Jeux de plateau

On en sait enfin un peu plus sur Oath, le jeu qui buzze, qui buzze

Temps de lecture: 2 minutes

Oath: Chronicles of Empire and Exile, est le prochain jeu de l’auteur et éditeur de Root. Un jeu narratif qui évolue, constamment. Surprenant ! On en sait à présent un peu plus

S’il y a déjà un jeu qui buzze sur la toile en ce début 2020, c’est bien Oath. Le nouveau jeu de Cole Wehrle, l’auteur et éditeur de Root, l’un des gros cartons de 2018 (avec la VF sortie en 2019)

Oath, de son petit nom, en réalité plutôt, Oath: Chronicles of Empire and Exile dans sa totalité, est un jeu d’exploration, de gestion et de narration qui évolue parties après parties selon les décisions, les résultats des précédentes sessions

Dans Oath, un à cinq joueuses et joueurs créent à plusieurs le cours de l’histoire dans un pays ancien. On pourra décider d’incarner le rôle de super gentils pour protéger le royaume, ou au contraire de super méchants pour tout saboter. Les choix, les conséquences d’une partie se répercuteront alors sur celles qui suivent, modifiant les ressources et les actions dispo. Pareil pour les conditions de victoire qui vont eux aussi changer !

Un jeu fluide

Si un ou une joueuse prend par exemple le contrôle du jeu en se la jouant méfiante et méchante, les futurs joueurs devront ensuite faire face à une terre envahie par des voleurs et des seigneurs de guerre. Paf !

Un jeu en format Legacy, mais pas vraiment non plus, puisque on ne modifie pas le matos de jeu de manière irrémédiable. Et tout peut se « réinitialiser » à n’importe quel moment. Et autre truc foufou, c’est qu’on n’aura pas besoin de jouer toutes les parties avec la même équipe. Les personnes peuvent changer et tout de même poursuivre la partie en cours. Et pas de scénarios à dispo non plus, tout dépendra des choix narratifs effectués par les équipes. Le jeu se « souvient » de la façon dont il s’est terminé et adaptera alors les conditions de victoire de la prochaine partie. Sans oublier le style artistique de ouf de Kyle Ferrin, déjà aux palettes dans Root

Et non, pour faire le pied de nez à la tendance actuelle, Oath ne nécessite pas d’appli qui gère des trucs, des machins. Et oui, il y aura une version solo, de quoi incarner les différentes protagonistes sur différentes générations

Bref, que du bonheur ! En tout cas sur le papier. À voir ce que le jeu donnera une fois publié (à la fin 2020 ?)

Oath: Chronicles of Empire and Exile va être lancé sur Kickstarter dans quelques jours, le 14 janvier très précisément. Vu le succès (mérité) de Root, le précédent jeu de l’auteur / éditeur, la campagne de financement de Oath va cartonner ! Oath, pour 1 à 5 joueuses et joueurs, avec des parties de 60 à 90 minutes

Et si vous avez presque 2h à tuer dans votre vie cet aprem, vous pouvez toujours mater cette vidéo du jeu sur le proto pour vous donner une idée un peu plus claire du jeu (j’ai bien précisé « un peu ») :

Alors, Oath, vous en pensez quoi ? Vous allez faire all-in le 14 janvier ?

6 Comments

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :