Les jeux (de Noël) en Suisse, la presse en reparle

Temps de lecture: 2 minutes

Après l’excellent article du Temps ici, c’est au tour de la Tribune de Genève de faire pareil et de parler de jeux de société suisses. Mais avec un article très très moyen, car pour un quotidien genevois ils omettent complètement de parler du seul éditeur genevois, j’ai nommé Hurrican.

Et pourtant, avec leurs trois sorties en 2013, Augustus, le Fantôme de l’Opéra et Sheeepz, ils auraient mérité qu’on parle d’eux.

Ha mais non attendez la Tribune avait déjà parlé d’Hurrican ici. Au temps pour moi. Je vais aller me flageller dans le jardin.

L’article, sur le site de la TdG :

Jeux de société

Et si on jouait suisse à Noël?

Par Simon Koch. Mis à jour le 20.12.2013

Les écrans n’ont pas fait disparaître le jeu de société traditionnel. Bien au contraire. Et les éditeurs suisses n’ont pas à rougir de leurs productions. Découverte.

«Swiss IQ», un jeu de quiz en équipe (2-12 joueurs, dès 12 ans).

Partager & Commenter

Loin des écrans tactiles et des dernières consoles, le jeu de société «classique» se porte bien. A l’image de l’éditeur romand Helvetiq, qui publie simultanément deux jeux aux Etats-Unis et en Suisse juste avant les fêtes.

Connue pour son jeu de connaissance axé sur la Suisse «Helvetiq» la société basée à Lausanne remet la compresse avec «Swiss IQ», un jeu de quiz en équipe (2-12 joueurs, dès 12 ans).

Déclinée en anglais, la mécanique prend pour le thème la Grande Pomme, avec «NYC IQ: The game for New Yorkers». Bon pour l’ego de ses auteurs, la boîte est vendue dans la boutique du Musée Guggenheim ou du MoMa, ainsi que dans les librairies Barnes & Noble et sur Amazon.

Helvetiq n’est pas la seule maison d’édition spécialisée dans le jeu en Suisse romande. Du côté de Vevey, c’est l’éditeur Game Works qui régale. Par exemple avec «Bonbons», sorte de «memory» tactique pour 2 à 6 joueurs dès 8 ans.

En 2008 la course de pirates déjantée du jeu «Jamaica» a obtenu de prestigieuses distinctions internationales.

Une Suisse imaginaire

En Valais, la jeune maison d’édition Helvetia Games se distingue en plaçant ses jeux dans l’univers fictif d’Helvetia, une Suisse imaginaire et fantastique où chaque canton a sa spécialité. Les vampires par exemple habitent Zugriga (Zurich), un pays de profit et de pouvoir, alors que les fées (vertes), ont élu domicile dans les terres de Yura (Jura).

«Helvetia Cup» exploite cette coulisse pleine d’humour pour un jeu de football ingénieux et nerveux. La boîte contient deux équipes (18 figurines peintes): les Fous de Valé et les Dragons de Basela.

Dans «Shafausa», les joueurs peuvent se frotter à la gestion de ressources et simulation boursière. Huit peuples d’Helvetia peuvent être choisis: les Diplomates de Gineva, les Ogres de Grisa, les Vampires de Zugriga, les Nains de Shafausa, les Mages de Sanagal, les Elfes de Luserna, les Hallebardiers de Primitiva, les Justiciers de Tessina.

A noter que chaque titre de l’éditeur valaisan peut être joué en version simple «familiale» ou en version «geek» pour les férus de jeux de société.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.