7 Comments

  1. Hummm, j’aime bien l’idée mais je ne suis pas sûr de vouloir l’appliquer. Est-ce que ça ne crée pas trop de hasard du coup ? Et puis, tous jouer en même temps, ça me semble plus compliqué 🙂

  2. La pioche génère du hasard, ni plus ni moins que sur « ascension » qui m’a soufflé l’idée des 6 cartes.
    Le nombre important de cartes visibles génère un hasard nuancé. Là où un causual se prenait une volée monumentale par un core gamer habitué des combos du jeu, ici la partie sera moins tranchée. Ce que le jeu perd en stratégie, il le gagne en opportunisme.
    La découverte aléatoire des actions tout au long de la partie modifie les sensations, le jeu est moins linéaire. Il y a cette petite impression de Noël à chaque nouvelle carte dévoilée qu’il n’y avait pas dans le jeu de base. C’est le genre de sensation qui plait aux causual, moins aux core gamers…
    La rapidité de l’installation conviendra aussi mieux aux causual, ici c’est du « shuffle and play ».

    Pour ce qui est de jouer en même temps, c’est testé approuvé à 4 joueurs avec 2 adultes, 1 enfant de 8 ans et 1 papy 😉 Chacun n’a pas la même vitesse d’analyse, ce qui fait qu’il n’y a quasiment jamais d’embouteillage. Et même si le plus expert se précipite, il dévoilera peut-être une carte plus puissante; le hasard prend alors tout son sens pour compenser la différence de niveau.

    Enfin, depuis 7 wonders, j’avoue que ne jouer que 15 minutes sur une partie de 60 minutes me devient de plus en plus difficile psychologiquement… 😉

    Ludicalement,
    Jérôme Ludodida

    PS : Je parle beaucoup de causual parce que la plupart de mes partenaires de jeux ont ce profil… Il fallait voir leur tête la première fois que j’ai commencé à installer le jeu dans sa forme initiale…
    Une pile unique, ça leur parle. Cette variante est né du désir de partager ce jeu avec eux dans une forme qui ne les rebute pas : règle expliquée rapidement, on joue vite et on continue de découvrir tout en jouant.
    D’ailleurs Gus, j’imagine que je ne suis pas le seul à pratiquer ce genre d’adaptations ludiques pour amener des causual vers d’autres « sphères » ludiques (Spéciale dédicace à Time master). ça pourrait être un sujet intéressant : Comment guider un causual jusqu’à « Caverna » ? Par quels jeux passer en prérequis? comment simplifier la chose pour l’amener progressivement ? Les didacticiels intégrés au jeu (spéciale dédicace à monsieur Christophe Boelinger et monsieur Andor), est-ce l’avenir ? ça a ce t-il déjà été tenté à grande échelle et abandonné? Pourquoi chaque question rebondit sur une autre?…

    1. On commence le tour strictement en même temps, cad qu’on pioche au top.
      Ensuite, le premier qui aligne les sous sur la table et annonce la carte qui l’intéresse l’obtient. On n’a en général qqs actions a faire avant d’acheter donc on n’achète très rarement en même temps.
      En cas d’annonce vraiment simultanée, un cas sur 1000, la carte est écartée.
      Ludicalement, ludodida

  3. Questions
    Désolé e de remonter un vieux sujet, mais je n’ai pas compris : on ne fait qu’acheter ? à quel moment on joue les cartes ? c’est du simultané aussi ? je suis vraiment perplexe.

Laisser un commentaire