Critique de jeu : Gloire et Fortune, extension pour Civilization

Nous avons tout particulièrement apprécié le jeu de plateau Civilization sorti en vo chez l’éditeur américain FFG en 2010 et en vf chez EDGE en 2011.

Extrêmement riche et ample tout en étant fluide et tendu. Un excellent portage du jeu vidéo et une adaptation du tout vieux jeu de plateau des années 80. Lire notre critique complète ici.

A la fin 2011 est sortie Gloire et Fortune (GF), une extension en vo, et fin juin en vf. En voici la critique :

GF est une extension « caisse à outils », i.e. qu’elle propose différents changements au jeu, plusieurs règles et ajoutés qu’il n’est pas nécessaire de toutes jouer, on peut « taper » dans celles que l’on préfère. GF est donc une extension ouverte, réel atout puisque les joueurs pourront y faire « leur marché » comme bon leur semble, sans être forcé de tout prendre.

Il y a du bon et du moins bon.

Commençons par le bon:

Les investissements

GF introduit une nouvelle mécanique, celle des investissements: une fois par tour, les joueurs peuvent utiliser une de leur pièce, et donc réduire leur avancée économique, pour l’investir dans un développement technique, tel qu’un complexe militaro-industriel qui augmente son bonus militaire, ou encore une fondation pour les arts qui réduit le coût pour avancer sa culture. Ces investissements s’avèrent extrêmement intéressants, même puissants une fois qu’on y a investi beaucoup de pièces. Cela pousser des nations peu enclines à chercher des pièces à vouloir le faire pour ne pas se laisser distancer.

Nouvelles merveilles

Les merveilles ne sont pas souvent jouées dans une partie de Civilization, et ceci pour trois raisons: elles sont relativement coûteuses, elles empêchent de faire autre chose à son tour, comme construire des bâtiments / unités, et enfin elles prennent de la place puisqu’elles occupent une case. Dans GF, de nouvelles merveilles sont proposées, qu’on tire alors au hasard lors de la mise en place pour varier les parties, et les nouvelles merveilles s’avèrent réellement intéressantes.

Fortifications / Caravanes

Une nouvelle petite règle bienvenue permet de défausser / démanteler une de ses figurines, militaire ou pionnier, dans une de ses cités. En défaussant un pionnier, on augmente momentanément le production industrielle d’une ville, tandis qu’une figurine militaire augmentera temporairement le bonus défensif de la ville. Ces deux bonus ne sont qu’à usage unique, et permettent d’établir des stratégies plus riches.

Technologies

De nouvelles technologies sont proposées, et elles s’avèrent très intéressantes à jouer, pas déséquilibrées, du tout bon.

Métropole

Une fois l’agriculture recherchée, sa capitale devient une métropole, une tuile de deux cases au lieu d’une, ce qui augmente alors le nombre de cases adjacentes exploitables, ainsi que son bonus défensif qui met une claque à la victoire militaire alors presque désormais impossible à atteindre (+18 avec une métropole fortifiée !).

Le moins bon

5 joueurs

Avec cette extension, il est maintenant possible de jouer à 5. C’est beaucoup trop ! Déjà qu’à 4 le jeu peut facilement prendre 3-4h, à 5 joueurs cela peut plutôt prendre 4-5h, et beaucoup trop ralentir la partie. Imaginez-vous devoir attendre votre tour quand chaque joueur possède 3 cités… A vivement déconseiller. D’autant que la configuration du plateau est clairement désavantageuse (pour ne pas dire du grand n’importe quoi). Si le jeu prend véritablement tout son intérêt à 4, pour l’interaction et l’aspect « course », à 5 on s’y ennuie méchamment.

Nouveaux personnages

GF propose 4 nouveaux personnages, véritablement déséquilibrés par rapport aux personnages basiques. Les Arabes s’avèrent beaucoup trop puissants puisqu’ils avancent à une vitesse folle dans la culture. Les Espagnols prennent une avance monumentale en début de partie, et le grecs peuvent rechercher des technologies gratuitement s’ils sont les seuls. Pour peu que les grecs parviennent à atteindre le 2e niveau avant les autres joueurs, plus rien ne peut les arrêter technologiquement. Mais au final, ce sont véritablement les Arabes qui sont les plus déséquilibrés, à essayer / déconseiller.

Cartes personnalités

Quand les joueurs pouvaient avant piocher un personnage et le mettre dans leur arrondissement, en plus de la tuile, ils tirent à présent une carte personnage qui lui confère un pouvoir supplémentaire unique et extrêmement puissant. Ce qui augmente alors grandement le hasard dans la partie.

Nouveaux marqueurs huttes et villages

De nouveaux marqueurs sont proposés dans GF, et mal faits. En effet, leur couleur est différente du jeu de base, donc un œil averti pourra très bien les repérer. C’est maladroit. Ces marqueurs offrent divers bonus, dont une technologie supplémentaire gratuite, donc le hasard est encore plus important.

Reliques

De nouvelles tuiles plateau sont aussi proposées, avec des reliques à usage unique. Quand un joueur y parvient, la relique est alors aussitôt obtenue, et elles sont véritablement déséquilibrées : nouvelle technologie, pièces, personnalités. Pour peu qu’un joueur en ait 1-2 dans sa vicinité lors du retournement, il est largement avantagé par rapport à un autre joueur, ce qui déséquilibre fortement le jeu. Le hasard devient alors encore une fois plus présent.

Conclusion

GF rajoute une part de hasard beaucoup plus importante, ce qui peut fâcher et gâcher le jeu puisqu’il devient furieusement déséquilibré. Civilization est un jeu de stratégie, de planification, et même s’il y avait déjà avec le jeu de base pas mal de hasard, avec les marqueurs huttes et villages par exemple, ou avec les unités tirées, GF renforce méchamment le tout. Et pour un jeu de stratégie, c’est dommage. Je n’ai rien contre le hasard dans les jeux, après tout, le hasard est inhérent à la vie, il est important de composer avec, d’adapter sa tactique et choix, mais le hasard dans GF devient trop prégnant.

A qui s’adresse cette extension ?

GF n’est pas conseillé pour des joueurs qui n’auraient jamais essayé le Civilization de base, déjà extrêmement riche SANS extension. Avec GF, le jeu devient trop lourd.

Si vous êtes par contre, comme moi, un afficionado du jeu et que vous connaissez par coeur toutes vos technologies, GF apporte un vent frais, à condition que l’on y joue avec les bons « outils » et qu’on écarte les extensions maladroites.

A vous de faire votre propre expérience de jeu, mais les extensions moins bonnes n’apportent pas grand-chose, si ce n’est de la diversité et un « joyeux bordel ».

Bref, GF n’est pas une extension fondamentalement nécessaire, hormis peut-être les investissements, mais cela fait un peu cher quand même d’acheter toute la boîte rien que pour elles.

One Comment

  1. Oui en effet, avec les Grecs, c’est pas de la tarte ! Lors d’une partie à 2 joueurs, mon adversaire a tiré les Grecs au hasard. Je n’ai absolument rien pu faire pour l’empêcher de gravir inexorablement la pyramide des technologies gratuites, ce qui l’a rendu militairement tres fort, sans la moindre dépense. De plus, a force de conserver ses points de commerce au fil des tours, il est tres vite arrivé à plafonner à 27 points, et s’est retrouvé avec la possibilité d’en dépenser des quantités phénoménales pour conversion en points de production (3 pour 1)….. bref, j’ai été dégouté. Investir des heures dans une partie dans l’issue est bouclée d’avance, vraiment pas cool.
    Sinon, avec un peu de chance, lorsque les peuples de départ sont équilibrés, ce jeu reste un franc plaisir.

Laisser un commentaire