Critique de jeu: Chimère. Le jeu le plus crucial de l’été

boitetrue3dverticale

Chimère est sorti fin juin 2016 chez les tous jeunes éditeurs de Game Flow. Créé par Clément Leclercq et Roméo Hennion, auto-éditeurs et extrêmement sympathiques. Et magnifiquement illustré par Biboun.

Chimère se joue de 2 à 5 joueurs, avec un optimum à 4. D’une durée de 30 minutes, dès 10 ans.

C’est quoi?

Dans Chimère, les joueurs ont une année / quatre saisons pour réaliser une créature magique, onirique, fantastique, chimérique, pour la présenter ensuite au roi et ramasser tous les honneurs. Cette créature est composée d’une tête, d’un corps et d’une queue, un gros mélange entre de véritables animaux.

A chaque saison les objectifs / contraintes sont différents. En été, c’est le joueur qui aura créé la créature la plus agressive qui remportera des points. En hiver, ça sera pour la plus belle. Ces critères sont tirés au hasard en début de partie, ça change donc à chaque fois.

Un thème superbement bien rendu. On se prend vraiment au jeu, et c’est surtout une fois sa plus belle créature achevée qu’on peut l’apprécier à sa juste valeur. Autrement dit, un gros mélange WTF jubilatoire.

chimere_lamrier

Et comment on joue?

On pose les critères visibles sur les quatre saisons, pour indiquer les objectifs pour l’année / partie.

Chaque joueur dispose de quatre emplacements par saison découpé en trois parties, tête corps queue.

Chaque joueur dispose de trois tas de pièces de créatures face cachée.

Une fois la mise en place effectuée, c’est parti! Et ça devient frénétique. Chaque joueur retourne une pièce de l’un de ses tas, ou sur l’un de ses voisins. Il doit ensuite soit la poser sur l’un de ses quatre emplacements, soit la poser sur l’un de ses voisins. Pour pourrir leurs créations. Malin.

Quand tous les joueurs ont fini leurs quatre compositions, on passe ensuite à la deuxième phase de jeu, le réaménagement. Chaque joueur peut intervertir des pièces sur ses quatre saisons pour tenter d’optimiser le tout et remplir les conditions énoncées. Avec un sablier et une course pour tendre le tout.

Puis c’est au tour de la troisième phase, la résolution. Saison après saison, on oppose les créatures aux objectifs pour remporter les PV.

Le jeu se joue ainsi trois fois de suite.

Pour faire simple, Chimère, c’est du Galaxy Trucker pour sa pioche simultanée hystérique, avec encore plus d’interaction puisqu’on peut pourrir le vaisseau la créature de ses voisins. Savoureux. (((Surtout quand on est un gros enfoiré.)))

chimere-eclate-webEt côté matos?

Petite boîte remplie à craquer des pièces d’animaux en carton dur. Mais vraiment à craquer. Certains éditeurs auraient préféré vendre une grosse boîte au thermo (pratique), mais Game Flow, pour son tout premier jeu, a préféré la densité. Du coup ça déborde.

Les illustrations de Biboun sont juste excellentes, d’autant qu’il aura fallu en réaliser une craquée pour tous les animaux.

Pour leur tout premier jeu, Game Flow a cogné fort côté matériel.

Alors, c’est bien?

Oui, très.

Chimère est un excellent jeu de rapidité, d’observation, d’optimisation. De stress, surtout, et de pourrissage, aussi, beaucoup. Vraiment très très bon, ce qui en fait l’un des meilleurs jeux de l’été 2016. Le plus crucial. Frais, interactif, original, tendu, beau, il mérite qu’on s’y attarde.

Mais à 3-4 joueurs. On peut y jouer à 2, mais c’est bof. A 5 c’est le chaos total, même si c’est très fun.

Encore inconnu de la scène ludique, Game Flow ne dispose évidemment pas de la même puissance de frappe de comm qu’un gros éditeur, avec le risque majeur et évident que leur jeu passe inaperçu, entre la moiteur de l’été et les autres sorties. Et ça serait vraiment dommage de s’en priver.

Vous pouvez trouver Chimère chez Philibert,

chez Ludibay,

et si vous habitez en Suisse, chez Helvétia Games Shop.

4 Comments

  1. Bonjour ! Bel article, comme d’habitude 🙂 Vous êtes un peu les Rock Paper Shotgun du jeu de société 😉

    Question que vous avez peu développée : pourquoi à 2 c’est bof?

    Encore merci pour vos articles !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Nico! Comme vous pouvez pourrir les autres joueurs, à deux ça devient moins intéressant, moins de choix de pourrissage. Et moins de stress / course à deux. Clairement beaucoup plus fun à 4-5!

      J'aime

  2. Bonjour, juste une question sur les tuiles animaux. Tous les animaux sont en double. C’est normal ? (donc j’ai 2 x 20 animaux).
    En tous cas, je confirme que c’est un super jeu bien amusant. J’ai particulièrement apprécié ce côté cadavre exquis qui prévaut tant pour les chimères que pour les intitulés des concours (« speed dating en sac » !!!) et le prix de la Reine pour lequel il faut argumenter afin de montrer que sa chimère rempli le mieux le critère requis (« chimère caline »…). D’ailleurs, à ce sujet, c’est pour cela qu’il est meilleur à 3-4 qu’à 2, car ce concours, basé sur un discours et un vote, disparaît logiquement à 2 joueurs.

    Aimé par 1 personne

  3. J’ai bien aimé sauf pour la phase d’argumentation pour présenter sa chimère… C’est ce qui a le plus rebuté les gens avec qui j’ai joué et fait qu’eux ont été beaucoup moins enthousiastes que moi. Néanmoins, moi j’aimerais bien y rejouer. J’ai aimé le principe et le côté vache de pourrir le plateau des autres.^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s