Ora & Labora : aide de jeu

Après notre critique du jeu,

après notre guide stratégique,

voici notre aide de jeu, à télécharger ici en PDF

Mise en place

·         Ne pas oublier d’enlever les cartes selon le nombre de joueurs.

·         Tourner les cartes du bon côté selon la variante retenue, Irlande=trèfle ou France=lys.

·         La pierre n’est pas placée sur la roue, elle n’arrive qu’après que la roue ait passé par-dessus son symbole.

·         Pour la variante France, on utilise les ressources raisin/vin & farine/pain, et pas malt/bière

·         Pour la variante Irlande, on utilise les ressources malt/bière, et pas raisin/vin & farine/pain

Roue

·         La roue avance d’un cran dans le sens contraire des aiguilles d’une montre au début de chaque manche : à 3-4 joueurs, quand tous les joueurs ont joué un tour et le premier joueur un 2e tour, on passe à la manche suivante.

·         A 2 joueurs, Chaque joueur dispose de 2 actions effectuées à la suite ; on avance la roue à chaque fois que l’on change de joueurs.

Agglomération

·         On ne peut construire qu’un seul bâtiment d’agglomération dès que l’aiguille de la roue est passée par-dessus le pion construction (maison bleue), et pas dans une action « construction ».

Bâtiments

·         Les bâtiments jaunes ne peuvent être posées qu’adjacentes au monastère de base et aux autres bâtiments jaunes.

Travailleurs

·         Au début de la manche, si tous ses travailleurs ont été posés, on les reprend. On ne peut pas déplacer un de ses travailleurs si l’on en a de disponibles.

·         Les bâtiments ne sont activés que lorsqu’un pion s’y pose, pas quand il y demeure.

·         Quand un bâtiment vient d’être construit et que son prieur est disponible, celui-ci peut (ne doit pas) se placer sur le nouvel édifice pour y effectuer l’action.

·         Déforester ou détourber ne nécessite pas de travailleurs, l’action est automatique.

·         Le coût pour employer un travailler adverse est de 1 pièce d’or / whiskey / vin. L’or est conservé par le joueur payé, les ressources sont défaussées (bues…). Attention, quand la Cave de vinification (variante France) ou la Distillerie de Whiskey (variante Irlande) est construite, le coût passe à 2 pièces d’or.

·         Ses propres travailleurs ne vont jamais travailler dans les monastères adverses.

·         Un joueur ne peut pas engager de travailleurs adverses s’ils sont déjà tous occupés.

Ressources

·         Quand une ressource est obtenue grâce à un bâtiment, on en obtient autant que la place de son marqueur sur la roue correspondant au chiffre indiqué. La ressource reçue est ensuite placée devant le chiffre 0 de la roue.

·         Le pion joker (carré orange) peut être utilisé à la place de la ressource correspondante, on prend alors une quantité équivalente à la position du marqueur joker, qui passe à 0.

·         Les ressources demeurent sur leur face respective, sauf action de bâtiments. Seules les céréales peuvent être gratuitement retournées sur leur face « paille ».

Cette aide en PDF

4 Comments

  1. Attention à l’énorme pouvoir des agglomérations qui rapportent beaucoup (trop?) de points en fin de partie ! Au cours de ma dernière et du même coup première partie à deux joueurs, j’étais hyper satisfait de moi en ayant construit pas moins de 3 merveilles (3×30 = 90 points). Grosse déconvenue au moment des scores : Plus de 500 points pour mon adversaire et 326 points pour moi.

    La majorité des points de mon adversaire a été réalisée grâce à une optimisation parfaite de ses agglomérations qui ont scorées plusieurs fois la même ligne ou la même colonne.

    Malgré mon échec sans appel lors de ma première partie, je trouve le jeu fantastique !!! Quel plaisir de jeu. Ora et labora place la barre haute en terme de jeu de gestion.

  2. Merci pour ton commentaire TomTom.

    Oui en effet tu as amplement raison pour les agglo, comme je le précise dans mon guide stratégique (http://gusandco.net/2011/12/26/ora-labora-petit-guide-strategique/), les agglo sont hyper puissantes / efficaces, il vaut mieux bien observer le jeu des autres et également en placer pour ne pas perdre de précieux points.

    En ce qui concerne ton avis sur le jeu, je suppose que tu ne dois pas avoir bcp joué à Le Havre, qui en est une copie améliorée et un doublon redondant.

  3. Absolument ! Une seule partie du Havre au compteur. Comme tu le disais dans ta critique, Ora et labora peut s’adresser à des joueurs n’ayant pas le Havre mais possédant Agricola. Ce jeu trouve en effet place dans ma ludotèque sans avoir l’impression d’avoir un doublon.

    1. Je nuancerais ici mon premier post au sujet des agglo. Oui ça marque beaucoup de points mais pas autant que lors de ma première partie où je me suis planté dans les règles. J avais additionné les points résidentiels de tous les bâtiments de la ligne et de la colonne pour une agglo. Or il s agit de comptabiliser uniquement les bâtiments adjacents aux agglo.

      En revanche, chose extrêmement rare pour un tel jeu nous avons terminé la seconde partie avec le même nombre de points (301) ! Ce score semble plus en adéquation avec les scores d autres joueurs.

Laisser un commentaire