Une année de Trump. Et comment s’en inspirer pour nos parties de jeux de plateau

Une année. Ca fait une année jour pour jour que le 45e président Donald J Trump a investi à la Maison Blanche. Un président à la cote d’impopularité abyssale

Et pourtant, s’il y a bien une chose pour laquelle Donald Trump peut être reconnu, c’est pour sa manière non-conventionnelle (c’est un euphémisme) de faire de la politique

Avec des tweets incendiaires, des annonces rocambolesques (et souvent insultantes), une année après, quels enseignements peut-on tirer de cette insolite présidence, et comment s’en inspirer pour nos parties?

Et vivement ces trois slash sept prochaines années

Insultes

Attaquer les autres joueurs et joueuses à la table, constamment, et dire que leur pays est « merdique » (=shithole)

Être inattendu

Une puissante tactique en négo et en diplo. Super pratique dans les jeux d’enfoirés si personne ne sait ce que vous allez faire, comment vous prendre, sur quel pied danser

Manger mal

Apparemment, manger mal en partie (burgers, pizza, chips, soda) n’est pas du tout mauvais pour la santé (notamment pour jouer à Five Tribes et reconnaître les chameaux)

Le test que Trump vient de passer pour prouver qu’il était fit pour être président le prouve

Si vis pacem…

Menacez les autres et soyez toujours prêt·e·s à partir en guerre

Moqueries

Moquez-vous des autres, même de leur apparence physique s’il faut

Comparer

Rien que pour impressionner, ne pas hésiter à dire qu’on en a une plus grosse que les autres. De réserve de cubes

Mentez

Souvent. Tout le temps

En 365 jours, Trump a menti 2’140 fois

Génie

Chaque fois que vous réalisez et accomplissez quelque chose, dites-le haut et fort. Quitte à dire que vous êtes un·e génie, tout simplement

Décrédibilisez

Attaquer la légitimité, la crédibilité, l’intelligence des autres

Victime

Dites que vous êtes espionné·e par les autres. C’est tout simplement scandaleux. Jouez la victime

Et vous, après une année de président de Trump, quels enseignements en tirez-vous que vous pouvez transposer dans vos parties?

9 Comments

  1. Je retiens de Trump l’image d’un président qui tient ses promesses de campagne et dont la politique fonctionne.
    Un exemple : suite à la baisse de l’impôt sur les sociétés Apple vient d’annoncer qu’il rapatriait 30 Milliards de dollars d’évasion fiscale et aller créer 20000 emploi sur le territoire américain.
    Le lien vers l’annonce : https://www.apple.com/newsroom/2018/01/apple-accelerates-us-investment-and-job-creation/

    C’est marrant comme personne n’en parle en Europe.

    La leçon que j’en tire pour les jeux de société : utiliser du bon sens pour ses stratégies.

  2. Si on raisonne en terme de jeu, c’est une stratégie valable, car elle désarçonne les adversaires. A condition que ça aille + loin que le simple fait de figer momentanément sur place les autres, car il faut savoir, de son côté, placer ses pions si possible au meilleur endroit.
    Maintenant, je me demande vis-à-vis de Trump jusqu’à quel degré c’est voulu, pensé, ou c’est inné au personnage…

  3. Haplo, il semble que tu aies oublié que tu es sur un blog sur le jeu de société et non sur un blog politique.

    Pour ma part, je pense que jouer « à la trump », c’est avoir un gros risque que tous les autres joueurs se liguent contre toi juste par exaspération.
    De plus, un tel comportement sous entends que tu as une certaine puissance/ »force de dissuasion » pour pouvoir te comporter comme tel (sous peine de vite se faire « calmer » par les « gros »).

    1. Bonjour,
      Je ne pense pas, j’en ai tiré un enseignement (que je donne, avec un exemple) et je verrai si je peux l’utiliser dans mes parties de jeu. Rien de politique là dedans.
      Ou alors c’est le post entier qui est politique.

      1. Quel enseignement ? Faire preuve de ‘bon sens’ ? Il faudrait peut-être étoffer un peu, là 😉
        Amha on peut s’inspirer de lui notamment dans les jeux de course où on espère tenir jusqu’à l’arrivée (mandat?) avec très peu de ressources.
        Ou les jeux de déduction sociale où il s’agit de miser sur la diversion permanente pour espérer que les autres joueurs oublient les écarts commis.

  4. @Haplo:
    l’info est passée au journal télé de 13h, donc pour le « personne en parle », il faudra repasser. Tant mieux pour les États-Unis d’avoir récupéré Apple mais ça peut être un cas isolé. Il faut voir l’impact global (la perte dû à la baisse du taux d’imposition par rapport aux sommes rappatriées). Je doute que ce soit encore connu.
    Bref, une exemple peut être une illustration, mais pas une démonstration.

  5. Trump comme tous les autres présidents n’a aucun pouvoir, les USA sont contrôlés par le Congrès, lui-même aux mains des lobbies, tous plus ou moins dirigés par les mêmes illustres inconnus richissimes qui peuplent les CA des plus grosses banques et corporations.
    Au moins, Trump n’a pas de pédophiles dans ses amis comme la clique Clinton et compagnie.

  6. La pédophilie du clan Clinton ?
    Waouh, ça vole haut, dîtes-moi !
    N’a-t-on pas – au minimum – oublié le sujet originel de ce blog ?
    @Stéphane je plussoie devant l’erreur de logique omniprésente dans l’hyper-communication ambiante que tu soulèves « une exemple peut être une illustration, mais pas une démonstration »…
    A-bso-lu-ment !
    Des enseignements de l’oeuvre de Trump ?
    A moins qu’un jeu ait comme objectif de se retrouver, le plus rapidement possible, dans un monde en flamme, seul, honni par la grande majorité de ses partenaires du début de partie… Je ne vois pas…

    Merci pour ce billet, j’avais déjà beaucoup apprécié « L’infaillible méthode Trump. Comment s’en inspirer pour gagner à tous les jeux d’enfoirés »…

    1. Les gens de pouvoir n’ont cure d’être aimé, ils veulent le pouvoir, et ils ne seront jamais seuls car ils auront des courtisans, voire des lèche-bottes autour d’eux.
      Quant au monde en flamme, ou bien, ils savent que les autres plieront devant eux pour éviter l’apocalypse, ou bien, ils diront « que l’univers périsse avec moi ».

      Il y aurait sans doute moyen de créer un pt jeu de cartes sur cette thématique, un jeu d’enfoirés puissance 10 🙂

Laisser un commentaire