Peut-on vraiment adapter les jeux de société en réalité virtuelle?

Sony-Morpheus-640x353

La réalité virtuelle, ou VR en anglais, tout le monde en parle. Ça sera l’énorme révolution technologique de 2016 qui va désormais changer notre façon de jouer, de consommer, de rencontrer, de voyager, de faire l’amour, même. Et on en est au tout tout début. La preuve, à part 2-3 marques avec ou sans carton (!), les mastodontes ne sont pas encore sortis. Les Sony, HTC Vive et Oculus sont pour ces prochains mois, les préco ont déjà été lancées.

Il ne fallait pas attendre longtemps pour que des développeurs annoncent le premier portage d’un jeu de société en VR. Et ça sera… roulement de tambour… oui, les Loups-Garous de Thiercelieux. Enfin, pas exactement, un genre de.

Ubisoft l’a déjà annoncé pour cet automne. On pourra désormais jouer en vrai mais pour de faux avec de vrais joueurs mais qui ne seront pas vraiment là.

Bref.

Pour cela, rien de plus simple. On chevauche son casque VR avec sa PS4 et on va tenter de débusquer ces fieffés coquins carnivores de lycanthropes.

A voir ce que ça vaudra quand ça sortira.

Les jeux de société en VR, pratiques, surtout quand on est tout seul au fin fond du Valais ou de la Creuse. Immersifs, aussi.

Oui mais

Après, faut pas pousser non plus. La réalité virtuelle ne remplacera jamais un vrai jeu de société en vrai. On ne substituera jamais les gens, les sourires, la chaleur humaine, les odeurs de pied. Ce jeu de société annoncé par Ubisoft en VR est surtout de l’esbroufe, pour nous dire « hey, regardez ce qu’on arrive à faire avec une ligne de code et un casque en plastique à plusieurs centaines de dollars. »

Il n’y a qu’à voir les jeux de société qui utilisent la réalité augmentée. Augmentée, pas virtuelle. Ou qui utilisent des smartphones comme assistants. X-Com, Alchemists, World of Yo-Ho. Même s’ils sont techniquement novateurs, ils n’ont pas non plus révolutionné le jeu de société, loin de là.

Et les jeux de société, de rôle ou de plateau, mettent l’imagination à contribution. On se raconte une histoire, on s’invente un monde. Alors que la VR, immersive, hallucinante, puissante, déballe un flot d’images.

Attention, je ne joue pas au vieux con qui dit que la VR va marquer la fin du monde, la mort des relations humaines, que plus personne ne sortira de son salon pour rester scotché derrière son casque. Un jeu vidéo d’action en réalité virtuelle, oui, à fond, je signe où? Mais adapter un jeu de société en VR me paraît aussi absurde qu’anecdotique.

Et soyons lucides, ce qui captive, dans et avec le jeu de société, c’est aussi le sens du toucher, de manipuler du matériel, de caresser du cube en bois, de cajoler de la carte, de chatouiller de la figouze. Et ça, aucun casque de VR ne le remplacera jamais.

Et tiens, si on lançait un IMMENSE débat. Pour ou contre le portage de jeux de société en réalité virtuelle? Comment ça, vous ne voulez pas jouer à 7Wonders ou Intrigue « en vrai », vous?

2 Comments

  1. Bien sûr qu’il y aura des jeux de société en RV, de la même façon qu’il y a des jeux avec un CD ou un DVD. Peut-être même que certains gourous vont décréter que l’avenir est là. Mais le gros pb de ces ajouts, c’est qu’il faut un certain matériel alors qu’un « banal » jeu en plastique/carton/bois se suffit à lui-même.

    Quand on est en vacances au fin fond des bois, il est dur de trouver une prise de courant 😀

    Quand je joue ou quand je m’amuse à créer un jeu, je souhaite que ça soit le plus convivial possible et sans trop de limitations quant à l’endroit pour jouer. Idéalement, un bon petit jeu devrait tenir dans une poche ou un sac, afin qu’on y joue à tout moment.
    Quant aux jeux sur smartphones et tablettes, c’est un autre créneau.

    Bonne continuité à G&C 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Contre ce fléau qu’est la VR évidemment ! Je suis un très gros joueur de jeu vidéo (voir mon blog), le jeu a toujours fait partie de ma vie mais comme tu le dis la VR ne remplacera jamais la convivialité d’un jeu à plusieurs, les rires et petites disputes. Mine de rien, quand a une manette entre les mains et qu’on découvre le monde vidéudique qui s’ouvre à nous il y a cet écran, qui fait office de catalyseur et de barrière en même temps et qui nous rappelle qu’on a bien les pieds sur terre. Mais la VR, c’est l’étape ultime vers l’aliénation, le renfermement pour certains, déjà que nous autres humains sont cons mais alors là dans cinq on ne saura plus distinguer le vrai du faux. De toute façon c’est trop tôt pour la VR: c’est trop cher (en plus du casque, il faut se payer une ou plusieurs manettes de détection, une caméra, des jeux compatibles) mais en plus de ça, jeux de société ou jeux tout court, le line-up est minable. Il suffit voir l’expo de Sony à San Francisco……

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s