Comment tout faire pour vraiment, vraiment dégoûter votre enfant du jeu de société

Temps de lecture: 2 minutes

Haaaa, nostalgie. Ces fameux dimanches de pluie chez mamie à faire du Scrabble, du Monopoly quand nous étions enfants

Et pourtant, quelques décennies plus tard, nous en sommes là, passionné·e·s de jeux de plateau, de jeux de rôle, de jeux de carte, ces fameux dimanches n’ont pas réussi à nous dégoûter

Mais alors, comment faire pour que votre progéniture ne tombe pas dans la même marmite? Pour que plus tard dans sa vie vous ne la retrouviez pas obligée d’écumer Ikea à la recherche de nouvelles étagères pas chères? A chiner la nouveauté dans les boutiques spé? Ou à troller les forums TT?

Suivez ces dix conseils et vous devriez pouvoir éviter que votre enfant devienne également, comme vous, un ou une passionnée. Pour vous, c’est déjà trop tard

Trichez

Trichez, tout le temps, pour le dégoûter de ne jamais gagner. Ou mieux encore, changez les règles (toujours à votre avantage) pendant la partie

Argent de poche

Ne lui donnez surtout pas d’argent de poche. Cela pourrait peut-être lui donner quelques velléités à s’acheter ses propres jeux

Perdant

Montrez-vous extrêmement mauvaise perdante. Chaque fois que vous perdez, rentrez dans une rage folle. Et dans le même registre, montrez-vous également mauvaise gagnante

Ennuyeux

Ne jouez qu’à des jeux au thème relou (gestion d’un réseau de plomberie en Moldavie méridionale au 18e siècle, par exemple) qui ne donnent pas du tout envie de jouer

Cachez

Ne jouez jamais devant lui, jamais. Ça pourrait lui donner une envie folle de s’y mettre aussi. Cachez-vous

Moche

Évitez tous les jeux illustrés par Christine Alcouffe, Biboun, Coimbra, Leyssenne… Choisissez plutôt des jeux laids à l’esthétique toute pourrie

Bloquez

Bloquez l’accès à tous les sites d’information ludique. Pas de TT, de LX, de BGG, de VdJ, de G&C. Tous donnent trop envie d’acheter des jeux

Trahissez

Ne jouez qu’à des jeux d’enfoirés. Et faites-lui constamment des sales coups (traîtrise, mensonge…)

Cadeau

Surtout ne lui offrez jamais de bédé ou de livres dont vous êtes le héros. Ça commence par-là, et après, c’est l’engrenage. Son premier jeu de rôle. Son premier set de dés. Ses premières fig. Son premier plateau. Et là, c’est le drame

Boutiques

Ne vous rendez jamais dans des boutiques spécialisées ou dans des bars à jeux. Ces lieux de perdition sont en réalité des fiefs de conspirateurs atlantistes

 

Et vous, quels sont vos conseils pour vraiment, vraiment réussir à dégoûter votre enfant de tomber dans le jeu de société?

7 Comments

  1. Faites-le jouer aux puces, au nain jaune, au jeu de l’oie, aux petits chevaux. Ça calme pour le restant de la vie. Terrifiantes expériences vécues :-).

  2. J’ai bien rigolé en lisant cet article…Je dois avoué que j’ai déja eu recours à un ou deux « conseils »…
    Dans la même ligne :
    – Privilégier la VO
    – Indécis : Ne posséder que des jeux de gestion très lourds et changer en permanence de choix dans ses actions avant de passer son tour (ceci dit on a tous un joueur dans notre entourage qui est comme ça…) ;
    – Brouillon : mettre 1 h à expliquer des règles qui tiendrait sur un post-it. ;
    – Maniaque : expliquer que les tokens doivent être comptés avant chaque partie et surtout « repunchés » à la fin.

    Bon WE.

  3. Et pourquoi ne pas le faire joyer qu aux meilleures ventes de la plateforme uk ? 😂 plus serieusement, quels sont les jeux de transition pour passer du 1000 bornes, nain jaune a terraforming mars ?

  4. Encore un article très drôle (et pertinent quand on voit la concurrence avec les jeux video…)
    J’ai tenté le Caverna avec ma compagne et ma fille de 11 ans avec un peu d’analysis paralysis …bon ben je vais y jouer en solo maintenant 😂
    Heureusement il y en a plein d’autres…

Laisser un commentaire