Jeux de plateau

Les 10 jeux de société les plus efficaces pour vous faire détester par vos collègues, amis et enfants

Ne jamais, jamais jouer et perdre votre temps sur ces jeux. Même s’il pleut beaucoup !


Les 10 pires jeux de société

(encore que, il est discutable de les qualifier de… jeux).

Sur Gus&Co, nous passons beaucoup de temps à essayer et écrire sur des jeux de société, pour vous proposer des listes des meilleurs jeux : meilleurs jeux à deux, en solo, coopératifs, etc. Et parfois, parfois, on a aussi envie de parler de ces jeux tous pourris, tous moisis. Ceux qui, si vous les sortez, vous feront détester par vos enfants, grands-parents, collègues de boulot ou potes.

L’un des plus gros problèmes de ces jeux familiaux, souvent traditionnels, pas modernes, c’est qu’ils reposent beaucoup sur le hasard. Un lancer de dé, une carte piochée, et puis c’est tout. Vous gagnez, vous perdez, sans grande stratégie ni décision ou, réflexion personnelle. Ou parfois, et cela arrive, certains jeux sont juste… ennuyeux, ou inintéressants au possible.

Voici, selon nous, les 10 jeux de société les plus efficaces pour vous faire détester par vos proches si vous les sortez. Attention, cet article est mi-humour, mi-humeur, et beaucoup de mauvaise foi. Si vous n’êtes pas d’accord avec nous, et que dans la liste vous découvrez l’un ou l’autre de vos jeux préférés, inutile de partir en croisade pour le défendre. C’est perdu d’avance.

Les Loups-Garous de Thiercelieux

L’un des jeux les plus joués dans les années 2000 dans toutes les colo (nies, pas scopies). Le jeu Les Loups-Garous de Thiercelieux est surtout un formidable exercice pour apprendre, à mentir. Du bluff, des personnages aux différents pouvoirs, et surtout, beaucoup de discussions, d’argumentations pour savoir qui est un méchant. Avec des méchants qui feront tout pour mentir et passer pour des gentils.

Incarnez un loup garou vous oblige à exterminer vos collègues de nuit, et incarner un survivant vous oblige à éliminer une autres personne le jour.

Ce « jeu » ne repose que sur un seul et unique aspect, l’élimination des autres. Et ceci, souvent, souvent, rien que sur des arguments abscons et fallacieux, comme : « je l’ai entendu bouger la nuit, ça doit être un loup-garou », ou « elle parle un peu beaucoup, ça doit être un loup-garou », ou encore « il ne dit rien, ça doit être un loup-garou ». Éliminez un ou une joueuse et vous êtes certain de vous faire détester pendant les prochaines 45 minutes pendant que cette personne vous jette des regards assassins alors que la partie continue et que tout le monde s’amuse. Sauf elle. À cause de vous.

Touché Coulé

Déjà, le nom du jeu est faux. Statistiquement, on devrait plutôt parler de « Raté Ressaie ». Le jeu repose sur le hasard complet, puisque l’on tire, au pif, en espérant toucher quelque chose : un porte-avion, un contre-torpilleur (allez savoir à quoi sert un contre-torpilleur), un sous-marin nucléaire (oups, le mot à ne pas écrire en automne 2021) ou un gros albatros. Mais ce n’est pas tout.

Pour autant que l’on touche quelque chose, on ne sait jamais pour autant s’il faut continuer à tirer en haut, en bas, à gauche, à droite. Et qui d’entre nous n’a jamais eu à faire à un ami qui, après 45 minutes de jeu, vous dise « Ah mais en fait mon porte-avion était coulé, désolé. » ?

Monopoly

Le Monopoly est un jeu abominable. Une partie dure des plombes. Ennuyeux et répétitif, le jeu offre peu de surprises. Version « améliorée » (vous apprécierez les guillemets) du jeu de l’oie, le Monopoly repose sur le hasard du lancer de dés.

Le Monopoly a déclenché tellement de baston entre potes, entre membres de la même famille que c’est véritablement l’un des jeux les plus efficaces pour vous faire détester si vous proposez une « petite » partie. Et tout commence par le choix du jeton, qui peut déjà déclencher des discussions et des bisbilles sans fin. De quoi mettre la bonne ambiance dès le début du jeu. Vous êtes plutôt cuirassé, ou brouette ? Dis-moi quel pion tu préfères au Monopoly, et je te dirai qui tu es…

Et vraiment, en 2021, un jeu basé sur le capitalisme sans scrupule, sans vergogne ? Remplacez les cases d’Atlantic City par le Panama, Dubaï ou le Luxembourg, et l’argent par des montages financiers compliqués et des avocats genevois véreux, et vous obtenez un tout autre jeu, bien plus intéressant, le Monopoly Papers.

Rappelons que le but du jeu est de voir ses adversaires se cribler de dettes et se ruiner, tout en envoyant les pauvres en prison et en enrichissant les riches. De super valeurs saines et morales…

Trivial Pursuit

Vous savez qui aime le Trivial Pursuit ? Les psychopathes. Vous savez qui est fort au Trivial Pursuit ? Les psychopathes. Quelqu’un a-t-il déjà terminé ce jeu ? Rouler les dés, tomber sur un sujet et lire des questions auxquelles personne, personne, à l’exception des profs d’uni, et encore, ne connaît la réponse. Si votre idée de plaisir ludique vous permet de vous rendre stupide devant vos amis et votre famille, essayez autre chose, comme le Twister, par exemple. Au moins vous ferez du gainage.

Si je veux savoir en quelle année les Misérables a été écrit, je regarde sur mon smartphone, et voilà. Je ne gagnerai pas de fromage, certes, mais je m’en remettrai. Et finalement, il y a assez peu de chances pour que je cherche à savoir quand a été écrit les Misérables dans la vraie vie.

Et pire que tout, si c’est encore possible, la mécanique du jeu du Trivial Pursuit est complètement pétée. La règle de jeu veut qu’il n’y ait que certaines cases qui peuvent vous faire gagner un… fromage (quel est le rapport entre un jeu de questions et du fromage ?), de quoi rendre de nombreux tours aussi inutiles que rébarbatifs. Tout est, encore une fois, une question de hasard, tomber sur la « bonne » case grâce à un bon lancer de dé. Avec 33% de probabilité (oui, pour la rédaction de cet article, j’ai sorti mon plateau du Trivial Pursuit et j’ai compté) de tomber sur une case « relance ». Donc si vous ne tombez pas sur une case à fromage (!?), ce qui signifie que si les joueurs n’atterrissent pas dans une case de fromage, vous pouvez vous « amuser » à relancer pour aller en avant, en arrière.

Et ce n’est pas tout ! Je suis pour le rétablissement de la peine de mort en Suisse Romande. La personne qui a créé la règle selon laquelle pour gagner il faut atterrir EXACTEMENT sur la dernière case devrait être exécutée, publiquement.

Les Colons de Catan

L’un des tous premiers jeux de société moderne. Des règles plutôt courtes, un jeu de développement, de l’interaction, rien à redire. Ou presque. Pourquoi, pourquoi est-ce que l’auteur Klaus Teuber a décidé de placer un jeton « 2 », et un jeton « 12 » ? Avec deux dés, il y a très, très peu de probabilités d’obtenir ces chiffres.

Lancez une partie de Catan, et la ou les personnes qui ont posé leur toute première colonie près du 2 ou du 12 passeront toute la partie à râler et à maudire le jeu, et vous avec. Elles vont tartiner dans la semoule à essayer d’échanger des ressources avec les autres, qui vont de toute façon refuser puisqu’elles n’auront rien à échanger.

Depuis sa sortie en français en 1997, on nous fait croire que c’est un excellent jeu. Oui, c’est vrai, pour celui ou celle qui a placé ses colonies près d’un terrain aux meilleures probabilités de générer des ressources.

Le Morpion

Le Morpion est uniquement là comme test pour déterminer quel type de parent vous voulez être. Êtes-vous un parent qui joue mal afin de laisser vos enfants gagner ? Ou pensez-vous que les enfants ont besoin d’apprendre par eux-mêmes, et vous les laminez les 37 premières parties ?

Et franchement, un jeu qui ne se gagne que grâce à un premier coup placé au milieu, et c’est tout, c’est faible.

Risk

Sérieusement, dans la vraie vie, qui se battrait pour le Kamtchatka ?

Comme le Monopoly, Risk semble avoir été créé pour déchirer les familles. Lancez une partie, et vous êtes certain de vous détester. Surtout qu’après généralement 15 minutes de partie, une ou plusieurs personnes finissent complétement écrasées, laissant les armées survivantes s’amuser les unes avec, les unes contre les autres. Pendant environ trois heures.

Docteur Maboul

Prenez votre BZZZZZZZZZZZZZZZ pince à épiler et essayez de reti BZZZZZZZZZZZZZZZZ rer les différents organes du corps sans tou BZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ cher les côtés métalliques ou vous perdez votre tou BZZZZZZZZZZZZZZZZ FILS DE P@% # ! Qui a choisi ce jeu et pourquoi on y joue ? BZZZZZZZZZZZZZZZZZZ AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAARRRRRRRRRRRRRRGGGGGGGGGGGGGG !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Memory

On vous vend le Memory comme un jeu, alors qu’il ne s’agit que d’un entraînement cognitif pour les enfants. Le Memory ne repose que sur… la mémoire, et c’est tout.

Là, avec le Memory, ce n’est pas forcément vous qui allez vous faire détester par vos enfants, mais vos enfants que vous allez détester. Parce que c’est prouvé scientifiquement, les enfants sont 207 045 fois plus doués au Memory que les adultes.

Le Scrabble

Le Scrabble, c’est un peu comme le Trivial Pursuit. Soit tu sais, soit tu perds. Quel est l’intérêt ? Et puis, essayer de faire tenir un yak, un lynx ou un zébu sur une case compte triple, c’est un truc à avoir des problèmes avec la SPA.

Et vous, quels autres jeux pouvez-vous conseiller pour vous faire détester par votre entourage ?

17 Comments

    • Ange

      Ce qui m’embête le plus est que j’ai tous ces jeux (sauf loup garou) et que j’y ai joué souvent. A ma décharge quand j’étais minot, on enchaînait les parties de Monopoly entrecoupées de parties de risk…mais on n’avait que ces jeux ! Le Scrabble c’était avec mes parents.
      A la maison on a remplacé depuis des années le trivial que je n’ai jamais aimé – pour les raisons évoquées dans cet article – par le sympathique TTMC, ma fille aimant les jeux de questions où on a eu souvent des fous rires.

    • NadrixX

      J’avoue le scrabble nous rend dingue à la maison, entre les parties contre ma belle-mère qui m’écrase à chaque fois(elle s’entraîne seule de son côté) et les parties contre ma compagne qui elle joue pour placer les plus grands mots et moi qui adopte une stratégie de blocage.
      Après le love letter est plutôt rageant, la belote également (allez comprendre les appels indirects!!)

  • Clément

    Cela te surprendra-t-il si je te dis que j’aime le Trivial Pursuit ? Je n’y ai pas joué depuis longtemps, faute de trouver des gens…
    Par contre, je n’ai pas de problème pour trouver des joueuses de Scrabble, et ça tombe bien, parce que j’adore ce jeu 🙂

  • Erdrokan

    Alors pardon mais il manque Talisman !!! J’y ai rejoué adulte alors que je me souvenais qu’ado c’était super long. Et c’était aussi horrible que je ne craignais. A 21 heures, on a commencé. A minuit je suis parti car mon personnage était mort. « Mais tu vas en faire un autre ! » Euh non merci

    Sinon j’aime beaucoup le Trivial Pursuit (surtout celui de 1988 que je connais par coeur). Le Memory c’est top pour les enfants (ils gagnent sans que tu triches). Mon souci avec le Scrabble, c’est que cela récompense moins les mots ingénieux que le placement de lettres rares : billevesées vaut moins que « kiwi » bien placé. Meh.

    Le Risk et le Monopoly n’ont aucun intérêt en effet (coeur sur « Richesses du monde » car je suis nostalgique). Je suis nul au Loup Garou et je reconnais qu’on joue souvent « pour les parties d’avant et d’après » (je tue Machin au pif car je sais qu’il ment bien. Comme ça pendant 2 heures il va faire la vaisselle). Les échanges sont aussi souvent trop longs.

    Pas un bon souvenir de Dr Maboul. Et perso, je préfère un Catan aux Aventuriers du Rail, surtout contre un pro qui connait tous les trajets du jeu.

    Non, pour vraiment s’engueuler, rien de tel qu’un Diplomacy ou Intrigue 🙂

  • mangeclous

    les échecs, le go : autant faire un test de QI
    Le jeu de rôle : seriously une épee + 1 à 200 PO ?? autant faire ses courses sur amazon
    Un eurogame : Après une journée passé sur excel .. non vraiment merci
    Time bomb : heuu et si on se contentait de l’apéro ??
    …. tout ça pour dire que c’est un drôle de sujet … penser à priori qu’un jeu est détestable pour l’autre marque plus un choix autocentré qu’une attitude d’ouverture qui rend agréable un jeu en société

    • Guillaume

      Alors non time bomb je ne peux pas laisser passer ça! Je le comparerai volontiers à un loup garou mais où tu saurais pourquoi tu dis ce que tu dis. Et ça change tout pour moi! C’est un peu comme le poker Texas hold’em (Time bomb) comparé au poker de papa, où tu joues avec 5 cartes direct (loup garou) et tu n’as aucune idée si celui qui dit servi est servi où bluff total, c’est marrant 2 minutes après stop c’est n’importe quoi.

      En fait je crois que j’ai besoin de comprendre un minimum ce qui se passe dans un jeu sinon loup garou c’est juste prendre un apéro avec des cartes et dire n’importe quoi sur n’importe qui.

  • Charles Rousset

    Le mille borne me donne des boutons personnellement ! Attendre 10 tours pour un feu vert, et passer son temps à s’envoyer des accidents, c’est presque aussi ennuyeux que les petits chevaux où il faut faire un 6 (soit une chance sur six) pour commencer la partie… À répéter pour chaque cheval !

  • Meaulnes

    J’apprends que je suis psychopathe ! Et mes amis aussi !
    On n’est pas profs d’université mais on a fréquenté l’école à une époque où il y avait encore une volonté d’instruire et de former des « honnêtes hommes ». La syntaxe française était aussi respectée et une phrase telle que « lire des questions que personne ne connaît la réponse » aurait fait l’objet d’une correction avant publication…
    Autres temps, autres mœurs et sans doute autres jeux.

  • hugeisnotbig

    meilleur article depuis longtemps. J’ai beaucoup ri.
    On a tous le droit d’avoir des jours « sans ».

    En revanche je suis assez en phase avec MEAULNES et je te propose, Gus, une relecture de chaque article avant publication, même si c’est un par jour, de toute manière je les lis tous.

  • danthesan

    D’accord avec la liste et merci, j’ai bien ri.
    N’oublions pas Warhammer et WH40k : tu peins des figurines pendant des jours entiers tout ça pour régler les combats à coup de seaux de d6. Tu finis au bout de 8 heures avec un énorme mal de crane en ayant oublié la moitié des exceptions de chacune des unités.
    Une mention spéciale pour Magic aussi : défier tes potes à celui qui dépensera le plus dans des bouts de carton, c’est pas mal aussi.

  • Arnaud

    Alors ça doit faire longtemps que vous n’avez pas joué au morpion, ce qui n’est pas surprenant!
    Mais, si on joue au centre et que notre adversaire n’est pas trop idiot, cela se finit 100% du temps par une égalité.
    Pour gagner à tous les coups, c’est dans un coin qu’il faut commencer par jouer !
    #expertenmorpion
    Bref, merci pour cet article plutôt fun à lire.

  • Red Eagle

    +1 pour Diplomacy et tous les jeux d’alliances/ trahison en général (par exemple Galerapagos)
    Dans les jeu à élimination, j’ajouterai Bang ! Une fois que votre personnage est mort , quel ennui en attendant quel autres joueurs en finissent…

  • PierreM

    Junta quand tous les autres sont ligués et que vous êtes bloqués dans la rôle de l’amiral ? On devrait obliger les enseignants à se retrouver dans cette position pour leur faire comprendre ce qu’est l’exclusion …

  • ExtraPaul

    Quand je dis qu’on ne revend pas son Monopoly ou son Trivial Pursuit, qu’il faut les brûler, d’aucuns s’insurgent. Je suis donc content de lire cet article.
    Ce qui est triste dans cette affaire, c’est qu’ils restent les références quand on dit que l’on joue aux jeux de société : « Ah, tu joues au Monopoly ? ». Est-ce que moi je dis « Ah, t’écoutes Elvis ? » à quelqu’un qui dit aimer le rock ?!

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :