Critique de jeu : Caverna

pic1796658_mdextra

Attention, le jeu contient un gros gros bug pourri, une combo dévastatrice qui fausse tout le jeu : à lire ici.

Et nous vous proposons 5 solutions pour éviter le bug ici.

Mais Filosofia vient d’annoncer l’errata officiel ici.presentation

Bon, pour cette critique je vais partir du principe que vous connaissez bien Agricola, que vous y ayez en tout cas joué 200’000 fois, environ. Car Caverna est, d’après moi, véritablement Agricola 2 (Uwe a visiblement lu mon article sur les jeux qui mériteraient un 2, et paf ça l’a motivé à faire Caverna. Bon excusez-moi je dois juste aller mettre de la crème sur mes chevilles qui sont en train d’enfler…).

Caverna est sorti en octobre 2013 en allemand, anglais, allemand et swahili (et pourquoi pas, déjà?), pour 1 à 7 joueurs. Oui, 7. Comptez 30′ par joueur, donc prévoyez quand même la semaine pour y jouer à 7.

theme

Si dans Agricola on jouait des fermiers du 18e, dans Caverna on joue des nains dans un univers fantastique, qui doivent développer leur village à l’intérieur des mines, exploitation minière, mais également à l’extérieur, élevage et agriculture.

Le thème est funky, et on s’y croirait presque à poser des tuiles de développement et à agrandir sa demeure chthonienne et chatoyante. Certains préféreront le thème de Caverna, plus fantastique. Question de goût, les deux se valent à mes yeux.

materielATTENTION : Caverna est le jeu le plus lourd de l’histoire des jeux de société. Même un Weykick est plus léger. Si vous avez une table en polystyrène ou en bois léger pensez à investir dans une table en marbre ou en béton armé. Au bas mot, Caverna pès 4 kg. 4 kg de carton, de pièces en bois, de plateaux. Un gros bordel.

SI le matériel de base d’Agricola était déjà imposant, celui de Caverna casse la baraque. Même illustrations sympathiques, et les veggie meeples et animeeples sont tout chou. Je vais faire mon râleur, mais deux types de jetons se ressemblent beaucoup, même couleur et presque même forme, et peuvent prêter à confusion, le bois et les bœufs, pensez à bien les séparer pour éviter toute violence physique au moment du décompte.

Avec mes 900 jeux, c’est la première fois que je vois des ânes et des chiens en marqueur en bois, et j’ai trouvé ça très drôle à manipuler.

La différence essentielle entre Agricola 1 et 2, ce sont les cartes. Dans Agricola 1 il y en avait 200’000, alors que dans Agricola 2 / Caverna, il n’y en a aucune, tous les bâtiments, aménagements majeurs, savoirs-faire, etc, sont représentés par des tuiles. Et il y en a beaucoup moins, évidemment. Ça pourra en surprendre, décontenancer, voire décevoir certains.

mecaniqueCaverna reprend vraiment Agricola. Mais vraiment: pions à poser sur une action / case, pour obtenir des ressources ou effectuer une action, et nourriture à fournir au moment de la récolte. Tout pareil. Mais alors, qu’est-ce qui change, exactement ?

Deux éléments majeurs :

Les expéditions

Les nains peuvent partir en expédition. Pour cela, ils doivent s’armer, au moyen d’une nouvelle ressource, le minerai, et leur niveau d’armement leur permet d’effectuer certaines actions, sachant que plus ce niveau est élevé plus les actions seront puissantes. Et sachant encore que lors de chaque expédition effectuée le nain verra son niveau automatiquement augmenter pour représenter son expérience.

Du coup, par cette mécanique d’expédition s’ouvre une nouvelle mécanique et un nouveau choix: se développer en expédition ou pas. Tout dépend surtout de la stratégie de ses partenaires de jeu, car il ne sera évidemment pas possible de tous faire la même chose.

La difficulté

Les récoltes arrivent beaucoup plus souvent que dans Agricola 1, il faut nourrir ses satanés nains presque à la fin de chaque tour, donc on se retrouve vite la hache à deux mains sous la gorge. Mais en même temps, le moyen d’obtenir de la nourriture est beaucoup plus simple aussi, on n’a plus besoin de four pour cuire ses animaux (un comble pour un joueur végétarien comme moi), donc le tout est équilibré, mais quand même, prévoyez de vous faire livrer une palette de paquets d’aspirine par votre pharmacien pour éviter les maux de crâne pour pouvoir gérer tout ce joyeux bordel.

interactionComme dans Agricola 1, l’interaction n’est pas « chaude » / forte, on ne peut pas s’en prendre aux autres joueurs en leur brûlant leur élevage ou en leur mettant des coups de hache dans les gencives. La seule interaction réside dans le fait de leur piquer les ressources ou de partir en expédition avant qu’ils ne le fassent, donc plutôt une interaction froide. Mais quel plaisir jubilatoire de leur empêcher d’accéder à une action alors qu’ils l’avaient prévu 17 tours auparavant (insultes faisant foi).

conclusionLa question que tout le monde attend : Caverna est-il un jeu essentiel? Ou autrement dit, si on a déjà Agricola, est-ce que l’achat est « nécessaire »? A mon humble avis, je dirais OUI. Pour 10 raisons, ici en vidéo, ça m’évitera de les écrire :

Mais évidemment, si vous n’étiez déjà pas fan d’Agricola pour son côté « usine à gaz », Caverna ne va pas plus vous plaire, voire même moins puisqu’il y a encore beaucoup plus de choses et décisions à gérer.

like

Les 10 raisons ci-dessus. Non attendez, 11 😉

La fluidité du jeu, tout est instinctif, clair, limpide, les règles s’expliquent vite

Le matériel, charmant

Une durée de vie de folie tellement les combinaisons de tuiles développement sont impressionnantes.

Un jeu d’Uwe Rosenberg. Faut-il en dire plus? Je suis conquis d’avance.

paslike

Un jeu relativement cher, entre 50 et 65 euros, mais vu son poids, le matériel et la rejouabilité, on en a pour son argent (pour autant que l’on y joue plus d’une fois bien sûr…)

Des stratégies qui peuvent revenir souvent, à terme, et du coup on pourrait s’inquiéter pour sa rejouabilité. C’est un peu contradictoire par rapport à ce que j’ai écrit avant, mais je m’explique: les nains qui partent en expédition auront tendance à se spécialiser dans les expéditions pour optimiser, tandis que les autres joueurs viseront d’autres stratégies. Ce shéma risque bien de se reproduire, parties après parties, surtout à 2-3 joueurs. Sur les 17 parties qu’on a faites (en gros), c’est souvent ce qui est s’est arrivé… Donc moyen.

Moins de variété dans les parties vu que tout est disponible, les cartes personnelles, les 7+7 d’Agricola, ont disparu, donc moins de combinaisons fun potentielles,

Puisque les joueurs ne possèdent aucune carte ou tuile de départ, aucune possibilité de faire un draft, un grand moment que j’appréciais beaucoup dans Agricola.

Le gros bug du minerai. A lire ici.

La tuile « chambre d’amis » hyper puissante, cheatée même je dirais, surtout qu’elle coûte que dalle. Sérieusement. Celui qui la ramasse a beaucoup de chances de gagner car il pourra utiliser la carte « mine de rubis », une combo dévastatrice, le joueur peut se faire ainsi 8pts par tour! C’est énooooorme.

Que j’ai envie de balancer mon vieil Agricola, du coup.

Que le bois et les bœufs soient presque similaires, du coup on peut facilement se tromper. Mais c’est un mini mini mini détail.

Que les fabricants de meubles suédois ne vendent pas forcément beaucoup de tables en béton armé et de 6×3 mètres pour pouvoir jouer à Caverna.

Que j’ai une vie sociale et professionnelle en-dehors de jeux de société, oui c’est vrai, ce qui m’empêche de jouer à Caverna plus souvent.

maisUne idée d’extensions pour Caverna : et pourquoi pas rajouter des tuiles avec des pouvoirs magiques, genre pour doubler la production de minerais, ou se passer de nourriture pour une récolte? Et que pour activer les pouvoirs il faudrait payer en rubis? Et rajouter aussi des elfes. S’il y a des nains, faut rajouter des elfes, non? Uwe, mon ami, si tu m’entends…

Pour se mettre dans l’ambiance de Caverna, voici un peu de musique

10 réflexions au sujet de « Critique de jeu : Caverna »

  1. J’ai une question importante : y’a-t-il une stratégie vegan viable ? Parce que chez moi, impossible de jouer à Agricola par exemple, parce que manger son mouton ou son boeuf n’a pas de sens 🙂

    J'aime

  2. Et si Uwe ajoutait un anneau magique, dont tous voudraient s’emparer… mais au milieu de ces ambitieux, un nain (mais c’est pas vraiment un nain vu qu’il est imberbe et tout maigrichon) plus petit, on l’appellerait Cavernhobbit, voudrait lui partir en expédition du côté d’une montagne gorgée de lave (un volcan, quoi, ou pas, je ne suis pas spécialiste).

    Bref, j’en ai bien envie mais je pense que les 4 kgs ne feront pas leur bout de chemin jusqu’à chez moi. Il sera sans doute traduit, je pense.

    Pourrait-on imaginer des extensions à base de tuiles ? Genre deux kilos de tuiles tous les ans, histoire de renouveler le pool disponible ?

    J'aime

    1. pour répondre a Neuro: c’est dur d’être totalement végétarien car les élevages ont beaucoup moins d’importance! c’est un point par animal et -3 pas espèce manquante donc manger un boeuf, du moment qu’on en a deux pour faire des bébés, bah c’est parfaitement acceptable! ( et c’est aussi pour ça que c’est faisable de nourrir à tous les tours à la fin 😉 )

      autre arguments pour:
      1: à 7 c’est quand même très jouable! si si, à millaginaire on a peur de RIEN! donc du moment que les personnes connaissent Agricola et ne passe pas 15min à réfléchir en 3h règles comprises c’est bouclé. En plus ça équilibre bien pour les expéditions. on en a pas tous fait et celui qui nous a laminé n’en avait fait que très peu, mais il a fait son score de 97 principalement avec les bâtiments!

      2: il y a la version nuit! oui bon, c’est pas claire du tout ça n’apporte rien mais il y a golum dessiné dessus vers le petit lac, avec la naine dan le lit, le mari dehors avec sa torche et vers la rivière la il y a un couple qui.. se font des bisous ,oh la la, qu’est ce que vous imaginiez!

      J'aime

  3. Une stratégie vegan parce qu’on ne mange pas de viande ?

    Faut que j’arrête de jouer à tous les jeux où on joue un capitaliste ou un impérialiste parce que je suis de gauche ? Je crois qu’il y avait un catho à la table la dernière fois que j’ai joué à Chaos in the Old World…

    J'aime

  4. Excellent jeu. Vraiment. A la fois différends et semblable à Agricola, c’est que du bonheur.
    Le seul point négatif, c’est de se faire piquer sous le nez non-seulement les actions, ça on était habitué, mais aussi les bâtiments.
    C’est rageant, d’avoir enfin réussi à avoir bois qu’il nous falait, et… heu… mais elle est ou, la chapelle? C’est toi qui l’a construit? Mais comment, j’ai pas vu? En expédition? ARGGGGG et huit points de moins.
    Sinon, les imitations, c’est vraiment cool. Ca sauve la mise.

    Et comme extension, des elfes, des trolls et des pommes! Si si.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s