Critiques de jeux,  Jeux de rĂŽle

Farce Macabre : Hommage vibrant au jeu de rĂŽle horrifique

🐙 Farce Macabre, la campagne de l’Appel de Cthulhu Ă©crite par Álex de la Iglesia arrive enfin. Est-ce que l’attente en valait la peine ?


Farce Macabre

⚠ Avertissement : Dans le cadre de notre dĂ©marche de transparence, nous tenons Ă  vous informer que nous n’avons pas reçu ce jeu de l’éditeur. Nous l’avons achetĂ© ou empruntĂ© nous-mĂȘmes et nous vous partageons ici notre expĂ©rience sans filtre. Nous vous indiquons les points positifs et nĂ©gatifs du jeu selon de nos attentes, critĂšres et expĂ©riences.


Farce Macabre est une campagne d’aventure lovecraftienne en trois actes pour l’Appel de Cthulhu, mĂȘlant horreur, mystĂšre, et ambiance des annĂ©es folles. Cette Ɠuvre a Ă©tĂ© Ă©crite dans sa version originale par le cĂ©lĂšbre et talentueux cinĂ©aste espagnol, Álex de la Iglesia, et traduite en français par Edge Studios.

Pour rappel, Álex de la Iglesia est un rĂ©alisateur, scĂ©nariste et producteur de cinĂ©ma espagnol nĂ© le 4 dĂ©cembre 1965 Ă  Bilbao. Entre 1993 et 2021, il a rĂ©alisĂ© plus d’une quinzaine de longs-mĂ©trages tels que « Le jour de la bĂȘte », « La communauté » et « Balada triste » entre autres.

Bienvenue Ă  l’hĂŽtel Shepheard

Le mythique hĂŽtel Shepheard du Caire est le thĂ©Ăątre principal de cette histoire, qui se dĂ©roule majoritairement les 21 et 22 novembre 1922. Son prologue dĂ©bute un peu avant, mais sans rĂ©vĂ©ler trop d’informations pour ne pas gĂącher la surprise.

Votre groupe d’investigateurs et d’investigatrices est engagĂ© pour enquĂȘter, discrĂštement, sur d’Ă©tranges Ă©vĂ©nements se dĂ©roulant dans cet hĂŽtel. Cependant, l’hĂŽtel est immense et regorge d’intrigues parallĂšles, d’autant plus compliquĂ©es par une cĂ©lĂ©bration qui a lieu lors de votre arrivĂ©e.

On sent que l’auteur se fait plaisir, et qu’il aime vraiment l’Appel de Cthulhu. D’ailleurs si vous parlez espagnol, je vous conseille de regarder l’interview qu’il a donnĂ©e sur le sujet :

Les voyageurs du temps

Le cadre de cette campagne est fascinant. L’hĂŽtel Shepheard est un personnage Ă  part entiĂšre, riche en vie et en histoires. J’ai Ă©tĂ© impressionnĂ© par cet aspect. L’atmosphĂšre du lieu est parfaitement rendue, et le livre est accompagnĂ© d’une carte dĂ©taillĂ©e pour vous aider Ă  vous orienter.

NĂ©anmoins, vous devrez vous habituer Ă  la frustration, car la campagne se dĂ©roule en temps rĂ©el. Il se peut que vous passiez Ă  cĂŽtĂ© de certains Ă©vĂ©nements importants pour votre enquĂȘte, sans aucune indication. Vous devrez donc faire preuve de discernement et d’attention. Voire mĂȘme, avouons-le, d’un peu de chance.

En termes d’ambiance, Farce Macabre est totalement captivante. Elle m’a personnellement renvoyĂ© aux sensations que pouvaient me faire ressentir les vieux « Point & Click » de mon enfance
 Et ce n’est pas rien !

Personnages, je vous aime!

Les personnages de la campagne ont Ă©tĂ© pour moi une trĂšs agrĂ©able surprise. Les plus observateurs remarqueront que Farce Macabre partage quelques personnages avec la campagne classique Les Masques de Nyarlatotep. Si vous la connaissez, cette ressemblance (mais est-ce juste une ressemblance ? 😉) est flagrante et fort apprĂ©ciable.

On sent la patte d‘Álex de la Iglesia sur l’écriture des personnages : ils sont trĂšs complets, haut en couleurs
 Et un peu « too much » pour certains, comme l’auteur sait si bien le faire.

Chaque fiche de personnage contient un descriptif dĂ©taillĂ© qui fourmille d’informations utiles sur le personnage, sa vie, sa psychologie et ses objectifs, mais aussi des faits et indices autour de lui, ainsi que des suggestions pour l’interprĂ©ter au mieux.

Et il y en a un bon paquet ! Vous allez vraiment Ă©prouver du plaisir Ă  les rencontrer (ou faire rencontrer) et les dĂ©couvrir : singuliers, bizarres, gĂ©niaux ou
 abrutis : l’ensemble est d’une cohĂ©rence surprenante et propose de trĂšs beaux moments durant les rencontres.

Farce Macabre : Comme au cinéma

L’Ă©criture de cette campagne est trĂšs agrĂ©able malgrĂ© sa complexitĂ© apparente. Elle nĂ©cessite une rĂ©elle implication dans la comprĂ©hension des enjeux pour pouvoir progresser et espĂ©rer atteindre le 23 novembre 1922 en vie et sans avoir Ă©puisĂ© toutes ses ressources mentales.

L’écriture se veut trĂšs cinĂ©matographique. Elle va d’ailleurs piocher dans divers genre : horreur, film noir, film d’aventure. Le Mac Guffin principal cache d’ailleurs un rebondissement sympathique, que l’on ne voit pas venir 😉

Ici l’auteur s’en est donnĂ© Ă  cƓur joie. Et c’est une vraie masterclass en termes d’écriture : l’équilibre est parfait ! On a des artefacts anciens et mystĂ©rieux, des brigands, des Ă©minences grises, des stars, des femmes fatales, des anti-femmes fatales, des pratiquants de magies interdites, une secte secrĂšte et mĂȘme
 Des Nazis ! Bref c’est le « nerdgasme » !

La Campaña Ferpecta?

En bref, si vous recherchez une courte campagne, Farce Macabre est vraiment LA campagne Ă  jouer pour l’Appel de Cthulhu!

C’est intelligent, horrifique, parfois drĂŽle, trĂšs fin dans son Ă©criture, et son aspect « course contre la montre » aide Ă  maintenir les joueuses et les joueurs vĂ©ritablement impliquĂ©s. C’est d’ailleurs une campagne qui promet d’ĂȘtre agrĂ©able Ă  rejouer en tant que MJ, car il est presque certain que chaque groupe prendra des dĂ©cisions diffĂ©rentes.

Seul bĂ©mol : les MJs auront beaucoup de prĂ©paration Ă  faire pour rendre le tout tangible et Ă©viter le fameux « Ta gueule c’est magique », car certaines situations sont vraiment savoureuses et un peu
 incongrues. Pas une campagne de MJ dĂ©butants, donc.

D’autant plus que le jeu est trĂšs gĂ©nĂ©reux en sortilĂšges inĂ©dits et artĂ©facts Ă  la grosse puissance mystique. Vous ne serez pas au bout de vos surprises !

Mon opinion sur Farce Macabre est trĂšs tranchĂ©e : je suis complĂštement conquis ! Cet ouvrage est un vĂ©ritable coup de cƓur pour moi, car il correspond exactement Ă  ce que j’aime et Ă  ce que j’ai envie de jouer dans l’Appel de Cthulhu.

Je dois bien avouer que j’ai fait mon maximum pour ne pas divulgĂącher dans cet article, ce qui est frustrant, car il y a tant Ă  dire sur ce superbe supplĂ©ment !

Pour conclure, Farce Macabre est une campagne riche et immersive pour l’Appel de Cthulhu qui offre une expĂ©rience lovecraftienne captivante. Les personnages sont bien conçus et l’Ă©criture cinĂ©matographique du scĂ©nario apporte une profondeur et une complexitĂ© qui rendent chaque partie unique.

Bien que la campagne exige une prĂ©paration consĂ©quente de la part du MJ, elle offre un univers captivant qui ne manquera pas de surprendre et d’engager les joueuses et les joueurs.

C’est un jeu Ă  dĂ©couvrir absolument pour tous les fans de l’univers de Lovecraft et des annĂ©es 1920. En dĂ©finitive, je suis fan de Farce Macabre et je recommande vivement ce jeu Ă  tous ceux et toutes celles qui recherchent une aventure palpitante et mystĂ©rieuse.

Je vous conseille vivement de vous le procurer, le plus rapidement possible !


2007. Wahou ! Nous avons de la peine Ă  croire que cela fait depuis 2007 que nous sommes derriĂšre l’écran Ă  Ă©crire sur ce blog que nous aimons tant ! Cela n’aurait pas Ă©tĂ© possible sans votre fidĂ©litĂ©.

Pour vous offrir une expĂ©rience de lecture plus agrĂ©able, nous vous proposons un site sans aucune publicitĂ©. Comme nous entretenons des relations d’affiliation avec Philibert et Play-in, nous touchons une petite commission lorsque vous achetez un jeu depuis notre site. Ce qui nous permet d’acheter des jeux que nous pouvons ensuite vous prĂ©senter.

Aujourd’hui, nous vous demandons votre soutien pour nous aider Ă  continuer Ă  produire du contenu que vous apprĂ©ciez. Chaque contribution, petite ou grande, nous permet de continuer Ă  faire ce que nous aimons et de vous offrir la meilleure expĂ©rience possible. Vous pouvez nous aider Ă  soutenir le blog directement en faisant un don avec Tipee.

Nous vous remercions du fond du cƓur pour votre soutien et avons hĂąte de partager encore de nombreuses annĂ©es avec vous.

Soutenez Gus&Co sur Tipeee

Article écrit par Didi. Sa passion : les jeux, mais surtout, les jeux de rÎle. Ses chroniques sur Gus&Co vous présentent des nouveautés, et dépoussiÚrent aussi quelques raretés débusquées sur ses étagÚres.

Votre réaction sur l'article ?
+1
10
+1
63
+1
3
+1
0
+1
0
+1
0

8 Comments

  • Tonio

    Juste une petite remarque : il ne s’agit pas de « ressemblance » avec certains PNJs des « Masques de Nyarlathotep », ce sont bien les mĂȘmes PNJs.

    • Gus

      TrĂšs juste, vous avez raison de le prĂ©ciser. Et c’est d’ailleurs Ă©galement ce que l’article dit. Pour ne pas trop en divulgĂącher 😉

  • julien

    Bonjour
    merci pour l’article qui donne envie.
    Mes joueurs sont attachĂ©s Ă  leurs persos et assez allergiques au stand-alone. est-ce que c’est possible de l’adapter Ă  des personnages trĂšs expĂ©rimentĂ©s ?

  • Sanne STIJVE

    Bonjour Yaztromo,
    Tu mentionnes dans ta critique que « la campagne se dĂ©roule en temps rĂ©el » : comment cela se traduit-il en termes de jeu ? Par exemple, est-il recommandĂ© de jouer sur deux jours plutĂŽt qu’en « saucissonnant » la campagne en autant de sessions de jeu que nĂ©cessaire ?

    • Yaztromo

      Bonjour Sanne, c’est assez simple en rĂ©alitĂ© une chronologie est fournie dans l’ouvrage ! Quand tes joueureuses entreprennent une action, les segments de scĂ©nario qui se dĂ©roulent en mĂȘme temps sont tout simplement passĂ©s. TrĂšs fluide et efficace.

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :