7 jeux à absolument éviter cet été (on vous aura prévenus)

Temps de lecture: 5 minutes
Flickr – Trey Ratcliff

Voilà, enfin l’été.

La plupart des (meilleurs) sites ludiques (Jedisjeux, Proxijeux) vous proposent une liste non-exhaustive et rutilante de jeux à pratiquer cet été.

Et bien nous, à Gus&Co, on préfère vous avertir pour vous empêcher de jouer à des jeux fun dangereux:

1. Mölkky

La plupart des sites ludiques experts présentent le Mölkky comme LE jeu de référence estival. De quoi s’agit-il ? Un jeu de quilles finlandaises, entre le bowling et la pétanque. Et bien nous, nous vous déconseillons sincèrement d’y jouer, et ceci pour 4 raisons :

1. Son nom, pour commencer : il ne se prononce pas comme il s’écrit, puisque finlandais. On ne dit pas [meulki], ou [molki], mais bel et bien [meulku]. Oui, vous avez bien lu, meule-cul. Et bien franchement, pour en avoir fait l’expérience, quand vous êtes sur la plage à Dunkerque Ibiza, proposer une partie de meule-cul à de parfaites étrangères mais non moins baigneuses, risque fort de vous faire encourir des poursuites pénales, ou des poursuites de leur petit copain que vous n’auriez pas vus en train de faire du surf.

2. Sa dangerosité. On ne le dit malheureusement jamais assez, le Mölkky est extrêmement dangereux, car il se joue avec des quilles, en bois qui plus est. Si vous êtes, comme moi, maladroit, évitez ce jeu comme la peste. Enfin, c’est surtout un conseil pour les autres, à bien y réfléchir. Petit rappel à l’usage des myopes ou très mal-voyants, viser les quilles avec des numéros, pas les gens de petite taille, pas encore bronzés et avec une casquette à numéro.

3. Son rapport économique désastreux. Le Mölkky ne coûte pas grand-chose, il est souvent fait de bois du Jura, et a méchamment tendance à durer de nombreuses années. Donc un rendement économique catastrophique! Il n’a pas été fait par de petits chinois en âge d’aller à l’école, il n’a pas été produit par du pétrole, et surtout, il n’a pas besoin de 8 extensions pour être enfin appréciable. Il faut que cela cesse, que diable! On peut même le faire soi-même. Non mais vous imaginez? Un jeu qui peut se faire soi-même? Mais où va le monde?

4. J’ai oublié, mais ça reviendra.

2. Sherlock Holmes Détective Conseil

Ce petit jeu n’a eu aucun succès, et même si certains hallucinés post-hippies tentent d’en faire le portage live dans des villes pour en relancer l’intérêt, résoudre des enquêtes à plusieurs, lire des documents et être immergé dans une aventure au 19e siècle ne présentent aucun intérêt. Déjà, car il faut lire de nombreux documents. Et les vacances, c’est fait pour ne PAS lire. Ou alors, des magazines avec 75% de publicité, mais ça ne compte pas.

Ensuite, parce que ce jeu vous forcera à devoir discuter, échanger avec des gens, des vrais, pas ceux que l’on a comme amis sur Facebook. Non, des vrais gens, qui râlent, qui ne sont pas d’accord avec vous, qui sentent des pieds et qui ne vous rapportent aucun clic « j’aime » quand vous dites quelque chose de spirituel. Beurk. Donc non, évitez Sherlock Holmes Détective Conseil (la preuve, notre critique ici qui démolit le jeu).

3. Meurtre sur le Nil

Ce jeu vient de sortir fin-juin 2012, mais nous l’avons vu en exclu début juin par l’éditeur lui-même. L’auteur, un habitué des soirées enquête, et l’éditeur, Cocktail Games, un spécialiste des jeux de communication, nous proposent de jouer une murder party ramassée, nerveuse, fluide, dans une boîte et format petits et pratiques, et surtout sans aucune longue préparation.

Et bien moi je dis non, non, car on n’organise PAS une murder party en 5 minutes. Cela doit prendre en tout cas 5 semaines d’écriture du scénario, puis 3 mois pour réunir tout le matériel. Meurtre sur le Nil vient de mettre une quantité effroyable d’organisateurs bénévoles au chômage! Mais que font les syndicats.

4. Jeux de rôle

Le jeu de rôle est certainement le jeu estival le plus dangereux et le plus à déconseiller. Imaginez-vous, à part son imagination et 1-2 livres de règles et de présentation de l’univers, on peut passer des heures et des heures à jouer, et ceci n’importe où.

Le jeu de rôle est surtout à déconseiller pour sa population qui le pratique: AUCUNE femme (elles semblent allergiques à l’imaginaire, cela a été prouvé sur des rats de laboratoire par de sérieuses études scientifiques). De plus, tous les joueurs de jeu de rôle ont forcément les cheveux longs et gras, à force de manger des chips, et sont tous habillés de rose noir. Donc pratiquer le jeu de rôle risque de vous transformer physiquement, DANGER !

Ce qui fait également du jeu de rôle un loisir ludique à déconseiller cet été, c’est son aspect « productif ». En effet, au lieu de consommer un récit, les joueurs (mâles, je rappelle) décident communément de la suite des péripéties, ils sont en constante interaction avec l’histoire et deviennent les héros / agents / personnages principaux de leur univers. C’est pas bon pour les politiques qui préfèrent des citoyens consommateurs dociles tout ça…

5. Les jeux de Bruno Cathala

Bruno Cathala a 3 défauts (entre autres) :

  • il fait beaucoup de vélo, donc il ne consomme pas beaucoup de pétrole
  • il habite la Haute-Savoie, un repère bien connu de filous et de racailles (comme diraient certains genevois)
  • il créé des jeux à tire-larigot (mais quelle belle expression quand même). Ses jeux sont toujours légers, courts, incisifs, familiaux, la plupart bon marché, dans un petit format et taquins. Quand des auteurs de jeux travaillent pendant 5 ans sur un prototype, Bruno Cathala a déjà sorti 18 jeux pendant ce temps. Et de bons jeux.

Pour ne citer que quelques-uns de ses méfaits ludiques : MOW (un jeu de cartes avec des vaches et des mouches. Mais que fait la police?), Mr Jack Pocket (un petit jeu tactique et nerveux. Non mais!), et dernièrement Haru Ichiban sur iPad (qui sera bientôt « porté » en jeu de plateau).

Non, fuyez ses jeux, trop malins et frais pour passer un été tranquille.

6. Fortunes de Mer

Ce tout vieux jeu, paru il y a bientôt un an en français, oui, un an, plonge les joueurs dans une aventure pirate palpitante. Des combats de galions, des missions, des rumeurs à vérifier. Le jeu est plutôt long et intense, compter 2 à 3h.

FdM est à éviter, mieux même, à brûler, car au lieu de prendre l’avion aux Caraïbes et balancer tout plein de kérosène dans l’atmosphère, on aura juste envie de passer un bon moment à saborder de frêles esquifs dans le jeu. Nous avons d’ailleurs détruit le jeu dans une précédente critique ici. FdM paraîtrait comme LE jeu idéal pour l’été vu son thème, mais il n’en est rien. On vous aura prévenus.

7. Les jeux de MoonsterGames

MoonsterGames est un jeune éditeur parisien qui vient de sortir Texas Zombies et Superlipopex (en co-édition avec Cocktail Games par ailleurs), et travaille sur Gosu2. Leurs jeux sont drôles, légèrs, frais. Mais c’est une mascarade !

Son éditeur, Emmanuel Beltrando, est en fait un agent à la solde de la Corée du Nord, son objectif, ruiner la société libre et démocratique par le jeu. Il a déjà commencé avec Fame Us et Hattari, deux jeux de bluff malins et chafouins qui ont déjà commencé à pervertir l’occident. On vous aura prévenus.

Et vous, auriez-vous d’autres jeux à vivement déconseiller pour cet été?

Si vous avez aimé cet article à contresens, vous aimerez peut-être à la folie notre article présentant 15 astuces pour ne PAS être créatif

3 Comments

  1. Je déconseille fortement les jeux Jurassik, Sherlock, Antartik de chez Ilopeli : ils ont la subversive tendance à faire s’amuser ensemble les différentes générations. De plus, comme les boites sont petites (et ça prend encore moins de places si on ne prend que les cartes), ces jeux empêchent le plein développement de conversations très enrichissantes sur la meilleure façon de ranger une valise ou un coffre de voiture. A éviter absolument !

  2. Il est bien évident que le danger nous guette à chaque coin de boutique… Halte aux fiestas ludiques, retournons à nos émissions de télé en haute définition de perspicacité !
    Abandonnons les moments hilares du Time’s Up, les angoisses délicieuses d’un Panic Station et les défis enlevés au Tumblin Dice !

Laisser un commentaire