Vous partez à Essen cette année? Quelques bons plans utiles

bonsplans

Nous avons publié 6 conseils futés pour survivre Essen, nous y parlons des tickets d’entrée, du cash sur place, principalement de conseils une fois à l’intérieur. Voici quelques bons plans. Évidemment, cette liste n’est pas exhaustive, elle présente nos coups de cœur à nous, quelques bonnes adresses qui nous ont plues.changementPetit changement par rapport aux autres années, cette année la foire d’Essen aura lieu dans les halls 1, 2 et 3, des halls beaucoup plus grandes, puisque les autres des années précédentes sont en rénovation et que la foire grossit chaque année. Il y aura en 2013 une surface de disponible de 48’000 mètres carrés, soit 4’000 de plus!

Pour faciliter l’entrée et diminuer les files d’attente (surtout à l’ouverture), deux entrées seront cette fois à disposition, l’entrée sud et ouest, et non plus à l’est comme les années précédentes. Laquelle préférer? Tout dépendra de l’affluence et des stands recherchés, mais c’est un détail car après tout ils sont juste côte à côte.

Quant aux horaires d’ouverture ils n’ont pas changé, c’est toujours ouvert pour les pro mercredi toute la journée, jeudi à samedi de 10h à 19h, et dimanche de 10h à 18h.

entreetransportSi vous comptez y aller en train ou en avion, prévoyez de réserver votre billet à l’avance, et pour peu que cela existe réellement, faites attention à l’IP Tracking, même si on n’a pas encore de preuve tangible à ce sujet. L’IP Tracking, c’est quand vous retournez plusieurs fois sur le même site pour voir des billets ou hôtels, et à force d’y retourner votre adresse IP est enregistrée et les prix prennent alors l’ascenseur puisque vous témoignez d’un certain intérêt. Si vous pensez, comme moi, que l’IP Tracking existe réellement, utilisez alors votre smartphone, sans wifi, pour voir, revoir et comparer les prix avant de procéder à l’achat de vos billets (un excellent article sur ce sujet).

La foire se trouve au sud-sud-ouest du centre-ville d’Essen.

carte-essen

En train

La gare d’Essen est à quelques minutes de la foire en métro. Une fois arrivé à Essen, prenez le métro ligne 11 (U11), et sortez à la station Messe West/ Süd. Partez ensuite en direction de l’ouest. Les horaires de la ligne 11 sont ici.

En voiture

Roulez sur l’autoroute A44, puis prenez la A52 direction Essen. Sortez à « Essen Rüttenscheid » et suivez les panneaux « Messe ».

En avion

Sachez qu’il existe un mini-aéroport à Essen, mais que très peu de lignes le desservent et que ça risque de vous coûter très cher. Pour voler à Essen il faut plutôt prendre l’aéroport de Düsseldorf. Une fois atterri, trois possibilités s’offrent à vous :

1. voiture de location : vous pouvez louer une voiture, le mieux est encore de la réserver directement en même temps que votre billet d’avion. Les voitures les moins chères sont celles de l’entreprise Budget, leur bureau d’accueil est au sous-sol de l’aéroport. Bon à savoir, toutes les voitures de location sont entreposées dans un garage public qui se trouve à 10′-15′ à pied à l’ouest de l’aéroport dans un parking à plusieurs étages, prenez plutôt le SkyTrain. Comptez entre 100 et 150 euros pour une petite voiture de location pour 4 jours. Comptez entre 20-30′ de trajet via l’autoroute (aucun péage en Allemagne!). Roulez sur l’A44, puis prenez la A52 direction Essen. Sortez à « Essen Rüttenscheid » et suivez les panneaux « Messe ».

2. taxi : les taxis sont juste à la sortie de l’aéroport, ils vous amèneront directement à la foire en 20-30′. Comptez environ 43-45 euros le trajet, 48-50 euros pour vous amener au centre-ville.

3. Transports publics : de la gare de l’aéroport de Düsseldorf partent très régulièrement en journée des trains en direction de la gare principale d’Essen (et ensuite en métro U11 pour la foire, cf. ci-dessus). Vous pouvez acheter les billets online sur le site de la Deutsche Bahn. Comptez environ 16 euros par adulte pour un trajet direct qui dure 20-30′. Pour vous rendre à la gare de l’aéroport, prenez le SkyTrain.

SkyTrain : cette mini-ligne rejoint les terminaux à la gare et au parking (voitures de location). Des billets sont en vente devant les portes, mais sachez que si vous disposez de billets valables pour le parking ou de billets de train le SkyTrain est gratuit.

skylogementLes hôteliers l’ont bien compris, comme il y a sans cesse des expositions / foires à Essen, il faut savoir que les hôtels sont beaucoup plus chers que le reste de l’Allemagne. Comptez une chambre double à 3 étoiles à environ 100 euros la nuit.

La liste des hôtels sur Booking.com, pour l’instant encore environ 24 disponibles à proximité de la foire de jeudi à dimanche. Merci à Geeklette pour le lien!

Nous vous conseillons 2 hôtels encore disponibles aujourd’hui, mais ça peut évidemment rapidement changer.

Atlantic

1. LA référence incontournable, l’Atlantic, hôtel 4 étoiles solides, confortable, calme et agréable, notamment pour son petit secteur spa et sa grande terrasse sur le toit.

Trois avantages de l’Atlantic :

1. il se trouve à 53 mètres de l’entrée de la foire (bon, comme en 2013 les halls seront différentes, cela risque d’être un poil plus loin, plus de possibilité d’y aller en pantoufles…)

2. la plupart des éditeurs, auteurs, journalistes et joueurs se retrouvent dans l’hôtel, ce qui vous donnera la possibilité de les croiser et même de partager une partie en leur compagnie, d’autant que l’hôtel offre gracieusement des salles de conférence le soir à ses hôtes pour pouvoir y jouer. Sympa.

3. Le WIFI est gratuit et très efficace. Pratique si vous voulez envoyer des photos et mettre votre blog à jour (comme le nôtre…)

Deux désavantages de l’Atlantic :

1. l’hôtel est quand même cher, comptez 600 euros pour une chambre double pour toute la durée de l’événement.

2. et surtout, surtout, depuis 2012, l’hôtel ne loue plus de chambres pour 1-2 nuits. Si vous voulez loger à l’Atlantic, vous serez obligés de réserver de jeudi à dimanche, i.e. 3 nuits minimum. Mais WTF? Faites l’essai vous-même sur leur site ou sur booking.com, l’hôtel affichera complet si vous indiquez 1-2 nuits, et il y aura de la place si vous réservez de mercredi ou jeudi jusqu’à samedi-dimanche…

Le lien officiel de l’hôtel

Webers

Un bon plan, le Webers est un hôtel tout neuf, qui n’a par ailleurs pour l’instant aucun avis de clients sur booking.com ou tripadvisor. Il n’est pas particulièrement joli, mais il faut savoir qu’il pratique des prix hallucinants, près de 40-60 % moins chers que ses concurrents. Il présente toutefois le net désavantage de ne pas être tout près de la foire, il faudra prendre le tram L448 en direction de la gare (10′) puis ensuite le métro U11 (encore 10′). Si jamais vous venez en voiture, sachez que cet hôtel propose des places de parc pour 10 euros pour 24h, et que la foire se trouve à 10′. Wifi gratuit inclus dans tout l’hôtel.

Le lien Booking.com de l’hôtel

nourritureComme nous en parlions déjà dans notre article sur les 6 conseils pour survivre Essen, la nourriture dans l’enceinte de la foire est… comment dire… chère et surtout exécrable. Rien ne vous interdit de quitter la foire, ils vous donnent alors un bracelet pour rentrer à nouveau, et de marcher quelques minutes à l’air frais, ça fera le plus grand bien!

Nous vous conseillons vivement d’aller faire un tour dans la charmante Rüttenscheider Strasse, une petite rue pavée à 5-10′ de la foire, avec quelques supermarchés, petites boutiques, boulangerie et restaurants. Un bon plan, à l’angle de la Florastrasse et de la Rüttenscheider se trouve une excellente boulangerie bio avec des sandwiches incroyablement bons, et sains. Et pas trop chers.

rue

Nous vous conseillons également vivement deux restaurants à Essen,

Zodiac

Des plats asiatiques succulents, ambiance très zen et déco végétale accueillante, nourriture bio et végétarienne (oui, chez Gus&Co on préfère éviter de manger des animaux, morts ou vivants). Ils proposent également des pizzas, mais préférer leurs plats indiens. Le lien officiel du restaurant.

Delicious Essen

Une vitrine qui ne veut rien dire dans un quartier pas forcément très folichon, et pourtant ce restaurant qui ne paie pas de mine (j’adore cette expression) propose une délicieuse cuisine, comme son nom l’indique, de spécialités ouest-africaines (Sénégal, Ghana…) végétariennes et même végétaliennes (sans aucun produit animal).

Le chef, Papa Lufu, est extrêmement sympathique, et il parle même un peu français. Sa cuisine est un régal! Il propose aussi des pizzas, mais mieux vaut choisir ses plats traditionnels africains (et végétaliens). En fait, pour être honnête avec vous, la foire du jeu d’Essen est un prétexte que j’utilise pour aller manger chez lui! Attention toutefois, prévoyez quand même de passer la soirée là-bas, comme Papa Lufu est la plupart du temps tout seul, les plats peuvent se faire attendre, mais ça en vaut amplement la peine. Ça sera l’occasion de dépuncher les nouveaux jeux. Le lien officiel du restaurant.

jouerQue les choses soient claires : on ne va pas à Essen pour jouer! Essen n’est PAS une convention de jeux, il s’agit d’un énorme supermarché rempli de stands dans lequel les éditeurs du monde entier, ou presque, viennent exhiber, et vendre, leurs jeux.

Si les plus « gros » éditeurs, Asmodée, Queen Games, Kosmos, mettent 10-15 tables à disposition du public, pour essayer leurs produits beaucoup d’éditeurs n’en disposent que d’une ou deux, coincées entre deux parois; l’espace d’exposition est plutôt cher à Essen… Et comme le nombre de visiteurs est élevé, près de 150’000 sur 4 jours, expérience faite, les tables sont extrêmement rapidement prises d’assaut, dès les premières minutes d’ouverture. La plupart des éditeurs ont mis un système de réservation sur place, ce qui vous permettra de réserver votre table à un moment donné pour essayer un jeu. Mais il faut savoir quand même que :

1. Essen est vraiment bruyant (et en 2013 certainement encore plus vu le nombre restreint de halls à disposition, au contraire des autres années), donc difficile de se concentrer et d’avoir du plaisir à jouer. Chaque année je vois des parties de Loups-Garous organisées en pleine foire, et chaque année je me demande comment les joueurs font pour se parler à 10-15…

2. Les explications sont données par des étudiants engagés pour la foire, qui n’ont bien souvent pas eu l’occasion d’essayer le jeu qu’ils expliquent. Donc attendez-vous quand même à avoir des explications plutôt… approximatives, qui pourraient même dénaturer le jeu. Ça m’est arrivé bien souvent.

3. Si vous réservez votre table, vous n’aurez évidemment pas toute la journée puisque d’autres l’auront réservée juste après. Il est même possible que vous n’ayez pas le temps de finir votre partie.

Mais encore une fois, on ne va pas à Essen pour jouer, on y va pour se balader, rencontrer, découvrir.

Et les soirs? Là encore, il ne faut pas s’attendre à un festival comme Cannes qui propose un événement « off » jusque tard dans la nuit. A Essen, tous les joueurs quittent l’enceinte de la foire pour se retrouver dans leurs hôtels et y jouer jusqu’à tard. La plupart des hôtels laissent d’ailleurs gracieusement pour l’occasion un espace de jeu à leurs clients. L’Atlantic dispose, par exemple, de 3-4 petites salles de conférence au rez-de-chaussée dans lesquelles vous verrez toutes les nationalités partager des parties. Mais il manque clairement, pour l’instant, un lieu fédérateur « officiel » dans lequel les joueurs pourraient se retrouver. Et pourquoi est-ce qu’un éditeur n’organiserait pas un tel événement en marge de la foire? Ça marcherait du tonnerre, à n’en pas douter! Ou la communauté ludique francophone pourrait essayer de s’organiser quelque chose parmi?

acheterFaut-il profiter d’aller à Essen pour y acheter 2’000 jeux? Ma réponse (personnelle) : NON ! Les jeux y sont bien souvent plus chers que sur le net. Comment est-ce possible? Les distributeurs et magasins viennent directement s’approvisionner à Essen et y négocient des prix intéressants, tandis que les éditeurs pratiquent des prix souvent forts pour le « commun des joueurs », histoire de rentabiliser leur stand et voyage. De plus, acheter 2’000 jeux risquent sérieusement de poser un problème si vous venez en avion ou train.

Pour les jeux les plus « mainstream » des éditeurs les plus « mainstream » des auteurs les plus « mainstream », préférer les commander sur le net ou encore mieux, les acheter dans votre boutique IRL préférée.

Voici toutefois deux bons plans:

1. Exclu : sur la quantité incroyable de jeux qui paraissent chaque année pour Essen, toujours entre 500 et 800, beaucoup d’entre eux proviennent de tous petits éditeurs peu connus, souvent de pays « exotiques » pour nous les francophones (Corée, Grèce, Russie, Finlande). Essen est alors l’occasion idéale pour aller les trouver et essayer leurs jeux pour les acheter s’ils sont bons puisqu’il y aura beaucoup de chance qu’ils ne soient ensuite pas facilement trouvables, les canaux de distribution préférant évidemment couvrir les jeux « mainstream ». Plutôt que de passer 2-3h sur les stands des éditeurs ayant « pignon sur rue », préférez des maisons plus « underground » dont personne n’a entendu parler, et qui sait, vous trouverez peut-être une perle ludique incroyable. Qui sera peut-être découverte ultérieurement, voire ré-éditée par des boîtes plus grandes (ce qui arrive souvent).

2. Occaz : plusieurs stands proposent des jeux neufs ou d’occasion à prix cassés. Les jeux neufs seront ceux de l’année passée, avec parfois des rabais de 30 à 70%, c’est l’occasion idéale de compléter votre ludothèque de jeux parus il y a quelques temps que vous n’auriez pas encore.maisSi l’envie vous prend d’aller vous balader dans la nature pour changer un peu d’air, allez faire un tour à 5′ hors de la foire juste au nord, il y a le parc Gruga qui propose plusieurs promenades et animations, et notamment des mini-parcours de randonnées à pieds nus. Le lien officiel du parc Gruga.

Si vous avez 2-3h à « tuer » pendant votre séjour et que vous avez déjà écumé TOUS les stands de long en large, tout au sud d’Essen se trouve le lac Baldeney (Baldeneysee). En réalité pas véritablement un lac, juste une portion élargie de la rivière Ruhr, qui offre balades et voyages en bateau dans un cadre verdoyant agréable. Le lien officiel du Baldeneysee. Et pourquoi ne pas y aller pour jouer au bord de l’eau, même en octobre?

Avez-vous d’autres bons plans à partager?

Si vous avez aimé cet article, vous apprécierez peut-être

6

Curve ahead, Flickr, by Worlds in Focus
Curve ahead, Flickr, by Worlds in Focus
Curve ahead, Flickr, by Worlds in Focus
Curve ahead, Flickr, by Worlds in Focus

12 Comments

  1. Au niveau du logement, comme j’ai un budget finalement serré, que je m’y prends souvent assez tard, et que je suis motorisé, j’ai l’habitude de réserver une chambre dans un Ibis ou Etap Hotel dans une ville voisine. Aucun charme, mais on s’en sort à moins de 50€ la nuit. Sinon, l’idéal est à mon avis de réserver dans une auberge de jeunesse avec un groupe d’amis, mais là il faut s’y prendre 6 à 8 mois à l’avance.

    Pour les achats, il ne faut effectivement pas considérer Essen comme un salon pour jouer (ce n’est pas une convention !) En fait, c’est une foire commerciale, un peu comme les salons viticoles. Dans les salons viticoles, on peut gouter et recracher (=> faire quelques tours d’un jeu), mais on n’y fait pas un gueuleton gastronomique (=> une soirée jeux complète). Il faut effectivement se méfier des explications sur les stands quand elles ne sont pas faites par l’auteur ou l’éditeur lui-même. En plus, il faut souvent pouvoir comprendre l’allemand, ou au moins l’anglais pour en bénéficier…

    Sinon, les déstockages et jeux d’occasion sont une bonne occasion de compléter une ludothèque avec quelques grands classiques… Par exemple, j’ai coutume d’y acheter le SDJ de l’année précédente. Attention quand même à ne pas acheter trop de jeux moyens qui finiront par prendre la poussière. On peut aussi assez facilement négocier des ristournes si on achète plusieurs jeux sur le même stand (ceux sans caissière). Elles sont même souvent pré-négociées. Un petit plus quand même quand on achète la dernière sortie d’un éditeur mainstream : un circuit de vente très court qui bénéficie à l’éditeur et parfois aux auteurs, une certaine primeur (qui a dit que ça n’avait aucune importance ?), et souvent un goodie pour faire passer la pilule. Attention aussi : ce sont généralement les versions allemandes des jeux qui sont en vente. On trouve généralement facilement des traductions amateur en anglais ou en français sur le net, mais ce n’est pas garanti, surtout sur un jeu qui vient à peine de sortir. Le plus simple est de vérifier si un éditeur anglophone ou francophone réalise une sortie simultanée du jeu et met la règle en ligne sur son site. Évidemment, cette démarche n’encourage pas les éditeurs qui font des traductions…

  2. J’ai oublié de préciser que pour les hôtels de chaine, on trouve encore facilement des places une semaine avant le salon, surtout le WE (nuit du samedi au dimanche). C’est pratique aussi quand on se décide au dernier moment.

    1. Oui oui c’est prévu ! Et plein de photos. On y sera dès l’installation du mardi et journée presse mercredi. Interviews, nouveautés, tout ça.

      On prendra quand même le temps d’aller se faire un sauna à Grugapark à 57m de la foire : http://www.grugaparktherme.de/
      y a pas que les jeux de société dans la vie, il y a aussi une bonne suée. Quoique, dans les couloirs de la foire ça sue aussi fort du geek 😉

      Ça sera pour 2014 Geeklette

  3. Pour l’hébergement, en louant sur airbnb il y a possibilité de faire un bon coup ! c’est de la location de bien de particuliers en vacances ou autre.
    Perso un appart pour 2 du jeudi au dimanche pour… 100e pas loin de la foire.

    1. Juste, airbnb est une excellente idée / option, merci Lymbe, moins chère (enfin quoique, ça dépend quand même) et plus sympa que les hôtels anonymes.

      Il y a aussi bien évident couchsurfing, allez directement crécher chez les locaux, et gratuitement, mais pour ça il faut se faire un profil complet.

  4. Bonjour,

    petite question, les jeux sont vendus en quel langues sur place? En Allemand évidemment, je suppose qu’il doit y en avoir en Anglais.
    Enfin c’est pour savoir s’il y a des éditions françaises des jeux présentés?

    1. Bonjour,

      Pour répondre à votre question, je dirais trois choses :

      1. La grande majorité des éditeurs français sont présents à Essen, si ce n’est la totalité, ils vendent évidemment leurs jeux en vf. Depuis 5 ans on a en effet pu assister à l’émergence des éditeurs français en Allemagne, et ils ont d’ailleurs tout intérêt à faire le déplacement. D’une part parce que nombre de clients / joueurs francophones font également le déplacement, et d’autre part parce que le marché allemand est important, ça permet de s’y placer.

      2. Comme dit dans mon article, on ne se rend pas à Essen pour acheter des jeux neufs. Ils y sont bien souvent plus chers, même si accompagnés de 1-2 goodies « attrape-touristes », et tous les jeux français sont ensuite très distribués. Il vaut mieux arpenter les allées et chercher de petits éditeurs « obscurs » recelant parfois des mines d’or ludiques. Il faut plutôt voir le salon d’Essen comme un salon de démo, une grande vitrine des nouveautés. Pour les achats des jeux d’éditeurs bien connus, et pas seulement pour une question de prix mais également de place, prévoir de commander ensuite sur le net ou dans une boutique spécialisée IRL.

      3. Après, pour tout ce qui s’agit de jeux en vo et pas en vf, certains sortent ultérieurement et officiellement traduits, tandis que d’autres sont traduits par des fans sur le net (ex. par mon ami Ludigaume).

  5. Très bon article que je viens de découvrir !
    Pour les restau je note les adresses 🙂
    Sinon, pour la bouffe sur place, personnellement je ne la trouve pas si exagérée, mais bon, chacun ses goûts… Et ils ont de la BIERE ! 😉

    A Essen (j’ai plus qu’hâte !),

    Ludo le gars

    1. En fait je suis trop couillon, je n’aurais JAMAIS dû parler de Papa Loufou, du coup tous les joueurs francophones vont s’y retrouver et il n’y aura plus de place (pour moi) pour y manger. Du coup je vais réserver pour mon mardi soir!

  6. Sur tes conseils, je suis allé chez Papa Lufu ce vendredi..; pas d’autres francophones, je te rassure 😉 Par contre, le chef est vraiment incroyable… et on y mange super bien… quand à la bière bio au cannabis… j’en ai ramené ^^
    Petites infos : il n’y a que 3 tables, donc vous risquez, comme nous de partager une table avec d’autres personnes, mais le chef met tout le monde à l’aise ! Et c’est purement végétarien/bio, mais c’est délicieux… juste la bière à 4 euros fait monter la note… J’y retourne l’année prochaine !!!

Laisser un commentaire