Essen 2014, mes 10 coups-de-coeur

lowell heart, Flickr, CC, by  Nathan Proudlove
lowell heart, Flickr, CC, by Nathan Proudlove

Un gros gros salon cette année. Un jeudi plutôt calme pour trois autres jours bien remplis. On n’a pas encore les chiffres exacts de fréquentation mais comme ça, à vue de nez, à comparer aux autres années, on n’est clairement pas dans une diminution.

Et vous avez déjà vu les 10 meilleurs jeux d’Essen?

Voici 10 de mes coups de cœur: jeux, ambiance, expériences, en vrac et pas classés:

1

Rencontrer Ted Alspach, géant sympathique: l’auteur et éditeur de Bézier Games est décidément une personnalité extrêmement touchante.

Qu’il soit en plein montage de son stand, croisé dans les couloirs (même du parking) ou en train d’expliquer des règles, Ted prend toujours le temps de vous serrer la main de sa paluche d’ours pour vous remercier de vous être arrêté pour discuter avec lui. Chaque rencontre avec Ted vous laisse tout plein d’étoiles dans la tête.

Et les trois jeux qu’il présentait cette année sont très bons: One Night Ultimate Wereworf, un Loup-Garou minimaliste extrêmement concentré qui dure… 15 minutes à peine. Subdivision, reprenant quelque peu Suburbia pour en proposer un autre gameplay. Et bien sûr Castles of Mad King Ludwig faisant partie de notre TOP 10 des meilleurs jeux d’Essen 2014. Trois belles sorties (enfin, surtout Castles).

2

Le stand et l’accueil extrêmement sympathique de Blue Orange, avec deux bons jeux toniques et rafraîchissants, Dragon Run et King’s Gold (bientôt la critique sur notre site).

3

Rencontrer des gens, auteurs, éditeurs, blogueurs, twitteurs, tous ces noms qu’on lit/entend/voit toute l’année et qui se retrouvent et se concentrent à Essen. Avec une myrtille d’enfer (pourquoi une banane et pas une myrtille?).

4

Très bien manger pendant toute la durée du salon. Vegan. Hors du salon.

Les Allemands sont bien étranges, autant c’est la patrie de la saucisse, autant on trouve extrêmement facilement des alternatives végétariennes et vegan succulentes. Haaaaa, si nos pays francophones pouvaient en prendre de la graine (bio)…

5

Le jeu World of Yo-Ho à sortir en 2015 (GenCon?), uniquement composé d’un plateau et se jouant au moyen de smartphones.

Gadget pour simuler les combats? Non, car les smartphones permettent d’effectuer des actions dans les ports, et le jeu propose tout un aspect narratif intéressant avec des missions à effectuer, différents scénarios. On se croirait dans Fortunes de Mer, mais en beaucoup mieux. On pourrait même, pourquoi pas, exploiter ce jeu comme support pour du jeu de rôle, et on peut facilement imaginer de nouveaux scénarios disponibles au téléchargement.

Bref, une véritable innovation et pas qu’un simple gadget.

6

Suivre les tribulations et tourments de l’éditeur d’Helvetia Games lançant à Essen son tout premier Kickstarter pour de nouvelles équipes pour Helvetia Cup et comptant chaque pledge. Non, décidément, le métier d’éditeur n’est pas de tout repos.

7

J’ai pu visiter certains backstages, mais c’était à peine la pointe de l’iceberg. Comme visiteur, on ne se rend pas du tout compte qu’il existe un Essen public, et un autre plus… Feutré et confidentiel. VIP comme on dit.

La plupart des grands éditeurs de la halle 3, Asmodée bien sûr, Kosmos, DoW, Gigamic, possède en réalité des espaces cachés dans lesquels se déroulent toute une partie pro totalement invisible aux yeux des visiteurs : signature de contrats de distribution, rencontres avec des auteurs, interviews, etc.

8

Avoir ENFIN pu récupérer deux jeux financés sur Ulule il y a plus de deux ans aux éditeurs… Comment dire…

9

Passer un petit moment survolté avec Dennis Kirps, cet auteur Luxembourgeois extrêmement sympathique et méconnu qui avait 4 (!) jeux édités sur le salon. 4 (presqu’autant qu’un Cathala). Souvenez-vous de son nom, Dennis Kirps pourrait bien un jour prochain rejoindre l’Olympe ludique aux côtés des Feld, Bauza, Rosenberg, Faidutti, Knizia, Cathala…

10

Me rendre compte que notre loisir / hobby / passion est toujours en effervescence. Avec un salon ultra-plein, c’est pure jubilation que de savourer les jeux de société en société.

Et vous, quel était votre coup de cœur cette année?

9 Comments

  1. Papa Lufu ! Le seul chef rastadeutschvegan au monde !
    Plein de beaux moments en ta compagnie et celle d’autre twittos en effet.
    J’ai sorti 5 jeux achetés à Essen 2014 hier soir : Choson, Samurai Spirit, Dragon Run, King’s gold, et Complots dans l’ordre décroissant de leur appréciation à ma table. Mais tous ont été appréciés, Complots nécessitant plus de monde pour en tirer son essence (nous étions 3 joueurs)

    J'aime

  2. « World of Yo-Ho » comment ça me donne mais alors pas du tout envie !! Juste un plateau et tout le reste est virtuel, brrr, ça me donne des frissons dans le dos. En ouvrant sa boîte, c’est génial d’avoir qu’un plateau. Et le pire c’est que cela va se vendre, j’imagine. Si encore niveau matériel il y aurait les pions et tout le matos habituel mais avec quelques séquences en virtuel, ok mais là non.

    J'aime

  3. Un de mes coups de coeur du salon: les tables de jeu de Legacy Game Home Design. Un peu chères (en tout cas pour la « Versailles »), mais quelle belle surprise que de voir des vrais tables de jeu apparaitre sur le continent Européen!

    Une belle initiative de Black Book Editions. A suivre de près à mon avis.

    J'aime

  4. Mmmh pas convaincu de World of Yo-ho. Autant l’intention est bonne, autant je n’aime pas l’idée de jouer avec mon smartphone. Deja ca exclue les joueurs non smartphone… puis les petits bateaux (qu’on peut meme peindre) de FdM sont bien plus engageant à mon sens. A la limite dans un jeu de science ficition… j’imagine deja les parties avortées par manque de batterie ou interrompu entre sms ou appel. (Bon ca… pas besoin que le smartphone soit un pion pour que ca arrive mais quand meme…). Bref j’aime pas trop ca. C’est comme les mecs qui ont des simulateur de dés en application dans un JDR. Beurk. J’aime le bruit du dés sur la table au petit matin de convention. Mais des jeux, ils en faut pour tous et je salue la motivation et l’effort à vouloir toujours faire mieux et innover. 😉

    J'aime

  5. J’ai eu mon Alien Frontier aussi, ENFIN ! Avec de plates excuses, et un personnage très sympathique, trop gentil sur ce Kickstarter je pense.

    Un peu déçu que les faces des cartes soient incompatibles avec l’extension.

    J'aime

    1. Ah et puis j’aurais bien aimé ajouter ici
      – Avoir rencontré Gus… Mais tu nous as posé un beau lapinou ! J’aurais du te tweeter avant d’y aller comme on l’avait convenu.

      Une prochaine.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s