Jeux de rôle

Donjons et Dragons tente de corriger ses soucis de diversité

Temps de lecture: 3 minutes

L’éditeur de Donjons et Dragons va modifier les caractéristiques raciales de ses personnages du jeu de rôle pour les rendre moins controversés.


La contestation planétaire pour lutter contre les discriminations continue d’agiter l’industrie du jeu. Après avoir fait le ménage dans son jeu de cartes Magic, en retirant sept cartes jugées racistes, Wizards of the Coast entreprend maintenant de rendre son jeu de rôle Donjons et Dragons moins controversé et plus inclusif.

Wizards of the Coast a en effet annoncé cette semaine qu’il aborderait et supprimerait les aspects problématiques de son célèbre jeu de rôle dans les prochaines versions de Donjons et Dragons.

Wizards compte le faire de deux manières : dans les illustrations, d’une part, et dans la représentation des stéréotypes, d’autre part, pour éviter de tomber dans des clichés incitant à la discrimination et à l’infériorisation ethnique et raciale.

Dans son article, Wizards of the Coast a en effet reconnu que certains éléments et personnages fantastiques de son jeu de rôle étaient tirés du traitement de certains groupes ethniques réels.

L’éditeur a ainsi relevé que les représentations souvent critiquées des orcs et des drows sont des exemples parfaits. Ces deux races, les drows à la peau sombre, et les orcs, considérés comme des étrangers envahisseurs, présentent des caractéristiques considérées dans le jeu comme monstrueuses et mauvaises. Le parallèle avec des communautés et groupes ethniques réels n’est pas très loin. Comme avec Les Profonds de Lovecraft…

Wizards of the Coast a donc déclaré que les futurs livres dépeindraient toutes les races de Donjons et Dragons de manière moins discriminée, plus inclusive, pour tenter d’éliminer les aspects discutables de la représentation des races dans son jeu.

Et en parlant du terme de « race » très souvent utilisé dans le jeu de rôle, il faut relever que l’éditeur concurrent de Wizards, Paizo, a compris que le temps était venu une fois pour toutes de ne plus employer ce terme.

Dans sa deuxième édition de son célèbre jeu de rôle Pathfinder sortie en 2019, on ne trouve ainsi plus aucune référence à la race des personnages. On y parle désormais de descendance.

Pour revenir à Donjons et Dragons, son éditeur a annoncé qu’il proposerait dorénavant un moyen de personnaliser les scores de capacité de leur personnage sans influence déterministe de la race.

Donc non, ce n’est pas parce que vous désirez incarnez un orc ou un demi-orc que vous allez devoir à l’avenir diminuer votre modificateur d’intelligence, sagesse ou charisme.

Wizards compte également retravailler certaines de ses campagnes, dont Tomb of Annihilation et Curse of Strahd.

En effet, dans l’excellent Curse of Strahd, on y retrouve les Vistani, une communauté particulière, nomade, saltimbanque, vivant dans des caravanes et… voleuse. La représentation des Vistani n’est pas très flatteuse. L’inspiration avec le peuple Rom est évident. Un peuple qui subit de fortes discriminations dans le monde réel.

Wizards va ainsi revoir tous ses précédents et futurs livres pour éviter de tomber dans des stéréotypes discriminatoires inspirés de faits et groupes ethniques en lien plus ou moins direct avec la réalité. Le but ultime de Wizards ? Rendre Donjons et Dragons plus accueillant, plus inclusif.

Il faut dire que le jeu de rôle connaît un succès sans précédent. Comme le témoignent les chiffres récents, la communauté de Donjons et Dragons brasse les genres et les âges.


Ça fait bizarre de dire ça en juin pour le solstice d’été, mais faites vos valises avec vos vêtements d’hiver, parce que Wizards of the Coast vient également d’annoncer son prochain univers de campagne, Icewind Dale: Rime of the Frostmaiden, prévu pour le 15 septembre.

Icewind Dale: Rime of the Frostmaiden semble inspiré du film de 1982 de John Carpenter The Thing. Il s’agira d’histoires d’horreur se déroulant dans une toundra glacée. Isolement, paranoïa, secrets et grand froid seront les thèmes de ce nouveau supplément. Ça promet !

Icewind Dale: Rime of the Frostmaiden est une nouvelle aventure pour une équipe de niveaux 1 à 12. Situé dans la région des Oubliés Royaumes, Rime of the Frostmaiden place les aventurières et aventuriers aux frontières glaciales de Ten-Towns. Il s’agit d’un regroupement de colonies dans le paysage glacial d’Icewind Dale, dans lequel les gens viennent braver le climat rigoureux et de dangereuses créatures pour recommencer une nouvelle vie.

Le thème du « secret » sera un aspect essentiel et constitutif de ce nouveau cadre givré de campagne. Parce qu’au tout début de l’aventure, les joueuses et joueurs commencent avec un secret inavouable. À eux de décider ensuite de le révéler, ou pas, au MJ ou au reste du groupe. Une mécanique qui va susciter mystère et méfiance. Vivement le 15 septembre !

%d blogueurs aiment cette page :