Preview Essen 2011 : Vanuatu

Temps de lecture: 2 minutes

L’éditeur Krok Nik Douil ressort un tout nouveau jeu pour Essen, après l’über-célébre Regents sorti il y a à peine quelques mois (dont nous avions proposé une avant-première au Bar à Jeux de Genève, cf. photos ici).

Vanuatu a été créé par Alain EPRON, l’éditeur lui-même, qui avait déjà signé Mâamut.

Ce jeu sera pour 3 à 5 joueurs , d’une durée de 90′

Dans Vanuatu, les joueurs vont se mettre dans la peau d’un Vanuatan, un autochtone local, qui aura à cœur de prospérer durant les 8 tours du jeu.

Pour cela, vous devrez récupérer des ressources qui vous feront, soit gagner de l’argent (des vatus), soit gagner des points de prospérité. Vous pourrez aussi vous adonner à d’autres activités lucratives comme dessiner sur le sable, spécialité locale reconnu officiellement par l’Unesco, transporter des touristes sur des îles paradisiaques perdues au beau milieu de l’Océan Pacifique, ou vous essayer au commerce extérieur… Bref, plein de possibilités (9 actions disponibles au total), mais encore faudra-il pouvoir y parvenir !

A chaque tour, l’archipel va se développer sous vos yeux et vous allez devoir programmer vos actions à l’aide de 5 marqueurs, en posant un ou plusieurs de ceux-ci, sur les actions que vous souhaitez réaliser. Puis chaque joueur, en commençant par le premier, pourra réaliser une de ses actions. Sauf que vous ne pourrez réaliser une action que si vous êtes majoritaire en nombre de marqueurs sur celle-ci. Il vous faudra donc, parfois attendre que d’autres joueurs aient libéré cette action avant de pouvoir à votre tour la réaliser.

Cependant, il vous faudra bien faire attention, car si à votre tour vous n’êtes majoritaire nulle part, vous serez quand même obligé de retirer vos marqueurs d’une action et donc d’abandonner celle-ci. Il va donc y avoir du blocage en perspective et de la frustration dans l’air, d’autant plus que certaines de vos actions vont nécessiter que vous en ayez joué d’autres auparavant.

Pour compliquer encore un peu plus l’existence paisible qui règne dans ces lieux, les ressources disponibles sont épuisables : Il n’y en aura donc pas pour tout le monde. On ne peut pas tout faire en même temps et il vous faudra donc faire les bons choix.

Dans Vanuatu vous allez pouvoir gagner de l’argent. Si si… mais pas beaucoup. Les Vanuatans ne sont pas bien riches et dès que vous atteignez la somme de 10 vatus, ceux-ci sont automatiquement et immédiatement, transformés en points de prospérité. Mais votre porte-monnaie est à nouveau vide.

Mais rassurez-vous, tout n’est pas si sombre. Vous allez pouvoir vous faire aider dans votre tâche par 10 personnages hauts en couleurs, qui vont tout au long de la partie vous apporter certains bonus. A chaque tour, vous allez pouvoir en choisir un en fonction de ce que vous voulez faire et de ce que les autres vous laisseront… Et oui, là aussi, tous ne seront pas accessible tout le temps, impliquant encore des choix cornéliens.

Pour résumer, Vanuatu est un jeu de programmation, de majorité, de développement, de blocage, avec de l’interaction et beaucoup de choix à faire.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le jeu est en pré-commande avant Essen à tarif préférentiel sur le site de l’éditeur ici.

Laisser un commentaire