Tric Trac est mort. Vive Tric Trac

Temps de lecture: 3 minutes

Voilà, c’est acté. Tric Trac est mort

Enfin, presque

Le vieux TT. Celui monté par Philippe Maurin il y a 18 ans

Phal l’a annoncé hier, il a récupéré les parts possédées par Marc Nunès pour tout revendre à… Roulements de tambour… Non pas à Asmodée mais à… Non pas à Gus&Co non plus ça aurait pu être cocasse… Mais à… Plan B

Plan B?

Plan B est la maison d’édition montée par Sophie Gravel début 2017

Oui, LA Sophie Gravel qui avait monté Filosofia. Et qui en 2016 s’est fait racheter par… Asmodée. Filo, pas Sophie. Suivez un peu

Sophie, sans taf mais avec du flouze, s’est relancée dans une nouvelle aventure, une nouvelle maison d’édition. Un plan… B

Plan B Qui vient d’ailleurs, au passage, de gagner l’As d’Or 2018 avec Azul

TTTTT

Phal vient donc de l’annoncer, il a vendu toutes les parts de sa boîte, Flat Prod, à la base de TT, pour partir faire autre chose. En 2020. Il restera encore dans la team le temps de la transition

Pour faire quoi après? Connaissant le bonhomme, il a certainement déjà d’autres beaux projets en tête

Une bonne nouvelle?

Une triste nouvelle

Quand bien même Phal est connu pour son caractère atrabilaire, quand bien même les 49% de parts étaient possédés par Marc Nunès d’Asmodée, Phal a toujours essayé de rester objectifs et de présenter le marché ludique de manière neutre. Essayé

Mais là, du coup, tout le site file à Plan B. Un éditeur. De quoi se poser la question de l’objectivité. C’est comme si Casus Belli, le célèbre magazine de jeux de rôle était racheté par un éditeur de jeu de rôle. Oh wait. Ou qu’un grand journal américain comme le Washington Post appartienne à un magas qui vend des bouquins

Donc oui, triste nouvelle, car le plus gros site d’information ludique francophone vient tout juste de se faire racheter par un éditeur

Quid de l’objectivité?

De la neutralité?

C’est évidemment trop tôt pour le dire, on verra dans 2-3 ans quand la machine sera bien lancée, mais on est en droit de se poser la question

Marché

Car il ne faut pas oublier une chose. Le marché du jeu de société est… un marché. Si d’un côté vous avez les passionné·e·s, vous et nous, lecteurs, lectrices, de l’autre côté vous avez des professionnels. Qui doivent sortir du chiffre. Pour payer leurs employés, pour payer leurs charges, pour engranger du bénéfice

Parce que le jeu de société est une activité saine et chaleureuse, jouer, ensemble, on a tendance à croire que la passion se suffit à elle-même. Que Bruno Cathala fait juste des jeux sans demander à être rétribué parce qu’il aime ça. Ou qu’un éditeur est d’accord de sortir un jeu sans payer ses chargés de comm ou la production, parce que c’est normal après tout

Tout ça pour dire qu’en bout de course, Plan B, comme Asmodée, comme tous les éditeurs ou distributeurs ou tout autre acteur pro du secteur, se doivent de vendre

Donc à voir sur le moyen et long terme comment Plan B va gérer et traiter tout ça. Tric Trac. L’information ludique

Muraille

Doit-on peindre le diable sur la muraille? Pas nécessairement

Casus Belli s’en sort plutôt bien, même si appartenant au plus gros éditeur de jeu de rôle francophone, BBE. Les news y sont traitées de manière équilibrée et objective. Et même les critiques des jeux BBE sont présentes et essaient de rester objectives. Ca fait quand même un peu bizarre qu’un éditeur critique ses propres jeux… Ou quand le Washington Post critique Amazon

Vous voyez le problème

Comment TT va désormais parler des jeux Plan B? Vont-ils laisser les lecteurs et lectrices du site défoncer leurs jeux? Et si Plan B n’entretient pas de bonnes relations avec un auteur, un éditeur, vont-ils quand même lui offrir une place sur TT? Plan B va devoir parfois faire un grand écart, et ça ne sera pas toujours facile

Et je vous vois venir, bande de petits cyniques. Vous vous dites certainement: « de toute façon, Asmodée va racheter Plan B dans quelques années. Et donc Tric Trac » Pas impossible, vu la dynamique de rachat dans laquelle Asmodée se trouve. Racheter pour mieux grandir

Mais ça, c’est une autre question. Musique d’avenir. Ou pas

Pour l’instant, c’est juste TT qui disparaît. Ou change, plutôt. Tric Trac restera Tric Trac, avec ses même employés, en tout cas pour l’instant. On refait un point dans 2-3 ans pour voir comment ils auront évolué?

En tout cas, quand un média se fait racheter par une boîte, ce n’est pas toujours une bonne nouvelle.

L’annonce du rachat sur le site de TT

24 Comments

  1. Ah bon, parce que TT n’était pas moitié acheté par les fabricants de jeux ? La belle hypocrisie… Maintenant c’est au moins officiel.

  2. Je ne sais pas comment cela va évoluer, mais le site profitera peut être d’une amélioration.
    Je trouve le système de recherche absolument horrible et inefficace.

    Concernant le traitement des jeux, les vidéos sur les jeux n’étaient que des présentations faites par les éditeurs et il n’y avait jamais de critique particulière sur le sujet. Tout le monde s’amusait bien autour de la table. Ca peut être bien pour de la présentation, même si là il y a beaucoup plus efficace par les youtubeurs. La qualité de la vidéo n’est pas bonne pour les non abonnés et la durée est très longue surtout dû à explications entrecoupées toutes les 2 minutes par des blagues lourdes.

    Après je pense aussi que la personnalité de Mr Phal joue pas mal sur l’attraction du site. Qu’en sera t-il après son départ ?

    TricTrac je m’en sers un peu pour les avis sur les fiches de jeux, la grande majorité du temps je vais préféré boardgamegeek. Et pour les critiques je regarde les youtubeurs américains ou je viens profiter d’un test sur Gus&Co. Au moins on est sûr que vous êtes libre de dire ce que vous voulez. Même si ça ne reste qu’un avis parmi tant d’autres, il n’est pas biaisé par des conflits d’intérêts.

  3. N’oublions pas qu’on ne mord pas la main qui nous nourrit.

    Pas encore Asmodée certes, mais quid des concurrents du distributeur de Plan B ? Il ne vont sûrement pas démolir leur distributeur fétiche.

    Je trouve cette annonce gênante, sur bien d’autres points également…

  4. Effectivement, c’est très inquiétant mais malheureusement le constat que fait Phal est quand même assez réaliste par rapport à la communication via les réseaux sociaux qui bouleverse beaucoup les choses.

    Moins de place pour le fond, plus de place pour l’instantanée et le kleenex (concept que vous avez mis à l’honneur). En même temps, la question de l’objectivité se posait déjà sur le site car il n’était pas bon de critiquer certains jeux (je l’ai fait à mes frais sur Shakespeare par exemple) ou certains « copains ». Mais au moins, on savait à quoi s’en tenir.

    Avec un groupe privé à la barre, on peut se demander ce que cela va donner, la « censure » (je mets de gros guillemets) sera sans doute plus propre et plus efficace, les avis négatifs (notamment sur les Plan B) seront habilement relégués dans les limbes d’Internet (simplement en ne les mettant pas en avant).

    Concrètement, le secteur est quand même trop petit pour qu’un vrai média indépendant complet (j’entends qui ne dépend d’aucun éditeur) puisse émerger sur la durée. Déjà que sur les gros secteurs, jeux vidéos, journalisme, bd, cinéma, cette indépendance est complexe alors….

    A mon sens, le seul terrain qui n’a pas été défriché et qui pourrait éveiller la culture ludique des joueurs, c’est le terrain de l’éducation mais qui requérait des moyens financiers publics et qui surtout ne serait pas rentables (et disons qu’en France en tout cas, ce n’est pas la philosophie du moment).

    Les patrons des maisons d’édition recherche avant tout de rentabiliser leur jeu au maximum (en ciblant les joueurs familiaux +, on donne un beau jeu mais qui ne fait pas trop réfléchir parce que les gens…). C’est logique dans un sens mais extrêmement discutable sur certains points (on en oublie les jeux de niche).

    C’est plus la logique derrière le rachat qui m’inquiète que le rachat en lui-même (après tout qui peut blâmer un patron de revendre sa boîte pour changer de vie)

  5. Comme dit dans l’article, Tric Trac appartenait à un distributeur (Asmodée) omnipuissant, donc niveau objectivité on pouvait déjà se poser la question avant… mais ça ne choquait personne. Donc pourquoi s’offusquer du rachat de TT par un éditeur?
    Je suis toujours étonné de voir avec quelle malice les distributeurs ont réussi ces dernières années à faire admettre à la communauté ludique, que les vilains étaient les éditeurs…

    Mais ça n’empêche pas quel que soit le propriétaire de TT de faire attention…

  6. Merci pour l’article, belle analyse. Par contre, (c’est un avis personnel), l’écriture masculin-féminin est agaçante, d’autant qu’elle est parcellaire. Vous parlez des passionné.es, mais omettez éditeur/trice, parlez de professionnels et non professionnelles, évoquez les employés, les chargés de com, distributeurs, acteurs et pas les employées, chargées… on pourrait aussi peindre une diablesse sur le mur; bref, à mon humble avis (et je comprends qu’il ne soit pas partagé) et sans vouloir (re)lancer de débat + que cela, ni vouloir être blessant, cette option éditoriale me semble aussi farfelue qu’incohérente. Sinon, bravo pour votre travail, continuez.

    1. Je retiens:  » aussi farfelue qu’incohérente » 😁

      Nous nous entêterons à l’écriture inclusive. Parce que. Tant que je verrai ma fille, ma femme, mes amiEs jouer, je ne vois pas pourquoi je dirai « joueur » à tire-larigot (j’adore cette expression).

      Mais comme vous le dites avec pertinence, ce n’est pas l’endroit de (re)lancer le débat, ça a déjà été longuement fait ici

      Merci pour votre lecture et feedback!!!

  7. Je ne suis pas tout à fait d’accord avec votre analyse. A aucun moment Phal dit clairement qu’il a racheté les parts de Marc Nunes. Et surtout, il ne dit pas qu’il a vendu Flat Prod à Plan B mais à Sophie Gravel qui est certes la directrice de Plan B mais ce n’est pas Plan B. Ça fait toute la différence. Flat Prod n’appartient donc pas à un éditeur mais à une personne. Rien ne dit d’ailleurs que Sophie Gravel va rester directrice de Plan B.
    Bref, l’article de Phal est assez flou finalement. Vous faites des conclusions trop hâtives selon moi.

    1. « Rien ne dit d’ailleurs que Sophie Gravel va rester directrice de Plan B. » ha bon? Elle aurait monté Plan B pour quitter Plan B? Un plan… C. Vous avez des infos?

      Plus sérieusement, merci pour votre réaction. Mais je continuerai à m’interroger sur la neutralité du site et de l’information avec une maison d’édition en back-office. Que ça soit une personne unique ou une société. Ce n’est pas Amazon qui a racheté le Washington Post, mais son CEO. Est-ce que ça change quelque chose, pour vous?

      1. Non effectivement. Je n’ai pas d’infos. :-). Je me dis que pour être partial il faudrait effectivement démissionner de Plan B. Votre exemple d’Amazon est effectivement juste. Je ne sais pas si le Washington Post est du coup plus coulant avec Amazon. La question de partialité sera effectivement à surveiller dans les mois à venir. C’est une certitude. Après Flat Prod était aussi détenu mais malgré tout pas en majorité par Marc Nunes. Est-ce que du coup Tric Trac était plus coulant ou condescendant avec tous les jeux distribués ou édités par Asmodee ? Je ne crois pas. Et encore moins de la part de Phal même s’il avance ses préférences rollistes et cyclistes. Bref je reprenais juste sur les termes et notamment sur la vente des parts de Nunes qui ne me semblaient pas forcément avérées. Wait and see.

        1. Tout est écrit dans l’article sur TT:

          « j’ai verbalisé mon envie de changer d’horizon, mon associé m’a proposé de lui racheter ses parts »

          Et

          « Madame Sophie est devenue propriétaire de Flat Prod il y a quelques jours. Plus exactement, Plan B est devenu propriétaire de Flat Prod, et par voie de conséquence, propriétaire de Tric Trac. »

          Pour le reste, wait and see en effet. Ou plutôt, wait et pas forcément see, parce qu’il sera quand même extrêmement difficile de connaître les copinages en backstage

          1. Ok. Vous aviez donc raison. Désolé. En lisant 1 première fois l’article, ça me paraissait un peu flou.
            Et comme vous le dites justement, ça sera plutôt Wait & Assumptions.

  8. J’avoue ne pas avoir la certitude que Plan B possède 100% de TT, rien n’indique clairement que M Nunes a revendu ses parts a Plan B.

    Il y a point essentiel non abordé au delà des polémiques, c’est le potentiel d’évolution de Tritrac sur le continent nord anéricain, et en premier lieu au Québec/Canada, patrie de Plan B.

    1. Plus qu’une question de certitude, une question d’écrit. Dans l’article sur TT:

      « Madame Sophie est devenue propriétaire de Flat Prod il y a quelques jours. Plus exactement, Plan B est devenu propriétaire de Flat Prod, et par voie de conséquence, propriétaire de Tric Trac. »

      Voilà

      Pour le continent NA, un prochain rachat de BGG? Et pourquoi pas

  9. Je reste perplexe devant cette nouvelle autant que devant votre article à son propos :
    Tric Trac a été pour moi une porte d’entrée formidable dans le monde du jeu… il y a une petite dizaine d’année. J’y ai trouvé bien sûr une mine d’infos mais surtout une passion communicative. La personnalité marquée de Mr Phal y était pour beaucoup mais il n’était pas seul. Le Dr Mops apportait une distance, une réflexion parfois et un humour un peu potache qui disait « le jeu, c’est pour s’amuser ». Puis ce dernier s’est fait de plus en plus discret dans ses interventions, le site a évolué, s’ouvrant aux rédacteurs/éditeurs extérieurs…noyant un peu la ligne éditoriale, il s’est professionnalisé. J’ai un peu décroché mais jamais totalement. Mr Guillaume est arrivé avec de l’enthousiasme, Mr Phal a été de plus en plus sur la défensive dans ses billets et interventions… je ressentais un petit malaise comme face à un ami qui déconne mais que l’on aime quand même.
    Alors oui, il est légitime de poser la question de l’indépendance rédactionnelle quand un site d’info ludique est la propriété d’un éditeur ou d’un distributeur mais je n’oublie pas les gens passionnés, attachants qui le font. Je suis persuadé que chez Asmodée comme chez Plan B, il y a de vrais amoureux du jeu qui partagent avec les membres de Tric Trac l’envie de développer cette passion tout autant que d’en vivre.
    Au fait, Mr Phal reste « directeur de publication » pendant 2 ans encore… ce sera intéressant de lire ses interventions quand on va le titiller sur ces questionnements !

  10. Quand à l’avenir de Phal, mon pti doigt me dit qu’il a signé à la FDJ, non pas pour créer des jeux de grattage mais pour enfiler le cuissard.

  11. Quand on sait que chez TT, ils ne critiquent pas les jeux mais les présentent, quand on sait que cela fait des années que ça dure, quand on sait que beaucoup nourrissent de la jalousie, quand on sait que les gens adorent la théorie du complot..
    Pour moi aucune inquiétude, c’est pas deux commentaires négatifs sur Century qui vont gêner Plan B, quand on fait des vidéos pour présenter objectivement on ne prend pas parti, y a pas de raison que cela change, moi j’ai confiance en Guillaume, Germain et Faycal…

    1. Merci Ludovic pour votre réaction

      Qu’entendez-vous pas « les gens adorent la théorie du complot »? Est-ce votre cas?

      Est-ce s’interroger sur la liberté et l’objectivité de nos médias une… théorie du complot?

      Merci pour vos réponses, je me réjouis de vous lire Ludovic

  12. Je rejoins complètement l’avis de dimensionjeu sur TricTrac. Ca ne me viendrait plus à l’idée de lire une ‘critique’ sur TT, j’y vais quand s’y trouve une explipartie d’un jeu introuvable ailleurs.
    En revanche, le ‘charisme’ de l’atrabilaire Phal -comme le dit si bien Gus- est plutôt contreproductif pour moi …
    Concernant l’objectivité, elle reste toujours un cheminement plus qu’un état. J’apprécie juste quand le rédacteur signifie très explicitement ses éventuels liens avec l’objet du papier en préambule.

  13. Pour ma part, en lisant l’article et en voyant les différents futurs nouveaux venus dans cette team,je pense que TT va se transformer ainsi :

    – News, articles et forum mis en berne.
    – site plus axé sur les vidéos
    – site rédigé en français et en anglais
    – site de vente en ligne àl’internationnal

    Bien ou pas bien ?
    Bien, selon moi pour TT, que les réseaux sociaux ont entamé.
    Après, je ne suis pas fan que des gens très impliqués (éditeur, membre de jury) tiennent les rênes, mais il faut aussi relativiser car c’était déjà plus ou moins le cas et il n’y avait pas grand chose à redire quant au contenu (ne diabolisons pas). Mais quand un ou deux me disent que je ne devrais pas mettre de note à un jeu car je bosse pour un distributeur, je vois bien que les gens (moi le premier,alors que je déplore qu’on puisse imaginer que je ne dise pas vraiment ce que je pense d’un jeu) ont toujours une incertitude quand à l’objectivité de personnes impliquées (j’ai déjà entendu dans des festivals des joueurs dire -et je précise trouver ça très idiot- « ils ont vendu TT et leur ont filé l’Asd’Or »).
    Je ne pense pas que Mr Phal vendrait son bébé sans s’assurer qu’il ne devienne pas quelque chose qui lui déplaise.

    Conclusion : le site a été vendu selon moi au bon moment. On verra bien comment il évoluera mais les pistes imaginées semblent être les bonnes pour TT. Les personnes qui seront aux manettes seront des personnes ayant de la bouteille mais dont la double casquette pourra faire grincer des dents, mais pas plus que les dents grinçaient déjà, ce qui fait donc penser que ce ne sera pas vraiment différent concernant la neutralité, finalement.

A vous de jouer! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.