Vidéo

Vraiment pas facile la vie d’auteur de jeux

Randy Hoyt, auteur de jeux, a fait le tour de 6 éditeurs dans le but de faire éditer sa création, Turnpike, lors d’un salon professionnel à Chicago.

Voici la vidéo qui documente les entretiens.

Ecoutez les réactions, la plupart du temps négatives et pas véritablement constructives. Mayfair Games (Catane) parle même pendant 32 minutes pour ne rien dire du tout, lénifiant.

Non, vraiment pas facile la vie d’auteur de jeux de société. Mais est-ce un métier?

 

Merci à Fendoel sur Twitter pour le lien

14 réflexions au sujet de « Vraiment pas facile la vie d’auteur de jeux »

  1. Je n’ai vu que la vidéo Youtube de 5 minutes et je trouve que les réactions sont constructives et surtout qu’elles disent la même chose (la « Wow Idea », l’aspect tactique) ou même que les interlocuteurs sentent qu’il y a quelque chose (le coup de la 2ème partie à 3 joueurs, je ne sais pas si tous les créateurs de jeu y ont droit).

    Bref, comme ça, oui, c’est compliqué mais ça n’a pas l’air négatif. Mais il y a peut-être une vidéo plus longue pour laquelle je n’ai pas trouvé le lien.

    J'aime

    1. Merci pour votre commentaire Mathieu.

      Et bien justement je trouve que leur avis sur le facteur « wow » n’est justement pas constructif. Mais ce n’est peut-être que moi.

      Car dire qu’il manque un truc surprenant, dingue, différent, fun, ne dit pas comment y arriver ni de quoi il s’agit exactement. Une critique positive, en général, permet à la personne s’améliorer son travail. D’où or constructif. Là c’est exactement le contraire qui se produit : ton jeu est sympa mails il lui manque un truc de dingue. Maintenant débrouille-toi…

      Non, rien de constructif, bien au contraire!

      J'aime

      1. Mais le « wow » de Matthieu, c’est juste qu’il n’est pas touché par le jeu. C’est subjectif, mais en tant qu’éditeur, c’est sa sensibilité qui oriente la gamme des jeux qu’il va sortir … non ?

        Il dit en substance : ce jeu ne m’a pas convaincu. Il y a une pléthore de jeux qui sont bons, mais ne sortiront pas car d’un point de vue marketing, il n’y a pas le petit truc qui va faire que l’acheteur va sauter sur celui-là plutôt qu’un autre.

        Il ne faudrait pas oublier que l’éditeur est là pour faire de l’argent sur des jeux, qu’il doit donc choisir des jeux qui vont se vendre et sur lesquels il va pouvoir se faire une marge. Et si c’est l’éditeur qui fait le jeu en disant fait ceci ou fait cela, mais alors quel besoin d’un auteur ?

        Pour moi, chacun a son boulot et sa place, même si les petites structures peuvent mélanger tout ça sans problème. Mais non, pour moi, je ne vois pas le souci. Les auteurs le savent, plus de refus que de portes ouvertes … c’est la dure loi d’une surproduction … Pour sortir du lot, il faut vraiment briller … et même de véritables perles pourront passer sous le radar des éditeurs (pas la bonne ligne éditoriale, mal présenté, pas le bon jour, …).

        Bref, pour ma part, je serai content le jour ou Matthieu prendra 20 minutes pour me recevoir, essayer un de mes jeux et me dire : ah bah celui-là, il me manque un truc … C’est déjà le premier palier. Tu imagines bien le nombre de mails qui restent sans réponses ? Cf. Croc qui disait recevoir 30 jeux par jour donc 15 versions du Monopoly …

        J'aime

      2. Ca n’est ni constructif, ni destructeur pour le peu que j’en ai vu. Et malheureusement (ou heureusement peut-être), un éditeur ne peut expliquer comment on arrive à cette idée géniale, cet effet « wahou ». Si c’était le cas, soit on aurait des jeux géniaux à la pelle, soit les éditeurs n’auraient pas besoin d’auteurs et feraient leurs jeux eux-mêmes avec des employés en interne.

        Bossant sur un proto, je vois bien que je suis un peu dans le même cas, il n’y a pas l’effet « wahou ». J’espère le trouver un jour. 🙂

        J'aime

  2. Mais sinon, je ne suis pas d’accord, les réponses sont plutôt claires. Quasi tous donnent des voies d’amélioration de son jeu. Comme Alexis, je les trouve plutôt cool.

    J'aime

  3. Comme d’habitude Gus fait dans le sensationnel et joue la provo ; c’est aussi ce qui fait le charme de ce site.
    Plusieurs choses :
    1° Même si l’auteur est sympathique, son jeu laisse un peu sans voix car il y a pour moi rien de bien palpitant et pas grand chose à sauver ; d’où peut être le fait que ce que je dis est assez banal. Mais vraiment le jeu de base est très creux et on part de très loin.
    2° il y a eu une demi heure facile de tournage pour ce qui me concerne et le réalisateur a prix le parti de condenser les 4 à 6 entretiens en 5 minutes. C’est une bonne chose je pense même si cela oblige à faire des coupes sombres.
    3° J’avoue que l’envie de tailler un peu plus le jeu m’a démangé mais l’auteur était charmant, c’est son premier jeu et il a travaillé 6 ans dessus sans manifestement être trop familier avec les jeux dits modernes. Cela m’arrive parfois d’être diplomate sans chercher à vexer inutilement.
    4° Gus, quand on veut avoir plus d’infos sur quelque chose et qu’on connait au moins un des protagonistes, c’est assez simple de le contacter plutôt que vouloir absolument « torcher » de la news pour augmenter l’audience de son site.

    Matthieu d’Epenoux

    J'aime

    1. Cher Matthieu,

      je ne vois pas en quoi je fais dans le sensationnel??? Poster une vidéo d’un auteur qui présente sont jeu est du sensationnalisme??? Matthieu a perdu son sens de l’humour ou quoi??? J’ai cru qu’à Cocktail G vous étiez les pro des jeux d’ambiance?

      D’autant que j’aimerais bien savoir en quoi notre site essaie de « vendre » du sensationnel. Nous publions des critiques de jeux, des œuvres créatives drôles et originales et nous annonçons des événements ludiques. Où est le sensationnel là-dedans?

      Si tu as un problème direct avec Gus&Co et que tu ne peux pas t’empêcher de balancer des mots désagréables et non-fondés, il vaut mieux passer par DM que par commentaire public, d’avance merci.

      Mais après, ton commentaire est super intéressant. Par contre je trouve ton point 4° super déplacé et un rien insultant, je préfère te le dire: « torcher » de la news est vulgaire, et dire que je veux augmenter l’audience n’a rien à voir, d’autant que notre site est 100% bénévole donc nous ne touchons aucun revenu publicitaire sur le nombre de clics. Si la vidéo est dispo sur le net (Twitter, comme indiqué sur la référence, je la relaie, tout simplement, parce que je l’ai trouvée intéressante et que je me dis que ça pourrait aussi intéresser d’autres personnes. Après, je ne vois pas pourquoi je devrais commencer à entamer des recherches pendant trois jours dessus.

      Mais merci à Cocktail Games de faire la police du net et taper sur les blogueurs quand ceux-ci publient une vidéo ou n’importe quel article. Désormais, dès que nous voudrons publier un truc on te demandera ton autorisation, censure et expertise.

      Après, merci pour tes rajouts super intéressants 1-3, j’imagine que ton commentaire aurait pu se limiter à ces deux points et éviter le bashing / trolling gratuit.

      J'aime

  4. Je pense humblement que le « torcher » de Matthieu fait uniquement écho à
    « Écoutez les réactions, la plupart du temps négatives et pas vraiment constructives », petite phrase d’accroche aiguisée (voire blessante pour un éditeur) dans laquelle il ne s’est pas reconnu. La vidéo lui donne un peu raison… Cf les commentaires précédents que je rejoins. Et ça ne va pas plus loin je pense.
    Ludicalement

    J'aime

    1. Merci pour ton commentaire, mais 1. Je ne parle pas de lui 2. Je ne vois pas en quoi la phrase « la plupart du temps négative et pas vraiment constructives » nécessite de s’en prendre aussi violemment à nous. Je crois juste qu’il n’apprécie pas notre ligne éditoriale et qu’il a senti le furieux besoin de nous basher gratuitement en jouant ainsi à la police du net.

      Si lui sent le besoin impérieux de faire valoir sa liberté d’expression via commentaire, nous le faisons également via nos articles.

      Je lui ai adressé un DM car nous ne pouvons pas accepter les insultes gratuites et les trolls, ce sont des comportements que nous n’acceptons pas, venant d’un éditeur ou de qui que se soit d’ailleurs. Disons que j’ai juste été estomaqué que cet éditeur de jeux fun, drôles et d’ambiance puisse se montrer tellement virulents et peu enclin à l’humour ou au débat.

      Je respecte les avis divergents, j’aime les débats, mais là c’est juste futile et gratuit. Et les gens condescendants et donneurs de leçons qui reposent leur argumentaire sur des insultes et calomnies ça me fait une sorte de fussoir (amis des Robins des Bois bonsoir).

      Après, encore une fois, et c’est mon côté pédagogue, je continue à croire que juste dire à un auteur, ou étudiant en ce qui me concerne, que son travail est sympa mais qu’il manque un truc, ce n’est absolument pas constructif. Pour que cela le devienne il faut insister sur les éléments à modifier, les bons points à améliorer etc, juste dire : il manque un truc n’aide pas beaucoup l’auteur (étudiant).

      Bref, inutile de ressasser le passé et passons à un autre article sensationnaliste voire même scandaleux, rien que pour attirer 200 à 300 millions de lecteurs: avez-vous vu les graphiques chatoyants?

      J'aime

  5. Cher Gus,
    Mes propos sont probablement allés au delà de ma pensée donc, si je t’ai blessé, je te prie de m’excuser.
    Néanmoins, quand tu écris que les remarques ne sont pas constructives, cela vexe d’où un retour de bâton assez violent j’en conviens.
    Je le redis, un petit jeu de parcours sans saveur c’est pas très inspirant et je pense que Mayfair ou Thinkfun ont eu un discours juste en lui disant que son jeu ne valait pas grand chose plutôt que de faire du ventre mou et laisser de faux espoir sur ce jeu qui est difficilement « sauvable ».

    Matthieu

    J'aime

    1. Merci Matthieu pour ton commentaire et excuses.

      Je te prie également d’accepter mes excuses si mon article t’a également blessé, ce n’était pas le but. Son but n’était pas du tout de casser les éditeurs mais plutôt de montrer la difficulté des auteurs à percer avec leurs jeux. Quel que soit leur jeu bien entendu.

      J'aime

  6. moi aussi j’ai plutot trouvé tous les protagonistes plutot sympas. Vu de loin (ok de train loin) la thématique du jeu ne semble déjà pas au rendez vous. Donc le fait de passer du temps avec un auteur pour lui expliquer quelques trucs c’est déjà sympa. Ces dernieres années le nombre de gens se lançant dans le jeu est exponentiel, il parait meme surprenant qu’ils aient passé autant de temps avec ce ‘new player’ dans le domaine.
    Je peux me décider de me lancer dans la peinture et m’acharner pendant 5 ans je ne serai jamais le prochain Gaugain (au hasard!). C’est pareil pour la création de jeu toute proportion gardée. Le fait qu’il y ait passé 5 ans ne signifie rien sinon que sa déception est bien sur d’autant plus grande.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s