🛢️ Critique de jeu: Peak Oil. Flambée des prix du pétrole

Temps de lecture: 4 minutes
  • Date de sortie: Octobre 2017
  • Auteurs: Tobias Gohrbandt, Heiko Günther
  • Illustrateur : Heiko Günther
  • Editeur: Two Tomatoes
  • Nombre de joueurs: 2 à 5
  • Age conseillé: dès 10 ans
  • Durée: 45 à 60 minutes.
  • Mécaniques principales: placement d’ouvriers, majorité, blocage.

Cette critique vous est proposée par Altaripa

Peak Oil, de quoi ça parle ?

Vous êtes à la tête d’une compagnie de pétrole, mais la pénurie guette.

Vous devez vous préparer à un avenir sans pétrole en investissant dans des énergies d’avenir.

Comment on joue ?

A votre tour de jeu vous devez:

1) Actionner une zone ou réassigner un agent

2) Réassigner un agent

Vous pouvez payer 2 barils pour réassigner un agent supplémentaire.

Réassigner un agent

 Vous commencez avec 2 agents.

Réassigner un agent signifie placer un agent sur une zone d’action ou déplacer un agent d’une zone à une autre.

Actionner une zone

 Si vous avez la majorité d’agents sur une zone, vous pouvez faire les 2 actions de la zone.

En cas d’égalité, vous ne pouvez faire qu’une action et vous devez piocher un baril dans le sac. Mais attention, un baril noir alimente le marché noir, un baril rouge ou jaune vous fait prendre une carte crise qui vous pénalise.

Lorsqu’on a actionné une zone, on récupère tous ses agents de cette zone.

Les différentes zones d’actions sont :

a) Etendre

a.1) Recruter : permet d’obtenir un agent supplémentaire (maximum 4)

a.2) Répartir : vous pouvez prendre tous les agents de cette zone, les placer dans une autre zone et actionner cette zone (donc faire les 2 actions si vous avez la majorité).

b) Développer

b.1) Forer : permet de prendre une carte de la zone dans laquelle vous voulez forer et y mettre le nombre de barils noirs inscrit sur la carte, puis de piocher des barils supplémentaires au hasard, si vous piocher des barils rouges ou jaunes, vous prenez une carte crise par baril.

b.2) Blanchir : vous pouvez vous défausser d’une carte crise en payant le coût inscrit sur la carte.

c) Investir

c.1) Start-ups : Prenez une carte d’un type de start-up et payer le coût correspondant au nombre de barils sur ce type de technologie.

c.2) Technologie : Placer un de vos barils sur une technologie. Ceci augmente le prix d’achat des start-ups, mais augmente en même temps le nombre de PV que rapportent ces start-ups.

d) Opérations grises

d.1) Marché noir : permet de déplacer les barils du marché noir vers les technologies adjacentes (il y a une case de marché noir par technologie) pour en augmenter le prix/la valeur.

d.2) Consultant : vous pouvez prendre une carte consultant qui vous apporte un pouvoir et 1 ou 2 PV.

e) Régions

Les régions n’ont qu’une action qui permet de transporter des barils d’une région vers une raffinerie.

Les barils raffinés deviennent votre argent pour payer les coûts des start-ups.

Des pirates peuvent vous voler un baril ou vous serez obligé de piocher dans le sac et risquer de devoir prendre des cartes crises.

Lorsque vous devez piocher dans le sac, le premier baril noir va alimenter le marché noir.

Si le marché noir est plein, on répartit les barils dans les différentes régions.

Et comment on gagne ?

Lorsque le dernier baril noir est pioché, la pénurie est là. On fait un dernier tour où chaque joueur peut faire l’une des actions de chaque zone où il a un agent.

Décompte des points :

Chaque start-up vaut le nombre de point de sa technologie (les cartes forage peuvent apporter un PV de bonus pour une certaine technologie)

Chaque consultant rapporte 1 ou 2 PV.

Chaque crise fait perdre 1 à 5 PV.

Le gagnant est celui qui a le plus grand score.

Interaction

Forte, mais souvent stérile.

On peut faire deux actions en cas de majorité, une en cas d’égalité, mais aussi zéro en cas de minorité.

Mais les blocages peuvent aussi devenir stériles puisqu’on place ses agents, puis les autres jouent, et  on ne peut faire une action qu’au début de son prochain tour.

Exemple :

– Je fais une action et réassigne un agent dans une zone vide.

– Un autre joueur met 2 agents dans cette zone

– Au début de mon tour je ne peux pas faire d’action, donc je réassigne 2 agents sur cette zone pour le bloquer à mon tour. (Heureusement que chaque zone ne peut contenir que 5 agents, sinon…)

Alors, Peak Oil, c’est bien ? Critique

Franchement…. Bof.

Et c’est bien dommage, car le thème de la pénurie est une bonne idée et les illustrations dans un style un peu rétro sont belles.

Mais la pénurie arrive très (trop?) rapidement. On n’a le temps de faire chaque action qu’environ 2 fois. Autant dire qu’il faut bien les choisir.

Le nombre de tours passés seulement à réassigner ces agents est trop important.

Les consultants apportent des avantages, mais à part le premier, il sera difficile de rentabiliser son pouvoir. C’est quand même dommage de prendre un pouvoir, de ne pas l’utiliser et donc de n’avoir pris la carte que pour les PV qu’elle rapporte.

A noter que les règles sont plutôt amusantes, bien que les règles en français manquent parfois de précision. Par exemple, dans l’action « forer », il est dit « prenez un baril du sac », en anglais il est marqué « cherchez et prenez un baril noir ». Comme il est noté ailleurs que seuls les barils noirs sont posés sur le plateau, on peut comprendre, mais c’est un peu confus.

Et encore une dernière chose:

Les règles sont dispo ici

Et vous pouvez trouver le jeu chez Philibert

1 Comment

A vous de jouer! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.