Il ne manquait plus que ça! Bientôt des compétitions esport de Donjons et Dragons

Temps de lecture: 5 minutes

C’est le patron de Hasbro qui vient tout juste de l’annoncer ce lundi 23 juillet

Oui, il y aura bientôt des compét esport de DnD

Vraiment?

Donjons et Dragons. Un peu d’archéo

Donjons&Dragons, le plus célèbre et ancien jeu de rôle, a été créé par Gary Gygax et Dave Arneson en 1974 et publié par Tactical Studies Rules, Inc. (TSR). TSR a été montée par les auteurs eux-mêmes

20 ans plus tard, ça sent le sapin pour TSR et la boîte est au bord de la faillite dans les années 90. Avec près de 30 millions de dollars de dette, TSR se vend en 1997 à Wizards of the Coast, un autre éditeur de jeu créé en 1990 à Seattle

Il faut dire que Wizards a touché le gros lot avec Magic the Gathering, sa loco, lancée en 1993. Wizards récupère donc les droits et continue la publication de DnD

Quatre ans plus tard, c’est le géant américain Hasbro qui rachète Wizards. Hasbro, une société créé en 1923 (!) à Providence dans l’Etat de Rhode Island par trois frangins d’origine polonaises, Herman, Hillel et Henry Hassenfeld. D’où Hasbro. Les frères Has. Au tout début de Hasbro, la compagnie vend du… textile, puis se diversifie peu à peu se diversifier. Il faut attendre 20 ans pour que dans les années 40 la vente de jeux et jouets deviennent leur principale activité

En 1991, suite à divers rachats, Hasbro récupère les droits du Monopoly, qui lui appartient toujours et dont c’est le fer de lance

Huit ans plus tard, le 9 septembre 1999 (9.9.99, une date über-classe!!!), Hasbro rachète Wizards pour 325 millions de dollars

Aujourd’hui, DnD appartient donc à la même entreprise qui publie Magic, le Rubik’s Cube, le Monopoly, Mon Petit Poney et les Power Rangers depuis mai 2018

Du Flouze

Avant-hier, lundi 23 juillet, le CEO actuel de Hasbro Brian Goldner est passé sur Mad Money à la chaîne américaine CNBC pour parler vente, chiffre d’affaires et produits

Best year ever for Dungeons & Dragons: Hasbro CEO from CNBC.

Et la vidéo complète:

Dungeons & Dragons is having its best year ever, Hasbro CEO says from CNBC.

Et qu’est-ce qu’on y apprend?

D’abord, que côté finance, Hasbro n’a pas trop de soucis à se faire. Ca se passe plutôt bien pour eux, merci de demander

On constate ici que leur valeur en bourse se maintient bien avec une croissance stable et positive (et un gros pic hier…. Peut-être dû à l’annonce du crossover MtG-DnD???)

L’évolution de la valeur du titre en bourse en une année

 

L’évolution de la valeur du titre en bourse en trois ans

Lien ici

Ensuite, le boss d’Hasbro dit que DnD ne s’est jamais aussi bien vendu et qu’il y a une véritable effervescence autour du jeu. Mais ça, on le savait déjà. Surtout depuis la sortie de la cinquième édition, tonitruante

Enfin, last but not least, Goldner annonce en fin d’interview comme ça, pouf, l’air de rien, que DnD était arrivé à maturité pour des compét d’esport

Esport?

De l’esport, qu’est-ce que ça peut être?

Non, en 2018 nous n’allons pas vous faire l’affront de vous expliquer ce qu’est l’esport (une prochaine discipline olympique aux prochains jeux à Paris en 2024?)

Des compét suivies par plusieurs centaines, millions de spectateurs sur Twitch, notamment, qui génère des centaines de millions de brouzoufs aux annonceurs

Des parties pro et endiablées de Leagues of Legends, Overwatch, le Morpion, tout ça

Et lundi, comme une fleur, le patron d’Hasbro vient donc de lâcher une méga-bombe. Ils prévoient bientôt (2019? 2020?) lancer des compét de Donjons et Dragons

Des. Compét. De. DnD

Sérieux?

OK, du haut de mes 45 ans, vous allez me dire que je suis un vieux con réactionnaire qui ne comprend rien à l’engouement de Twitch et que je refuse le progrès, tout ça

Mais des compét de jeu de rôle? Sérieux?

Il y a déjà eu des tournois de jdr en convention, ça s’est déjà fait. Mais c’est plutôt anecdotique

Mais la compét VA A L’ENCONTRE DE L’ESPRIT DU JEU!!!!!!!!!!!!!!

Ce qui caractérise Donjons et Dragons, et bien sûr tout le jeu de rôle en général, ce sont des valeurs de coopération, d’imagination, la recherche de solution, la créativité, la communication et l’amour. L’amour de son prochain, de partager du temps, ensemble, de chercher des solutions, à plusieurs, d’écouter, d’échanger

Exploiter et balancer toutes ces valeurs à la poubelle pour lancer des compét « officielles » est aussi contradictoire que contre-productif

NON

Après, quand le CEO parle d’esport, c’est quand même pour surfer sur la hype mondiale

Parce que l’esport, c’est du sport, des compét, des tournois de jeu vidéo. Et à moins de lancer un jeu vidéo DnD à la LoL ou WoW, non, ces compét ne seront pas à proprement parler de l’esport. Plutôt des matches parties retransmises en live avec un système de points, de classement

Donc le terme d’esport est peut-être exagéré / galvaudé, on ne peut pas le mettre à toutes les sauces non plus

But Why* (*alors pourquoi? En anglais ça fait plus percutant)

Parce qu’aujourd’hui, toutes les boîtes de jeu l’ont bien compris. L’esport fédère des millions de spectateurs de par le monde, génère de la visibilité et forcément, des rentrées d’argent. Et ça, c’est bon à prendre

Et comment est-ce que ce mode de jeu sera organisé?

Pour l’instant, on n’en sait encore rien. Le patron d’Hasbro n’a fait qu’évoquer l’éventualité dans son interview. Soit c’est une piste sérieuse et actuelle explorée par leurs équipes, soit il a lancé ça, comme ça, bravado, à la volée, en mode « cojones! », juste pour faire monter la sauce et la valeur du titre

Et comment est-ce que ce mode de jeu sera organisé?

Une équipe «  » »contre » » » le ou la MJ? Alors qu’un·e MJ n’est pas l’ennemi à abattre, mais le garant du jeu. Des joueurs et joueuses luttant les un·e·s contre les autres? Et quoi encore?

Ou alors un système fédéré d’équipe, MJ et PJ, recevant chacune un scénario à résoudre, le mieux et/ou le plus rapidement possible. Avec des PV/XP décrochés en cas de victoires contre des PNJ ou du loot?

Vont-ils reprendre ce qui se fait déjà depuis 1977 à la Gen Con, la D&D Championship? Ou en se basant sur le mode et modules Adventurer’s League?

En ce moment, ça doit chauffer sec dans les méninges d’Hasbro. Lancer où, quoi, comment et quand

Alors certes, si ces compét ont véritablement lieux, elles auront le mérite de drainer encore plus d’attention et de ramener encore plus de joueurs et joueuses au jeu de rôle. Et ça, c’est classe

Parce que oui, le jeu de rôle mérite vraiment qu’il soit encore plus démocratisé. Merci The Big Bang Theory, Community (haaaa, le fameux épisode 2×14:

Avec le (futur) rappeur Childish Gambino / Donald Glover dedans, au passage, fermez la parenthèse

Stranger Things ou Ready Player One (le livre, pas vraiment le film). Toutes ces références culturelles qui ont réussi à populariser la pratique du jeu de rôle et le sortir de la niche des nerds slash no-life

N’empêche

Si cette compét va bel et bien attirer encore plus de monde vers le hobby, et tant mieux, cela risque aussi bien de transformer sa pratique. De coopératif et fun, il risque de devenir pour certains ultra-compétitif et sportif

Désormais, pour Hasbro, l’enfer est pavé de bonnes intentions spéculations

Et encore une dernière chose

Si vous n’avez jamais joué à Donjons et Dragons, qu’attendez-vous pour craquer? D’autant que la cinquième et toute nouvelle édition a été simplifiée et fluidifiée. Un carton!!! Vous pouvez trouver le bouquin de base ici

Sinon, il y a aussi la boîte de découverte, d’initiation, plus petite, plus facile d’accès, ici

Et vous? Pour ou contre du esport DnD? DnD bientôt en… discipline olympique, entre le biathlon et le lancer du disque?

13 Comments

  1. Bonjour, merci pour ce long article. Je suis d’accord sur le fait que je vois pas très bien ce que la compétition vient faire dans un Donjons&Dragons où le but est de vivre une aventure.

    Qui dit E-sport dit virtuel. Mais à ma connaissance il n’y a pas de Donjons&Dragons numérique récent ? Ils sont entrain de développer une version numérique de Donjons&Dragons ?

    1. Bonjour Jean

      Et merci pour votre réaction

      En effet vous avez entièrement raison, comme dit dans l’article, c’est NON. Non, DnD ne sera pas de l’esport. Le CEO a balancé ça comme ça en mode Cojones / je surfe sur un mot hyppé. Il a dû mélanger esport avec Magic Arena (qui a perdu des parts de marché à cause d’Hearthstone)

      Une version numérique de DnD? Pourquoi pas. Mais ça ferait très doublon avec les très implantés LoL ou WoW, déjà fortement inspirés de DnD, soyons lucides. Pas sûr qu’un tel portage réussisse à se tailler la part du lion (quoique, on n’est jamais à l’abri d’un succès tel Fortnite juste après PUBG…)

      Gardner a dû lancer ça comme ça, pouf. La team de chez WotC ne semble rien annoncer pour l’instant

      A moins que

      A moins qu’il ne parlait de Neverwinter???

      https://youtu.be/-5A_-hxtSqs

  2. Après ils avaient lancé la série Lair Assault, qui représentait une suite de situations tactiques « à résoudre », avec un boss à la fin – enfin, j’ai suivi ça de loin.
    Bon, c’est résoudre le jeu de rôle a la tactique, mais pour de l’esport, ca irait.
    Après, qui a envie de voir ça pendant 3heures….

    1. « qui a envie de voir ça pendant 3heures »

      Au vu de la durée des parties streamées (et suivies par des millions de spectateurs.rices) sur Twitch de LoL et autres, je ne pense pas que la durée soit un gros souci Guillaume…

      Merci pour ton intervention!

  3. Perturbant en effet … merci pour l’article bien rédigé comme d’habitude.

    J’en profite pour poser une question. Je n’ai jamais fait de JDR. J’aimerais bien m’y mettre avec mon fils, est-ce que c’est possible de jouer à DnD à deux joueurs seulement ?

    1. Bonjour mazuak,

      Et merci pour votre commentaire

      Pour répondre à votre question: OUI

      OUI

      Oui, c’est tout-à-fait possible de jouer à deux au JDR, un.e MJ et un.e joueur.se

      Je l’ai d’ailleurs fait souvent lors d’une campagne d’Animonde dans les années… 90. J’étais joueur, un pote était le MJ, nous avons ainsi joué plusieurs fois. Et c’était le pied géant!

      Alors évidemment, tout l’aspect capital du JDR, la coopération entre joueurs.ses est absent, c’est un peu comme jouer à un jeu de société en solo. C’est faisable, c’est sympa, mais on y perd quand même

      Par contre, jouer ainsi, parent-enfant, doit être excellent! Mon fils a 5 ans, je vais bientôt me lancer. Comme vous, à 2 pour commencer

      Avez-vous d’autres questions mazuak?

      Gus

        1. Vous avez le droit de l’acheter à une seule et unique condition:

          Que vous nous fassiez un bref retour de votre toute première partie avec votre fils. Ca m’intéresse fortement en temps que papa futur biclassé MJ-papa ☺️

  4. Ce débat lancé à la fin de l’article n’a pas lieu d’être : il n’a jamais dit dans cette vidéo qu’il comptait amener une dimension esportive à DnD. Certes sa construction de phrase aurait pu être plus heureuse, mais il a simplement inséré DnD dans la conversation lorsqu’il évoquait le succès phénoménal des views sur Twitch et YT de MTGA, succès que connaissent également des sessions de DnD retransmises sur ces plates-formes, comme par ex Critical Role.

    L’ensemble de son intervention autour de l’e-sport se concentrait à mon sens sur MTGA et l’ambition qu’il avait de rebondir sur le succès actuel de cette franchise pour essayer de retrouver l’effervescence des tournois d’il y a quelques années, mais simplement sur un média online plutôt que lors de rencontres irl.

    Ce qui est dommage c’est que l’article soit au final bien construit, bien argumenté et apporte des éléments de fond (comme pour la mise en perspective historique ou les chiffres au fil des ans), mais qu’il s’agisse très certainement d’un feu de paille tiré d’une interprétation plus que rapide d’un bout de sa phrase. Car clairement le DnD dans son essence va dans la direction opposée à celle de la compétition : impossible d’optimiser ses actions et ses stats pour être le plus compétitif possible, sans léser dans le même temps le lore et la cohérence du perso qu’on est en train de créer/jouer. Les défauts et limites de son perso sont d’ailleurs, à mon sens, ce qui fait tout l’intérêt du JDR (outre évidemment tout l’aspect social d’interactions et de construction commune d’une aventure).

    Un peu plus de prudence dans la rapidité de ses réactions ne vous sera que profitable 🙂

    1. Merci Antoine pour votre intervention fort pertinente

      Comme vous le relevez à bon escient:

      « sa construction de phrase aurait pu être plus heureuse ». Pour un CEO d’une boîte de la taille d’Hasbro, c’est un peu étrange

      En effet, en écoutant l’interview, son explication manque de clarté, il mélange MtG et DnD:

      Dès la minute 6:

      « People are watching us on esports, We have about a million viewers per month watching a Magic the Gathering game, people are watching Dungeons and Dragons on Twitch, and so we think overtime to build this more of an esport’s property. It’s a very immersive game, and it’s perfect and ripe for a global esport’s competition. »

      Vous avez raison de soulever que ce débat n’a peut-être pas lieu d’être, puisqu’il n’utilise que le singulier dans « it’s a very immersive game », and non pas le pluriel pour parler des deux, mais sa comm prête vraiment à confusion.

      Maintenant, en ce qui concerne votre conseil avisé, « un peu plus de prudence dans la rapidité de ses réactions ne vous sera que profitable », vous avez entièrement raison et je vous remercie sincèrement de le partager

      Pauvres DnD, à la suite de cet interview ils ont dû réagir sur leur forum pour calmer la communauté qui a réagi avec véhémence à cette annonce plus que perturbante

      Merci pour votre réaction et au plaisir de vous lire!

      Gus

  5. j’ai déjà commencé l’entraînement! Lancé de dés avec rotation du poignet, répertoire de voix dignes de l’actor studio, fausses oreilles d’elfe. Je vois plutôt ça comme dans le film Running man avec Arnold, et je pense que D&D esport ramènera la mode des néons et du vêtement fluo aux goûts du jour.

  6. Des retransmissions de JdR – Pourquoi pas, mais ce n’est pas une nouveauté en soit, et honnetement je trouve que le direct ne s’y prete pas car les combats en JdR peuvent facilement avoir des longueurs.

    Pour l’aspect compétition, les plus anciens se souviendront des Championnats de France de D&D (si je me souviens bien c’était en 83/84) je crois que ca n’a existé qu’une seule année.

    Il y a eu des sélections régionales, et bien qu’étudiant à Paris je m’étais fait sélectionner en normandie, en finale (à Paris), j’ai retrouvé des amis des clubs de JdR de l’époque (AJT / CLD / ULM).

    Les gagnants ont été invité à se rendre aux championnats du monde aux Etats-Unis, l’hébergement était offert mais pas le voyage… entre le prix du voyage et la perspective de devoir jouer en anglais, il me semble, à ma connaissance, que personne n’a fait le déplacement.

A vous de jouer! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.