Jeux de plateau

Wizards of the Coast, quand le politique s’immisce dans le ludique

Suite à l’annulation de Roe v. Wade, Wizards of the Coast débraie un jour pour marquer son mécontentement de la réaction de Hasbro.


Wizards of the Coast

Vous le savez. Vendredi passé, il aura fallu 6 juges contre 3 pour annuler le fameux Roe v. Wade. Roe v. Wade est un arrêt historique rendu par la Cour suprême des États-Unis en 1973 sur la question de la constitutionnalité des lois qui criminalisent ou restreignent l’accès à l’avortement. Et suite à cet arrêt, l’avortement a été autorisé dans la plupart des États américains.

Jusqu’à ce fameux « vendredi noir » du 24 juin 2022. Quand 6 juges conservateurs contre 3 de la Cour suprême américaine ont décidé d’abroger le fameux arrêté de 1973. Donnant ainsi à tous les États qui le désirent la possibilité de rendre l’avortement interdit.

Aussitôt, sans perdre un instant, plusieurs États ont alors emboîté le pas de la Cour suprême. Si certains États avaient déjà rendu l’avortement illégal après six semaines avant l’abrogation de Roe v. Wade, tel le Texas, depuis vendredi, et à compter de tout de suite, l’avortement est désormais illégal dans au moins sept autres États, dont l’Oklahoma, le Dakota du Sud, la Louisiane et l’Arkansas, le Missouri, l’Idaho et le Wyoming. D’autres suivront, bien sûr. Des États dits rouges, Républicains, conservateurs, de droite.

Certains États « bleus » ont alors immédiatement réagi en disant qu’ils n’interdiraient, eux, jamais l’avortement. Le cas de l’État de New York ou de la Californie.

Et quel rapport avec l’industrie du jeu, me direz-vous ? Hier, jeudi 29 juin, les employés de Wizards of the Coast ont pris un jour de congé pour dénoncer l’attitude de Hasbro face à l’interdiction de l’avortement. Wizards of the Coast, ou quand le politique s’immisce dans le ludique.

Wizards of the Coast s’engage

C’est donc hier que les employés de Wizards of the Coast ont fait grève, en quelque sorte, pour se prononcer sur la réponse… molle de Hasbro face au renversement de Roe v. Wade. Pour montrer leur solidarité face à la situation, grave.

Vous connaissez Wizards of the Coast. Créé en 1990 et racheté neuf ans plus tard par le géant Hasbro, cet éditeur de jeux de société de l’État de Washington à l’ouest des États-Unis est connu pour publier notamment Magic: The Gathering et Dungeons & Dragons.

Hasbro compte trois filiales principales : Consumer Products, Entertainment et Wizards & Digital. L’entreprise emploie 5 000 personnes aux US. Wizards of the Coast est situé dans l’État de Washington, un État démocrate. Il a peu de chance d’interdire l’avortement. Mais l’éditeur possède toutefois des bureaux dans tout le pays, y compris au Texas, l’un des nombreux États où l’avortement est désormais illégal.

La résistance s’organise

Depuis vendredi, la résistance s’organise un peu partout aux US. Plusieurs éditeurs de jeux ont exprimé leur soutien au droit à l’avortement, dont certains ont déclaré qu’ils élargissaient la couverture des soins de santé pour soutenir leurs employées qui doivent se déplacer dans un autre État pour suivre une telle intervention. Imaginez-vous si l’avortement est interdit dans les Hauts-de-France, mais autorisé en Occitanie…

Depuis vendredi, des studios de jeux tels que Bethesda Softworks, Insomniac Games et Electronic Arts ont publié des déclarations publiques en faveur des droits reproductifs. D’autres, comme l’éditeur du jeu vidéo GTA Take-Two Interactive, ont refusé de commenter la décision.

Hasbro et Wizards of the Coast ont également refusé de commenter publiquement sur les réseaux sociaux. Au lieu de cela, le tout nouveau PDG de Hasbro Chris Cocks et le directeur des ressources humaines Najuma Atkinson ont envoyé une déclaration au personnel lundi.

We are committed to fostering an inclusive workplace where our colleagues feel welcomed, respected and represented.

We are also committed to, and have a long history of, providing comprehensive health care benefits to our colleagues. We affirm our commitment to providing consistent and equal access to healthcare, including reproductive healthcare and other critical medical services, regardless of where you live in the United States. This applies to you, your spouse or domestic partner and any dependents, and would cover new enhanced travel benefits. We will continue to do everything we can to ensure that decisions about your personal healthcare remain strictly confidential. If you have concerns or questions on the situation and what resources are available, we encourage you to speak with your HR business partner.

We know that this may be a difficult time for many of you and want to remind everyone that we offer several mental health resources, including counseling and virtual therapy options, that can be found here. The health, wellbeing and safety of all our colleagues is of utmost importance for us.

Let’s continue to prioritize and nurture inclusion at Hasbro. Regardless of your individual views, this is a time to demonstrate understanding, empathy, and kindness for each other.

Dans ce document, les dirigeants de Hasbro ont donc écrit que la société avait une « longue histoire » d’accès aux prestations de santé, « y compris les soins de santé générique et d’autres services, quel que soit l’endroit où vous vivez aux États-Unis ».

Il mentionne également « de nouveaux avantages de voyage améliorés », mais n’explique pas davantage. Cocks et Atkinson ont également attiré l’attention des employés sur les avantages de l’entreprise en matière de santé mentale, notamment l’utilisation de l’application de méditation Headspace.

Les employés de Wizards of the Coast ont toutefois fustigé cette lettre. Selon eux, cette lettre est trop… molle et « terne ». Les dirigeants de Hasbro semblent éviter de désavouer la décision de la Cour suprême et demandent aux employés de respecter les deux parties.

« Nous savons qu’il existe de nombreuses perspectives sur ce qui est en jeu avec l’annulation de Roe v. Wade par la Cour suprême annoncée la semaine dernière », ont écrit Cocks et Atkinson. « Il est important que nous continuions à respecter les points de vue de tous les employés sur le lieu de travail. » « Continuons à prioriser et à favoriser l’inclusion chez Hasbro. Indépendamment de vos opinions individuelles, c’est le moment de faire preuve de compréhension, d’empathie et de gentillesse les uns envers les autres.

Et, selon le personnel, comme la maison mère Hasbro a réagi dans cette lettre de manière plutôt… molle, suite à la décision, odieuse, de la Cour suprême, les employées et employés de Wizards of the Coast ont fustigé cette réaction. En prenant congé hier jeudi 29 juin.

Déclaration publique

C’est sur Twitter que Wizards of the Coast a fait sa déclaration d’intention. Avec un tout nouveau compte Twitter créé pour l’occasion, Wizards for Justice, dans laquelle ils ont critiqué la société mère de Wizards of the Coast, Hasbro, pour une réponse « terne » aux ramifications de la décision de la Cour suprême.

Wizards for Justice utilise le même « W » stylisé que le compte officiel de Wizards of the Coast. Dans le tweet, ils ont placé le hashtag « #wotcstaff » souvent utilisé par les membres régulièrement en ligne de Wizards of the Coast.

La déclaration dit ceci en français :

« En tant qu’employés de Wizards of the Coast, nous sommes frustrés, déçus et complètement insatisfaits de la réponse déconnectée, sourde et terne de Hasbro suite à la décision de la Cour suprême de vendredi d’annuler Roe contre Wade. Cette décision, selon laquelle les soins de santé pour les personnes marginalisées sont un privilège basé sur le lieu et les moyens, viole les droits humains fondamentaux. »

Au strict minimum, toute organisation éthique devrait offrir des prestations de voyage pour soins de santé, un soutien et un message clair de solidarité. Tout message qui suggère ou implique qu’il existe d’autres opinions et approches valables à cette marginalisation supplémentaire de groupes déjà à risque, sur leur autonomie corporelle est inutile, invalide et préjudiciable. Un tel message ne cherche qu’à protéger et à valider ceux qui cherchent à contrôler, et c’est la mauvaise direction pour toute organisation ayant une clientèle aussi diversifiée que la nôtre.

Le mercredi 29 juin, tous les employés sont encouragés à prendre une journée pour réfléchir, entretenir leur santé mentale et faire preuve de solidarité que Hasbro ne fera pas.

Des décisions comme celle-ci causent de la souffrance et c’est à cela que nous demandons, le même jour, à la direction de Hasbro de réfléchir. En particulier, comment des messages comme celui-ci violent et font face à une main-d’œuvre diversifiée et inclusive et créent un autre fardeau pour les personnes déjà marginalisées. Nous demandons également à la direction de comprendre que la politique, les opinions et les perspectives ne sont pas pareils. Et respecter la capacité des gens d’avoir des opinions divers ne signifie pas un manque de dommage ou de préjudice. Assimiler les opinions et ignorer ceci va en direction du préjudice.

En outre, nous recommandons à Hasbro de reconnaître l’impact disproportionné de cette décision sur les personnes marginalisées, de divulguer pleinement les détails sur les avantages supplémentaires liés aux voyages pour soins de santé – comme de nombreuses autres entreprises l’ont déjà fait, et d’inclure la représentation de Wizards dans les conversations futures sur les avantages pour les soins de santé dans leur ensemble. »

Et maintenant ?

Pour des questions évidentes d’anonymat et pour éviter les répercussions, ce nouveau compte Twitter n’est pas l’officiel de Wizards of the Coast. On ne sait pas qui est derrière lui, et on ne sait pas encore combien de personnes ont participé à l’appel du mercredi 29 juin.

Mais à lire les réactions et le fil du message de plusieurs centaines de commentaires, on voit bien à quel point le politique s’immisce dans la société, même parmi les éditeurs de jeux de société. On se souvient encore en 2020 des réactions suite au mouvement Black Lives Matter.

Il faut se rendre à l’évidence. L’industrie du jeu de société n’est donc pas logée dans sa tour d’ivoire et déconnectée des mouvements politiques et sociétaux. Elle sait réagir. C’est une bonne chose.


Article écrit par Gus. Rédacteur-en-chef de Gus&Co. Travaille dans le monde du jeu depuis 1989 comme auteur et journaliste. Et comme joueur, surtout. Ses quatre passions : les jeux narratifs, sa ménagerie et les maths.

Votre réaction sur l'article ?
+1
1
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
%d blogueurs aiment cette page :