Jeux de plateau

Avec 7 Wonders: Edifice, 7 Wonders revient, plus interactif

Une toute nouvelle extension pour 7 Wonders est en précommande. Elle s’intitule 7 Wonders: Edifice, pour rajouter plus d’interaction.


7 Wonders: Edifice

L’éditeur Repos Prod vient tout juste d’annoncer hier la sortie d’une nouvelle extension pour 7 Wonders. Et elle s’intitule 7 Wonders: Edifice.

Au cours de la dernière décennie, 7 Wonders est devenu l’un des jeux de société les plus populaires et les plus influents du marché. Après Leaders, Cities et Armada, 7 Wonders: Edifice, cette toute nouvelle extension démontre comment un vieux jeu peut prendre une toute nouvelle direction.

Il faut bien admettre qu’avec ses mécanismes et sa direction artistique uniques, 7 Wonders a élevé la barre des jeux de société modernes. Cette toute nouvelle extension annoncée illustre bien le potentiel de réinvention et d’innovation du jeu.

Si les règles de base sont les mêmes, dans 7 Wonders: Edifice, les joueureuses tentent de construire de grands projets ensemble. Par conséquent, 7 Wonders: Edifice mettra les joueureuses au défi d’écrire l’histoire ensemble en s’efforçant de construire de grands monuments ensemble qui résisteront à l’épreuve du temps ensemble. Oui, « ensemble » est définitivement le mot-clé ici.

C’est parfois ce qui a été reproché au jeu de base. Son manque d’interaction. Il faut avouer qu’on joue un peu le nez sur ses cartes, sur ses merveilles, sur son plateau, sur son développement.

7 Wonders: Edifice introduit à présent une nouvelle forme d’interaction entre les joueureuses. Et ceci sans ajouter de complexité ni de temps de jeu.

Cette extension semble être une évolution, une refonte de l’un des deux modes de jeu de 7 Wonders: Babel, une autre extension pour 7 Wonders aujourd’hui plus éditée et disparue, ayant connu peu de succès à sa sortie en 2014. On pouvait également travailler ensemble sur un seul Grand Projet pour créer une Grande Merveille.

Avec 15 cartes de construction, les joueureuses peuvent construire des bâtiments à travers les trois âges. Les cartes restent sur leur plateau de projet jusqu’à ce que les bâtiments soient terminés. Le nombre de joueureuses ne peut pas dépasser le nombre de cartes de construction pour chaque âge.

Lorsqu’une personne termine une étape de sa merveille, elle peut contribuer à la construction d’un bâtiment. Si vous choisissez de contribuer, vous devrez payer pour l’étape de construction de la Merveille et le projet que vous choisissez, chacun ayant un prix différent. Lorsque vous construisez un bâtiment, vous recevez une récompense immédiate. Certaines récompenses sont meilleures que d’autres.

Tout bâtiment inachevé restera inachevé à la fin d’une ère et ne recevra aucune récompense. Les joueureuses qui ne contribuent pas à la construction d’un bâtiment au cours d’une époque paient une pénalité, qui augmente au fur et à mesure que l’époque avance. Les joueureuses qui ne peuvent pas payer la pénalité doivent prendre un jeton de dette, ce qui signifie qu’ils perdent des points de victoire à la fin de la partie. En revanche, celles et ceux disposant de jetons de participation recevront plus de points de victoire.

Selon le communiqué de presse conjoint Asmodee et Repos Prod, « les édifices ajoutent une nouvelle couche de stratégie à 7 Wonders sans augmenter la durée du jeu. Chaque édifice demande aux joueurs de peser les avantages et les conséquences d’une collaboration avec les autres. Les joueurs qui terminent un édifice ont droit à des récompenses, et ceux qui travaillent seuls ne recevront pas les récompenses à la fin du jeu. Participez à ces projets de collaboration avec vos adversaires, ou ignorez-les et concentrez-vous sur votre propre gloire. »

Avec cette 4e extension pour 7 Wonders, sans compter Babel, dont elle s’inspire justement pour reprendre une mécanique, l’éditeur introduit un aspect semi-coopératif. Je participe à la construction avec les autres, ou pas ?

L’extension Edifices d’Asmodee propose 15 nouvelles cartes Édifices parmi lesquelles choisir. Cette extension comprend également deux nouveaux plateaux Merveilles, Ur et Carthage, et est compatible avec toutes les versions précédentes de 7 Wonders.

7 Wonders: Edifice est déjà en préco sur le site US d’Asmodee pour 30 dollars, avec une sortie annoncée pour fin février. Elle sera certainement le gros carton du FIJ à Cannes cette année.


Pour vous offrir une expérience de lecture plus agréable, nous vous proposons un site sans aucune publicité. Nous entretenons des relations d’affiliation avec Philibert et Play-in.

Ainsi, lorsque vous achetez un jeu en cliquant sur les liens menant aux boutiques, vous nous soutenez.

Grâce à vous, nous pouvons obtenir une petite part des revenus, entre 5 et 8% du prix d’achat. Ceci nous permet alors d’acheter d’autres jeux et de continuer à pouvoir vous proposer de nouveaux articles.

Vous pouvez également nous aider à soutenir notre blog directement en faisant un don sur la plateforme française uTip.


Article écrit par Gus. Rédacteur-en-chef de Gus&Co. Enseigne à l’École supérieure de bande dessinée et d’illustration, travaille dans le monde du jeu depuis 1989 comme auteur et journaliste.


7 Wonders: Edifice, une quatrième extension pour 7 Wonders. Vous vous réjouissez ?

Votre réaction sur l'article ?
+1
36
+1
19
+1
6
+1
2
+1
0
+1
8

5 Comments

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :