Jeux de plateau

Pyramids. 3 variantes pour pimenter 🌶 encore plus vos parties

Pyramids est sorti chez IELLO fin-janvier 2017. CrĂ©Ă© par Matthew Dunstan and Brett Gilbert, les deux mĂŞmes auteurs d’Elysium. Un bon Gateway Games. Sur une Ă©chelle de complexitĂ© de Gateway Games allant de 1 Ă  10, Pyramids pourrait se situer Ă  3 ou 4, juste après Kingdomino. Pyramids est un jeu de placement malin dans lequel on doit construire une pyramide (et un tombeau, et une obĂ©lisque) en utilisant la faveur de diffĂ©rents Dieux. Le scoring final est somme toute assez simple et repose sur quatre aspects:

Il y a 5 couleurs de pierres différentes, et on remporte autant de points par couleur que sa plus longue ligne adjacente dans sa pyramide (avec un bonus si toutes les couleurs donnent au moins 3 PV)

la majorité par joueur par couleur dans son tombeau

la couleur la plus prĂ©sente dans le maximum d’Ă©tages de son obĂ©lisque (avec une Ă©chelle de scoring exponentielle)

des PV par symbole présent dans le bon édifice (=symbole pyramide dans la pyramide, etc)

Voilà trois variantes Gus&Co pour varier les parties. Vous pouvez en utiliser une, deux ou les trois en même temps. Essayez-les et dites-nous ce que vous en avez pensé.

Premier joueur

Le premier joueur est celui qui peut choisir en premier le Dieu. Le Dieu donnera les instructions de construction. Le premier joueur passe tout simplement au prochain joueur Ă  la fin de chaque tour. Comme on joue 10 tour dans la partie, Ă  3 ou 4 joueurs (le jeu se joue de 2 Ă  5) un ou plusieurs joueurs seront plus de fois premier joueur que d’autres. Ce qui est lissĂ© puisque le joueur au Dieu le plus « miteux »/moins intĂ©ressant pourra Ă©galement choisir ses cartes de construction en premier. Voici une variante pour l’attribution du premier joueur.

Le premier joueur Ă  jouer lors de la phase 3, sĂ©lection d’une paire de cartes construction et ensuite construction), =celui qui pioche un dieu au chiffre le plus bas, ça va de 1 Ă  5, du moins intĂ©ressant au plus intĂ©ressant, sera Ă©galement le premier joueur au tour prochain.

Exemple: Matthieu est le premier joueur Ă  ce tour. Il choisit le Dieu Sekhmet (4). KĂ©vin est le deuxième joueur, il invoque le pouvoir du Dieu Anubis (2). KĂ©vin choisit alors en premier sa paire de cartes (phase 3) et construit aussitĂ´t sa pyramide (phase 4). Puis c’est au tour de Matthieu. Au prochain tour, puisqu’il a pris le Dieu au chiffre le plus bas, ça sera KĂ©vin le premier joueur, il pourra choisir son Dieu avant Matthieu (phase 2).

Glyphes

Dans les règles de base, les glyphes rapportent 2 PV en fin de partie par glyphe au bon endroit: glyphe pyramide dans la pyramide, etc. Pour épicer la partie et la rendre encore plus tendue, voici une variante.

Par glyphe dans le bon Ă©difice et pour chaque majoritĂ© remportĂ©e par joueur, remportez 5 PV (et plus 2 PV comme la règle de base). Oui, comme pour les pierres prĂ©sentes au tombeau, mais Ă  prĂ©sent Ă©galement pour les glyphes. En cas d’Ă©galitĂ© pour une glyphe par Ă©difice, personne ne gagne les 5 PV de la glyphe.

Tombeau

Pour changer le scoring du tombeau, 5 PV par majorité de couleurs dans les règles de base, voici une variante.

A la fin de la partie, remportez autant de points de victoire que la couleur de pierre la moins prĂ©sente dans son tombeau. Si une couleur n’est pas prĂ©sente, marquez alors 0 PV.

pyramids-eclate

Vous allez essayer?

Si vous n’avez pas encore le jeu, vous pouvez le trouver chez Philibert,

chez Ludibay,

Et chez Ludikbazar.

Ă€ vous de jouer ! Participez Ă  la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :