Jeux de rôle

Wizards of the Coast intente une action en justice contre un éditeur de jeux

Wizards of the Coast intente une action en justice pour empêcher la publication d’un jeu de rôle, lancé par le fils de Gary Gygax lui-même.


Wizards of the Coast

L’éditeur de jeux Wizards of the Coast, basé à Renton, dans l’État de Washington, a déposé une injonction préliminaire à Seattle la semaine dernière.

Dans le système judiciaire américaine, une injonction préliminaire consiste en une ordonnance du tribunal, exigeant une action ou interdisant une action jusqu’à ce qu’une décision puisse être prise s’il y a lieu d’accorder une injonction permanente. Une injonction permanente a fait l’objet d’une demande préalable de la part d’une partie et prononcée lors du jugement définitif.

Cette injonction préliminaire déposée par Wizards of the Coast diffère toutefois d’un arrêté d’interdiction temporaire. Ça, c’était pour le cadre légal.

Le pourquoi du pourquoi de Wizards of the Coast

Cette procédure pénale intentée par Wizards of the Coast vise à empêcher la sortie du prochain jeu de rôle d’une maison d’édition du Wisconsin, citant des conflits à la fois sur les droits de propriété intellectuelle et sur le prétendument « contenu raciste et transphobe« .

Wizards of the Coast, propriété du groupe Hasbro, est l’éditeur actuel du jeu de rôle Donjons & Dragons. Qui connaît cette dernière décennie un succès fou.

L’injonction de Wizards of the Coast, que l’on peut consulter ici, a été déposée il y a quelques jours, ce 8 septembre aux États-Unis au tribunal de district de Washington ouest. L’objectif de l’éditeur ? Mettre fin à la publication de Star Frontiers: New Genesisun jeu de rôle space opera, en cours de développement chez TSR LLC, dont le siège social est situé à Lake Geneva dans le Wisconsin (aucun lien avec notre lac).

TSR LLC (alias « TSR3.5 » ou « NuTSR ») est la toute récente société à revendiquer le nom et l’héritage de la défunte TSR Inc., qui est surtout connue pour la publication de la version originale de Donjons & Dragons en 1973 et acquise par Wizards of the Coast en 1997. Qui a elle-même été ensuite été rachetée par Hasbro deux ans plus tard. Vous suivez ?

TSR LLC a été fondée l’année passée en juin 2021 par Ernest G. Gygax, Jr., fils du défunt créateur de D&D Gary Gygax, et Justin LaNasa, propriétaire et exploitant du musée, inofficiel, Dungeon Hobby Shop Museum à Lake Geneva. Musée situé sur le site-même du premier bureau que Gary Gygax a ouvert pour TSR en 1976.

New Genesis de TSR LLC est une tentative de relancer l’original Star Frontiers, le jeu de rôle que TSR Inc. a publié de 1980 à 1986. Bien que Star Frontiers n’ait jamais trouvé le succès de D&D, il a maintenu une base de fans jusqu’à nos jours. Plusieurs caractéristiques de son univers ont ensuite été… recyclées dans le contexte spatial de D&D Spelljammer. Dont une réédition est sortie il y a un mois exactement, mi-août 2022.

Raciste. Transphobe

Wizards of the Coast a donc décidé d’intenter une action en justice contre le fils de Gary Gygax. Et pourquoi, comment ? En juillet, une avant-première de Star Frontiers: New Genesis a fuité sur la toile. Une polémique a aussitôt explosé.

Cette avant-première a été accusée de contenir explicitement de contenu raciste et transphobe. Il suffit de lire ce thread sur Twitter pour s’en rendre compte.

Ou ici aussi sur YouTube :

Attention, ça va piquer. Dans ce jeu de rôle, une race de… nègre, est décrite comme étant une… sous-race. Et disposant d’une intelligence moyenne. Inférieure à celle d’une autre race, nordique. C’est ce qu’on découvre dans les documents de l’injonction préliminaire déposée par Wizards of the Coast ce 8 septembre au tribunal de Washington.

Dans l’injonction, l’avocat de Wizards of the Coast écrit que l’éditeur « serait irrémédiablement lésé par la publication et la distribution du jeu utilisant ses marques, car les consommateurs pourraient associer à tort Wizards au contenu répréhensible du jeu, nuire à sa réputation et à sa bonne volonté et saper ses efforts pour favoriser une culture qui embrasse la diversité. »

Il faut dire que depuis quelques années, Wizards of the Coast tente de fournir un effort pour proposer ses jeux à un public plus divers en travaillant sur des contenus plus inclusifs.

La goutte d’eau qui fait déborder la hache à deux mains

Cette injonction du 8 septembre marque la dernière étape d’une longue lutte juridique entre TSR LLC et Wizards of Coast. Ils avaient déjà intenté une plainte les uns contre les autres en décembre dernier pour les droits sur le nom de TSR et sur Star Frontiers.

TSR LLC affirme que Wizards of Coast avait permis aux deux marques d’expirer au début des années 2000, ce qui rendait les marques éligibles à leur utilisation. Ce que Wizards of the Coast a bien évidemment contesté.

L’éditeur de Renton a déposé une contre-position pour demander l’annulation de l’enregistrement de la marque de TSR LLC, alléguant que TSR LLC avait déposé une réclamation frauduleuse auprès du bureau des brevets et des marques. Et tout ça pour revendiquer le nom et la propriété intellectuelle du TSR d’origine.

Wizards of Coast en rajoute une couche, et affirmant dans son injonction que l’éditeur a acquis les droits à la fois au nom de TSR, à son logo et à ses propriétés intellectuelles. Y compris, donc, vous l’aurez compris, à Star Frontiers, lorsque WotC a acheté TSR en 1997.

Un TSR, deux TSR, trois TSR

Le studio de RPG sur table TSR Games a annoncé qu’il ne travaillerait plus avec un éditeur distinct et plus récent également appelé TSR à la suite d’une interview d’Ernest G. Gygax, Jr. et d’une semaine de messages sur les réseaux sociaux de sa jeune entreprise qui ont été largement critiqué par le public et l’industrie de la table.

Toute cette histoire de droits et de propriété intellectuelle est plus complexe qu’il n’y paraît. Tout d’abord, quelques définitions : TSR Games a été fondé en 2011 par l’éditeur de magazine Jayson Elliot, en coordination avec Luke et Ernest G. Gygax, Jr., les deux, fils de Gary Gygax. On parle alors de… TSR Elliot.

Oui, mais, voilà.

Ernest G. Gygax, Jr., Ernie, pour les intimes, et tous les autres, a créé au cours de l’année passée une… nouvelle version de TSR Games avec Jeff R. Leason, développeur et ancien membre de l’équipe d’origine de TSR qui a publié Donjons & Dragons pour la première fois 1976. Ceci dans le but de publier son propre travail et d’autres titres. Cette nouvelle société allait alors s’appeler, wait for it, TSR Gygax. C’est cocasse.

En juin 2021, l’éditeur TSR Elliot a tweeté qu’il mettait fin à sa relation commerciale avec TSR Gygax, en disant : « Mise à jour de notre tweet précédent – nous n’accorderons aucune licence à la nouvelle société revendiquant les droits sur les logos TSR. Nous ne travaillons en aucun cas avec eux. L’annonce a caracolé en tête avec près de deux semaines de publications sur Facebook, de tweets officiels et de réponses publiques conformément aux déclarations de plusieurs membres de TSR Gygax critiqués comme transphobes et racistes.

TSR Elliot a, entre temps, changé de nom pour devenir Solarian Games. Vous avez suivi ? Vous avez donc 2 1 maison d’édition qui s’intitule TSR, alors que cette société a été rachetée par Wizards of the Coast en 1997. Et qui va bientôt sortir un jeu de rôle au contenu jugé raciste et transphobe. Et TSR Gygax s’est ensuite également renommé… TSR LLC.

Voir un jeu de rôle sortir sous la marque TSR (mais LLC), avec un contexte de jeu discriminant, cela a de quoi entacher la réputation de l’éditeur de Donjons & Dragons qui cherche à jouer (c’est le cas de le dire) la carte (c’est aussi le cas de le dire, puisqu’ils éditent aussi Magic) de la diversité et de l’inclusivité.

Une affaire à suivre pour voir jusqu’où ira cette action en justice de Wizards of the Coast à l’encontre de TSR LLC pour leur futur jeu de rôle Star Frontiers: New Genesis. Est-ce que le jeu de rôle se verra… interdit de publication ? TSR LLC mise en demeure ?


Article écrit par Gus. Rédacteur-en-chef de Gus&Co. Travaille dans le monde du jeu depuis 1989 comme auteur et journaliste. Et comme joueur, surtout. Est également pilote de chasse pour l’armée américaine, top-modèle, bio-généticien spécialiste en résurrection de dinosaures, champion du monde de boxe thaï et de pâtisserie végane, dompteur de tricératops, inventeur de l’iPhone et mythomane.

Votre réaction sur l'article ?
+1
1
+1
3
+1
13
+1
3
+1
3
+1
1
%d blogueurs aiment cette page :