture: 1 minute

Logo_AsmodéeC’est une nouvelle toute fraîche qui vient de tomber, et en exclu sur Gus&Co, Asmodée est en passe d’être racheté par la société française d’investissement Eurazeo. Dingue !

Eurazeo doit encore obtenir l’autorisation officielle d’achat, mais si ça déroule comme prévu, Asmodée aura une valeur estimée de 143 millions d’euros. Eurazeo compte ensuite investir 102 millions d’euros dans Asmodée.

Rappelons qu’Asmodee emploie aujourd’hui près de 180 personnes et a réalisé en 2012 un chiffre d’affaires de 110 millions d’euros, en croissance de 13 % par rapport à l’année précédente et multiplié par 2,6x en 5 ans, selon le communiqué officiel.
Dingue quand même de constater que le jeu de société commence à intéresser de sérieux investisseurs… Non?

6 Comments

  1. Même si Asmodée est maintenant une grosse machine, critiquable sur certains points, on ne peut pas oublier cette société a été créée par des passionnés (Croc notamment) et continue de contribuer à la distribution et création de jeux un peu plus « core ». Là c’est un fond d’investissement qui va racheter, est l’objectif d’un fond d’investissement n’est peut-être (sans doute) pas autre chose que la rentabilité…les studios Marabunta vont-ils disparaitre, vont-ils continuer à distribuer des petits éditeurs, peu ou pas très rentable… ? Va-t-on vers une baisse de la qualité en terme d’édition et de distribution ?

  2. On comprend mieux la naissance des Space Cowboys aussi. Asmodée devient une société industrielle multinationale, et la question de Yannibus concernant Marabunta devient essentielle.
    Le communiqué se concentre sur les jeux familiaux et rapides, et les cartes Pokémon, pas sur la distribution des jeux Filosofia par exemple.

    Il vont aussi garder, j’imagine la distribution, qui me semble-t-il est une source de cache assez importante, mais quid des studios de développement (Bombyx, Gameworks, …)

    Affaire à suivre.

  3. qu’est ce qu’un bon jeu ? et pour quel public?
    j’espère qu’il restera de la place à la création à l’innovation et non à la rentabilité à tout pris.j’attends de voir leur politique avec je dois avouer une certaine inquiétude légitime dans tout changement : nous savons ce qui existe , l’avenir ?

  4. Dans le communiqué de presse, à propos d’Eurazeo : « sa mission est de détecter, accélérer et valoriser le potentiel de transformation des entreprises dans lesquelles elle investit. »

    Comment ne pas craindre que cette « transformation », à l’instar de tant d’autres qui furent motivées par la Phynance, ne soit pas pour le meilleur du produit et de l’utilisateur ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.