Jouer seul?

Le tonitruant et dithyrambique Seigneur des Années, le jeu de cartes, propose d’y jouer de 1 à 2 joueurs.

Oui, 1 joueur, puisqu’il est « coopératif » et l’on joue contre le jeu et non pas contre les autres.

Agricola, Le Havre, Luna, Race for the Galaxy, Onirim, Horreur à Arkham, entre autres, proposent également de jouer tout seul.

Seul?

Je dois avouer que je n’ai jamais été fan de la version solo d’un jeu de société, on lui rabote alors le terme « société », pour en devenir un pur jeu solitaire.

Cela devient tristoune, sans la possibilité de partager son plaisir et tisser un lien social.

La version solo est toutefois fort pratique pour s’essayer au jeu, pour en apprendre les règles, peaufiner ses stratégies; mais c’est un peu tout.

Et vous, avez-vous déjà joué à un jeu de société seul? Lequel? Qu’en avez-vous pensé?

9 Comments

  1. Le jeu en solitaire permet de jouer quand personne n’a envie de partager un petit moment, c’est quand même sympathique.

    Personellement, j’ai fait quelques parties d’Agricola en solo, et cela me smble très bien. On peut même imaginer des compétitions de duplicate pour le jeu de Rosenberg.
    On peut donc mettre, et c’est un des avantages du mode solo, dans des conditions identiques et comparer avec d’autres joueurs les scores obtenues et les stratégies déployées.

    Pourquoi ne pas essayer de se comparer à un autre blogueur ludique célèbre sur ce jeu là?
    http://deepdelver.over-blog.com/

    Pour ma part, j’ai aussi essayé cela:
    http://victorypointgames.com/details.php?prodId=161
    C’est de l’ameritrash imprimé au jet d’encre.
    Si on n’est pas insensible au lancer de dès, c’est bien, mais je ne vais pas enchaîner les parties.

  2. Je te rejoins sur le côté pratique d’une jeu en solo: on assimile mieux les règles. C’est vrai que sinon, c’est un peu triste!
    Et je dois avouer que la seule fois où j’ai gagné à Ghost Stories, j’étais seul!

  3. J’ai joué seul à Dungeon Twister Prison et ma foi … ça passe plutôt bien. Quand on est dans un lieu un peu pommé avec pas beaucoup de gens pour jouer, que la famille n’a pas le temps ça aide bien 🙂

    Maintenant ça a bien changé, et il est vrai que la version multi est bien plus agréable !

  4. J’ai testé Race For The Galaxy seul et c’est tout pourri. Le principe du jeu est d’essayer de prévoir ce que vont faire les autres pour utiliser l’action qui les arrange le moins tout en ayant la possibilité de poser des cartes pendant leur action. Quand c’est un robot qui joue aléatoirement contre vous, on perd cet intérêt, d’autant plus, quand le robot joue « la même » action que vous. La partie est alors rallongée virtuellement sans que l’intérêt n’y gagne jamais. Par contre, de mémoire, le robot était assez équilibré.

    Pour Onirim par contre, le jeu tourne aussi bien tout seul qu’à deux.

    Je n’ai pas eu l’occasion d’essayer Horreur à Arkham tout seul, je ne pourrais donc pas contester mais ça risque pas d’être trop facile / trop long ?

  5. Jouer seul à un jeu de société… Qu’est ce que cette phrase peut être antinomique !! Voir même un non-sens. Dans jeu de société il y a société et ce mot à une importance considérable. Société : être ensemble. Partager. Car la société c’est bien cela. Le but du jeu de société c’est de prendre du plaisir ensemble, de se confronter (ou s’aider dans le cas d’un jeu coopératif). C’est ce qui fait toute sa richesse. Mais un jeu se n’est pas seulement jouer. S’est aussi le découvrir, découvrir ses règles. On a de plus en plus tendance à être que simple consommateur devant un jeu, alors que l’apprentissage des règles fait partie intégrante du jeu. Pourquoi ne pas le faire à plusieurs. Pourquoi faudrait-il toujours quelqu’un pour nous les expliquer. Pourquoi cette fainéantise aigu devant la lecture des règles. Lire les règles ensemble apporte pourtant un plus. Avoir plusieurs avis sur telle ou telle lecture, sur tel ou tel point de règle pas forcément compréhensible. Cela permet aussi d’éviter des erreur (tout le monde est humain et fait des erreurs). Combien de fois, on m’a expliqué un jeu en faisant des erreurs (ou des oublis). Au final, on se fait un point de vu sur un jeu qui est potentiellement faussé. Alors certes, ça prend du temps, mais est ce vraiment du temps de perdu ?

  6. Blablabla… L’auteur de l’article et vous êtes très condescendants et jouez sur les mots. Un « jeu de société » est d’abord un « jeu de plateau ». Dès lors qu’on l’appelle ainsi, il n’y a plus aucun non-sens. Le fait qu’un jeu de plateau soit un jeu de société ne dépend que d’une chose: le nombre de personnes requises au minimum pour jouer tel qu’indiqué sur la boîte.
    Vous ne l’avez peut-être pas remarqué mais si le jeu de plateau était à la base plutôt un jeu de société c’est parce que la tendance voulait qu’on trouvait principalement des jeux qui se jouent minimum à trois. Même trouver des jeux à deux n’était pas chose très courante il y a quelques années à peine. Sans compter que le fait qu’un jeu soit joué principalement par des adultes n’était pas non plus chose courante jadis. Bref, vous l’aurez compris, le jeu de plateau a évolué et le terme « jeu de société » rappelle plus le « Monopoly » et « Destin » qu’un jeu dit « moderne ». Pour en revenir au jeu de plateau jouable en solo, il est issu d’un nouveau type de jeu: le coopératif. Ce type de jeu implique une intelligence artificielle qui était tout ce qui manquait au jeu de plateau pour pouvoir se lancer dans les règles solo. C’est LA raison pour laquelle le jeu solo est récent et NON PAS à cause de l’argument un peu plat qui veut que dans le mot « jeu de société » il y a le mot « société » (chaque fois que je lis ça, ça me fait bondir de même que le discours anti-mariage gay: les autres décides de la définition d’un mot et vous l’imposent ou, du moins, vous font la morale).
    Et en ce qui concerne la tirade sur les bienfaits de la socialisation, je dirais qu’elle sort curieusement moins quand on parle de jeux vidéos. Allez comprendre.
    Comme l’impression qu’on assimile le jeu de plateau solo à une sorte de masturbation honteuse. Pour ma part, je trouve que jouer seul avec des objets tangibles est quand même vachement plus sain que de se lobotomiser devant un écan (et même ça, je n’oserais pas juger, chacun fait ce qu’il veut).
    Et finalement, sachez que certaines personnes aiment jouer seules plutôt que de voir la énième bêtise à la TV et, surtout, que beaucoup de personnes n’ont pas les mêmes capacités de socialisation que vous. Certains ont des amis mais qui, en tant qu’adultes, n’apprécient pas les jeux considérés comme juvéniles et certains même n’ont juste pas d’amis du tout. Non pas qu’ils ne veulent pas en avoir mais ils se trouvent dans une configuration de vie ou d’état d’esprit qui les en empêchent. Venir leur dire à quel point c’est sympa d’être socialisé n’y changera rien. Etre à l’écart n’est pas un choix, c’est une situation qu’on subit. Autant faire la leçon au pauvres et leur expliquer les bienfaits de trois repas par jour!
    Dès lors, quand ces personnes doivent se tourner vers des jeux solos et faire une recherche sur Google à ce sujet, ils aimeraient que les autres leur épargnent la condescendance et les leçons de vie.
    Donc NON, le jeu de plateau n’a pas vocation d’être social, ça c’est le cas du jeu de société et tout jeu de plateau n’est pas un jeu de société. Pour faire la distinction, je le rappelle, il suffit de se référer au nombre de joueurs minimum indiqué sur la boîte.
    Désolé pour le ton mais franchement, ce débat sur la pertinence du jeu solo est gavant car non seulement chacun fait sa vie mais en plus, les arguments sont d’une platitude à se taper la tête contre les murs.

    1. Un grand merci pour ton message qui a su mettre des mots sur tout mes ressentis liés aux jeux solo mais aussi aux jugements d’autrui et préjugés.

      merci encore et bravo de l’avoir exprimé

  7. On n’a pas toujours d’autres personnes sous la main pour jouer.
    Et puis, un petit jeu solo, c’est très bien pour se vider la tête et récupérer après le travail, plutôt que d’aller s’avachir devant les inepties télévisuelles…

Laisser un commentaire