Jouer, une perte de temps?

Lu sur le site américain The Board Game Family, Are Board Games a Waste of Time? L’auteur du billet se pose la question de savoir si l’on ne perdait pas son temps avec un jeu de société.

La réponse va sembler clair, surtout sur notre site Gus&Co puisque nous parlons JEUX. Il est toutefois intéressant d’en parler.

Courte

La vie est courte, alors autant en profiter. Sortir, faire du sport, voyager, rencontrer des gens, passer du temps avec sa famille et ses amis, profiter des plaisirs de tous les jours. Bref, tout ça. Est-ce que jouer fait partie de cette liste? On perd son temps quand on n’a pas l’occasion d’en profiter.

Bataille

On considère, à tort, que le jeu est juste un rapport de force, un combat simulé, un désir de victoire, une guerre sur un plateau. Gagner, c’est tout ce qui importe. Vraiment?

On aime gagner, certes, on en ressent un malin plaisir. On n’aime pas forcément perdre, ce qui peut s’exprimer de manière plus ou moins flagrante et excessive. Mais si jouer n’est que pour gagner, alors oui, peut-être, jouer est une perte de temps, on a certainement mieux à faire dans la vie que se battre, même ludiquement.

Les autres

Mais ce que l’on recherche avant tout dans un jeu de société, c’est la société, justement : se retrouver entre amis, entre inconnus, entre collègues, en famille, entre humains, tout simplement. Se confronter aux autres, mais également se lier aux autres. Et c’est en ça que le jeu est extrêmement intéressant, et c’est certainement pour cela que le jeu n’est pas une perte de temps.

L’homme est un animal social, grégaire. Certes, on apprécie se retrouver seul, mais on a également souvent besoin des autres pour échanger & partager.

Voyage

Le jeu n’est pas une perte de temps car il permet de voyager : voyager dans un thème, dans un univers, dans une mécanique de jeu particulière. Immergé dans un jeu, on imagine, on rêve. Tout comme la littérature, le théâtre, la peinture, le cinéma, par le jeu on se trouve plonger dans une autre réalité qui nous permet souvent de se distancer de la sienne pour mieux la retrouver ensuite.

Cerveau

Comme présenté dans notre article ici sur le jeu et son apport intellectuel, jouer rend plus intelligent. Oui, tout simplement. Des neurologues se sont penchés sur la question, et par leur recherche ont pu aboutir à cette conclusion. Si jouer rend plus intelligent, alors il n’est véritablement pas une perte de temps.

Conclusion

Nous ne jouons pas assez. Le temps passé devant la télévision, le travail (quoique, il est possible de jouer au travail, lire notre article ici), tout nous retient de jouer plus.

Pour la plupart des gens, le jeu est encore considéré comme une activité puérile. Une fois adulte, on ne doit plus jouer car le jeu n’est plus sérieux. Ecouter à ce sujet le Boitecast numéro 200 : « est-il honteux de jouer ? » dans lequel des acteurs et experts ludiques tentent de répondre à la question.

Mais quoiqu’il en soit, pour toutes les raisons évoquées dans cet article, et j’en ai sans doute oublié certaines, non, le jeu n’est absolument pas une perte de temps.

Vous verriez d’autres raisons ? Êtes-vous d’accord, ou pas, avec moi ?

L’article au complet sur The Board Game Family ici

One Comment

  1. Je suis totalement d’accord avec toi l’ami, le jeu n’est pas une activité à prendre à la légère. C’est un loisir à part entière, autrement plus enrichissant que de regarder ce qu’on nous sert à la T.V. tous les soirs. Comme diraient Tom & ses Chum dans leur vidéo ©Farador, « C’est sérieux là, on joue ! ».

    Néanmoins, j’ai tendance à penser, de temps à autres, que je consacre trop de temps à jouer et pas assez à faire des choses constructives. Je suis un grand joueur devant l’éternel et, chez moi, le jeu passe avant tout un tas de trucs, que les gens considèrent comme plus importants. Pourtant parfois, il m’arrive de me demander si une nième partie d’Agricola, ou celle de Dominion m’apportera vraiment quelque chose une fois terminée…
    Ne vaudrait-il pas mieux finir d’installer la lumière dans mon garage, ou encore accrocher ces cadres qui traînent par terre depuis quelques mois ?
    « Certainement que si, mais j’aurai peut être le temps demain. » Cette phrase peut sembler anodine, et être un énorme indicateur de ma fainéantise, mais elle cache autre chose : Le jeu est un exutoire, un moyen d’oublier les tracas de la vie quotidienne, en se concentrant sur d’autres problèmes, des problèmes qui ne sont rien de plus que les mécanismes du jeu, que l’énigme qu’il soulève, ou l’univers dans lequel il vous transporte. Ces problèmes sont intéressants parce qu’ils sont solvables rapidement et qu’ils nous procureront une satisfaction quasi-immédiate, qu’il n’est pas toujours facile d’avoir dans la vraie vie.
    A l’inverse, le jeu peut aussi être une source de malaise pour celui qui y verra un échec personnel s’il ne remporte pas la partie. L’état d’esprit avec lequel on commence un jeu est important, car il définira bien souvent son ressenti.

Laisser un commentaire