L’émerveillement. Cette insolite émotion qui nous motive à jouer

Chaque lundi pendant quatre semaines nous nous intéresserons aux émotions et à leur rapport au jeu. Voici le tout premier article, consacré à l’émerveillement.

Méandre

Laissez-moi vous raconter une petite histoire. J’habite près d’une toute petite rivière. A peine plus grande qu’un ruisseau. Sertie dans un carcan de verdure. Une petite balade délicieuse. Je m’y rends volontiers avec mes deux enfants de deux et trois ans.

Lors de nos pérégrinations cela leur arrive souvent de rester figés pour observer l’eau qui coule, un méandre, une minuscule cascade, des cailloux immergés. Plus que de l’observation, ils sont en pleine contemplation. Dans l’émerveillement.

Quant à moi, père, adulte, sans mes enfants je ne m’arrêterais pas pour apprécier le paysage. Trop habituel, naturel et normal. Mes enfants, très jeunes, eux, sont surpris et émus. A mon tour alors d’être émerveillé. De leur émerveillement. Et si l’émerveillement était une émotion que nous rechercherions tout au long de notre existence? Pour nous faire goûter à une certaine forme de bonheur? Pour transcender notre quotidien?

Séquence émotion

Les émotions sont ces états humains (et animaux) qui nous agitent tous. Parfois en mal, avec des émotions négatives telle que la colère, l’angoisse, la peur, la culpabilité, la frustration, parfois en bien avec des émotions positives telle que la joie, l’amour, l’admiration, l’émerveillement.

L’émerveillement, justement. Cette émotion générée par la surprise qui nous rend alors perplexes et fascinés. Une émotion extrêmement positive de bien-être qui nous sublime.

Plusieurs éléments peuvent susciter de l’émerveillement: certaines formes d’art, certaines nouvelles expériences, des individus, certains rituels religieux. Quand on y pense, c’est d’ailleurs peut-être l’une des raisons de ralliement à la religion. Qu’à travers fêtes, rites et traditions elle parvienne à investir le quotidien d’un merveilleux sacré et enchanteur.

Avec le triste constat que plus on vieillit et moins on s’émerveille. Ce qui nous émerveillait enfant cède alors sa place à la routine. Adulte, la contemplation et l’émerveillement se font de plus en plus rares ou deviennent des pratiques, des états d’esprit choisis. L’émerveillement, une émotion rare et recherchée.

Jouer, c’est s’émerveiller

En 2017, les jeux vidéo font leur révolution. Les casques VR sont en plein essor. Être plongé dans une réalité fantasmée. Serait-ce lié à ce besoin universel de se sentir émerveillé?

Et si ce qui nous motive à jouer serait justement cette recherche de l’émerveillement? On a souvent expliqué le besoin de nouveautés par le shot de dopamine. Mais si au final découvrir l’annonce d’un prochain jeu ne provoquerait pas en nous un brin d’émerveillement? Ou ouvrir un tout nouveau jeu puis dépuncher? Ou découvrir un thème, une aventure? Ou essayer une mécanique originale, surprenante et renversante? Souvenez-vous de vos toutes premières parties intenses de Dominion en 2008. Ou de votre tout premier run épique à Time Stories. Comment vous êtes-vous sentis?

La Mécanique du Merveilleux

Comment provoquer ce sentiment d’émerveillement?

Depuis 1989 nous organisons des événements grandeur nature. Des Escape Rooms depuis 2012, des Sherlock Holmes Live, des événements Zombies grandeur nature (Zombies Invasion), des soirées pour entreprises, le Bar à Jeux de Genève. Et à chaque fois depuis 1989 nous essayons d’insuffler une part de mystère, de merveilleux, de surprenant, de différent.

Mais soyons lucides. L’émerveillement est extrêmement difficile à générer car il ne peut pas être artificiel. C’est une émotion vécue intérieurement. On peut tout faire pour créer cette expérience, mais elle reste une émotion personnelle, différente et propre à chaque individu. Difficile de faire l’unanimité.

Voici toutefois les trois piliers de l’émerveillement

La nouveauté. Pour créer la surprise. Un moteur essentiel pour provoquer l’émerveillement (telle que les soirées Hygge par exemple…)

Les 5 sens. Impliquer le plus de sens permet une plus forte immersion.

Le mystère. La fameuse boîte de JJ Abrams. Qui nous motive à comprendre et qui surprend.

Observez cette couverture de jeu et dites-moi ce que vous ressentez. Un tout petit peu d’émerveillement?

montagnes-hallucinees-couv-wip-web

Réf

Si le sujet vous intéresse, vous pouvez en apprendre plus dans cet excellent ouvrage de Robert C Fuller sorti en 2006.

516cjntipml-_sx320_bo1204203200_

 

Et vous, quels sont les jeux qui ont provoqué chez vous un émerveillement? Est-ce que c’est aussi ce que vous recherchez dans un jeu?

7 réflexions au sujet de « L’émerveillement. Cette insolite émotion qui nous motive à jouer »

  1. Possiblement, notre propension à s’émerveiller s’amenuiserait quand nous expliquons et comprenons le monde. Faut-il pour autant stopper notre compréhension du monde ? Ou peut-être, simplement par moment, savoir lâcher prise, juste… contempler. Une nuit étoilée. Le vent dans un pré. Un cuisto qui fait des sushi à une allure folle. Une personne toute nue dans notre lit. Un tour d’équilibre incroyable dans « Bausack ». Une carte de « Dixit » qu’on avait jamais vu dans le paquet parc-qu’on-s’achète-des-extensions-de-maniere-compulsive. La découverte en retournant une partie du plateau de « The descent ». La première fois qu’on voit l’installation de « Rampage ». Le print&play de « Unlock ». La prochaine couverture d’un scénario de « TIME stories ».
    Je ne recherche pas forcément l’émerveillement dans un jeu, d’ailleurs je pense que si on cherche ce genre de truc on ne le trouve pas plus facilement… L’émerveillement, c’est un peu quand on ne s’y attend pas, non?
    Mais il m’arrive, de plus en plus fréquemment, d’installer un jeu et de laisser tel quel, sans entamer l’explication de suite, histoire de laisser aussi le temps aux joueurs nouveaux de regarder, toucher, manipuler le matériel, et donc peut-être, pour certains, laisser le temps de s’émerveiller avant d’expliquer à quoi ça sert tout ce fatras et comment on fait pour marquer des PV et c’est où qu’on appuie pour savater l’autre.

    J'aime

  2. L’émerveillement c’est aussi vivre un moment extraordinaire dans un cadre ordinaire.
    En jeu ça m’est arrivé une fois la semaine dernière en jouant a Burgle Bros, attendu avec impatience. Voir se dérouler ce périple…
    Il y a aussi la beauté des mécaniques d’un Concordia qui m’émerveille
    il y a aussi le plaisir d’avoir trouvé un jeu qui émerveille ma femme
    Cela se travaille de se mettre dans un état receptif à l’émerveillement.

    Mais comme tu le dis en jeu ça arrive moins souvent quand on est immergé dedans.
    Pour moi ce sentiment apparait lorsque je pars en voyage au bout du monde, derniers en date, Islande et Québec.

    Bref, c’est une belle émotion ô combien recherchée 🙂

    J'aime

  3. Toujours un plaisir de lire tes articles.
    Dès qu’il y en a un nouveau ça participe à l’émerveillement.
    De mon côté j’ai ressenti cet émerveillement dans l’univers ludique au travers de jeux très variés.
    Lors chaque escape room que j’ai pu faire,mais aussi dans les Sherlock Holmes Détective Conseil, mes premier Myrmes,châteaux de Bourgogne, Terra Mystica, cornhole,space alert….Je pense que cet émerveillement se decuple d’autant plus quand il est partagé.
    Vivement le prochain article,et encore merci pour tes publications 😉

    Aimé par 1 personne

  4. Bel article en effet, très intéressant comme souvent mais une grosse question se pose.
    Rob Daviau, Miguel Coimbra, les montagnes hallucinés?
    C’est quoi ce jeu.

    J'aime

      1. Les deux images sont superbes et me laissent émerveillé et plein d’attentes! Je pense que c’est le texte de Lovecraft que je préfère et il y a tellement à faire pour un jeu!!
        Merci pour le link!

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s