Feelings. Le jeu. Pour plus d’empathie

Temps de lecture: 3 minutes

Il y a, comme ça, des coïncidences dans la vie qui sont parfois le fruit du hasard et de la chance

Hier, nous mentionnons le manque cruel de jeux bienveillants

Et aujourd’hui, nous vous annonçons la sortie très prochaine de Feelings. Ou Feelinks, selon si on habite en Suisse/France ou ailleurs dans le monde. Un jeu qui parle d’émotions, d’empathie. De bienveillance, donc. Et ce n’est pas innocent, puisque co-créé par Jean-Louis Roubira, déjà aux manettes du poétique Dixit

Mercredi dans une semaine, le 18 octobre, Feelings va sortir en boutique. Chez les Belges d’Act in Games et distribué en France par Blackrock, co-créé par JL Roubira, donc, et Vincent Bidault. Pour 3 à 8 joueurs d’une durée de 30 minutes

Nous l’avons découvert en avril en avant-première au Bar à Jeux de Genève en présence du distributeur, et nous avons été très, très enthousiasmés

De quoi ça parle?

D’émotions. Avouez, vous ne vous y attendiez pas du tout

On lit une situation, accompagné par un éventail d’émotions à disposition. Tout un chacun, en secret, va en choisir une suscitée par la situation énoncée. Des équipes se forment, et il va falloir alors deviner l’émotion choisie par son partenaire. Si c’est juste, c’est banco

Facile

Et pourquoi c’est bien?

En 2017, en pleine interrogation sur la VR, la RA, l’IA, et tout ce genre d’acronymes barbares, Blade Runner 2049, les réseaux sociaux qui sont tout sauf sociaux, on commence à perdre pied de l’humanité. Qu’est-ce qui nous rend humains? Qu’est-ce qui nous définit comme êtres humains?

Les émotions

D’où le test Voight-Kampff pour exposer les Replicants slash androïdes

Quoique, 30 ans plus tard, en 2049, les Replicants chialent aussi

Le jour où l’IA sera elle aussi capable d’émotions, on sera mal

Mais revenons à nos moutons (électriques)

Alors, Feelings/Feelinks, pourquoi c’est bien?

Parce qu’il est question d’émotions. Mais surtout, d’empathie. Une compétence sociale, humaine, cruciale aujourd’hui. Je te comprends. Même si je ne suis pas d’accord avec toi, même si je ne peux pas excuser ton comportement, au moins je te comprends et en ressens la raison

L’empathie, la compassion, ce qui nous sauvera

Feelings nous propose justement de travailler, de jouer, de découvrir ces émotions. D’ailleurs, depuis 1990, on parle bien d’intelligence émotionnelle. Le QI est aujourd’hui bien discrédité

Depuis quelques années, les émotions sont sous les feux de la rampe, on en parle de plus en plus. La preuve avec Inside Out

Nous vous avons même proposé un dossier spécial Jeux & Émotions

La peur

L’émerveillement

La frustration

Le bonheur

Et après?

L’éditeur wallon est déjà en train de travailler sur la suite. A sortir plus tard. Peut-être

Une version plus « mûre » dès 16 ans, pour l’instant intitulée « A l’apéro », avec des thèmes, des situations, des sujets de discussion plus adultes

Et également une version uniquement à deux joueurs, avec un deck « entre amis », « en couple » et « entre parent-enfant »

Et pourquoi pas un futur deck spécial situations scolaires (c’est déjà le cas dans le jeu de base. Mais que des situations pour les profs? Je prends tout de suite!)

Mais encore

Vous pouvez consulter les règles du jeu ici

Et si travailler sur l’intelligence émotionnelle vous intéresse dans un cadre professionnel, scolaire ou familial, je ne peux que vous conseiller la Roue des Emotions. Une version plus exhaustive mais moins fun ou ludique que Feelings. A commander sur le site l’Autrement Dit

 

Vous pouvez d’ores et déjà précommander Feelings chez Philibert ici

Et en guise de cadeau-bonus caché dans la boîte, hop, je partage avec vous un petit exercice fun sur les émotions que je fais quand je suis sur la route. A vélo ou en voiture

Quand un autre usager me grille la priorité, me fait une queue de poisson ou se comporte vraiment mal, plutôt que de m’énerver, je lui invente une raison. Le traditionnel « sa femme va accoucher, elle a perdu les os eaux dans la voiture, ils se dépêchent d’aller à la mat » fonctionne toujours bien

Sinon, si je suis d’humeur taquine j’essaie d’en trouver d’autres plus farfelues: « le conducteur a été maudit par une sorcière. S’il roule à moins de 70km/h en ville il va se transformer en hobgobelin », ou un truc du genre

Résultat: inventer un récit, essayer de faire preuve d’empathie vers l’autre réduit sa propre agressivité, son agacement. Ne pas laisser l’autre l’emporter sur vos propres émotions

Essayez, la prochaine fois que vous êtes sur la route et que quelqu’un se comporte mal et ne respecte pas le code de la route. Vous verrez, c’est super efficace. 1. on s’amuse 2. on relativise

Vivement la sortie de Feelings

« Et tout le monde s’en fout », vous connaissez? C’est cette chaîne YouTube qui monte, qui monte. Ils ont justement fait un épisode sur les émotions. Très bien faite

5 Comments

  1. C’est parfois difficile de relativiser quand sur un seul trajet vélo on est mis plusieurs fois en danger parce qu’au choix, une voiture stationne sur la piste cyclable/tourne à droite juste devant le guidon/dépasse en laissant 50 cm. Je comprends le principe, mais on finit par se lasser d’être pris pour portion congrue, vous en conviendrez 🙂 Et ce même si leur femme a perdu les os !

  2. Pourquoi FEELINGS est un jeu exceptionnel !
    Les 7 raisons qui font de Feelings un jeu exceptionnel :
    Parce qu’il est bienveillant :
    Feelings est un « bon » jeu de société, mais c’est surtout un jeu « bon ».
    Feelings est un jeu éminemment bienveillant ou l’on développe l’empathie et la communication interpersonnelle.
    Un jeu qui fait « grandir » les personnes qui y jouent.
    Un jeu qui permet de mieux connaître son entourage à des niveaux d’intimité émotionnelle qu’il est rare de dévoiler.
    Un jeu qui permet aux autres de mieux nous connaître dans notre spécificité, dans nos différences, dans nos vécus passés, dans nos réactions futures.
    Un jeu qui permet d’éliminer progressivement l’incompréhension de ceux qui ne ressentent pas les mêmes choses que nous.
    Feelings a pour effet de diminuer les potentialités de harcèlement moral et lutte efficacement contre toutes formes de discriminations, tout en étant un jeu ou le « fun » et le plaisir de s’amuser sont réellement présents.
    Pour tous :
    Parce que Feelings est un jeu accessible à tous. De l’enfant à l’ancien, du novice au « gros » joueur, en famille, entre amis, en couple, dans un club ou une association, au travail, à l’école, à l’université, en vacances, Feelings aura toujours sa place, il ne laissera personne indifférent et apportera des réactions et des réflexions émotionnelles à tous les participants.
    Personne ne sera « éliminé » durant le jeu, Feelings donne la possibilité à tous les joueurs de s’exprimer et d’exprimer des points de vue qui sont souvent différents de notre ressenti personnel, il « donne » la parole.
    La richesse des situations et leur possible ambiguïté émotionnelle permettent d’appréhender nos différences dans nos capacités à ressentir, Feelings permet de nous faire mieux accepter et nous permet de mieux comprendre l’autre.
    Parce que vous partez en exploration :
    Une des richesses de Feelings est que vous partez en exploration de l’intelligence émotionnelle des personnes qui partage le jeu.
    Les joueurs vont vivre une « aventure » sans savoir ce qu’ils vont découvrir sur les autres et sur eux même.
    Il est fréquent que l’aventure unique permette aux joueurs de mieux se connaître et très fréquemment d’avoir envie de partager d’autres activités ensembles.
    Feelings est à la fois un très bon « brise glace », jeu facilitant la découverte et l’implication de tous, mais aussi un créateur d’intelligence collective et connective.
    Un groupe de joueur, après avoir joué à Feelings, pourra plus facilement réussir des missions dans un jeu coopératif ou sera plus efficace dans des activités de gestion de projet.
    Apprendre à se découvrir, apprendre à découvrir les autres tout en jouant, explorer nos champs émotionnels, voilà une des aventures les plus magnifiques que Feelings nous rend possible de vivre.

    Parce que vous anticipez l’avenir :
    En gestion de projet, une des règles d’or est qu’un « gros » problème est un « petit » problème qui n’a pas été pris à temps. Feelings est un jeu qui permet de détecter des « signaux faibles » sur lesquels vous pourrez vous attarder pour anticiper la résolution de problèmes futurs.
    Exemple : Vous êtes susceptibles d’obtenir une promotion professionnelle qui vous amènera à devoir passer 3 ans dans un pays étranger. Il est particulièrement intéressant de « simuler » cette situation et d’observer les réactions émotionnelles de vos proches et de vous-mêmes avant de, peut-être, postuler activement.
    Un nombre important de décisions engageantes gagnent à être évaluer à l’aulne de nos émotions et de celles de nos proches afin d’anticiper l’à venir.
    Par ce que c’est un formidable outil éducatif :
    Feelings a été créé initialement dans l’idée de soutenir le développement éducatif des enfants. Apprendre à se connaitre, à se comprendre, à mieux vivre ensemble sont des valeurs importantes de notre société.
    Feelings a été reconnu au FLIP (Festival Ludique de Parthenay) en recevant le prix EDUCAFLIP en 2016, comme un des meilleurs jeux « éducation ».
    « La prise en compte de l’autre passe d’abord par la prise de conscience de nos propres ressentis et émotions » Jean-Louis Roubira et Vincent Bidault, les auteurs, connaissent et ont travaillé leur sujet. Dans le monde du jeu Dixit de Jean-Louis Roubira a apporté une fraicheur et une ouverture à de nouveaux publics, c’est un des jeux qui ont marqué notre société dans la dernière décennie. Feelings est de la même veine, en nous plaçant dans le champ des émotions et en nous faisant découvrir des sensations que nous avons rarement l’occasion d’introspecter, il va plus loin encore, tout en préservant une grande fluidité de jeu et une importante accessibilité.
    Le jeu est par essence un outil éducatif, mais il est d’autant plus précieux que les valeurs qu’il porte sont de « bonnes valeurs ». La transmission de valeurs positives dans notre société ne s’effectue pas de fait. C’est le choix d’outils adaptés, à la fois en terme de valeurs, mais aussi en terme d’envie et de plaisir pour les enfants de les appréhender qui permet la transmission.
    Promouvoir des valeurs positives et promouvoir des jeux utiles au mieux être, n’est pas neutre à notre société, il est de la responsabilité de tous de s’en rendre compte et d’adapter ses comportements et ses jeux en conséquence.
    Par ce que c’est un formidable outil de team building :
    Feelings est un outil extraordinaire pour apprendre à se connaître dans le cadre d’équipes de travail ou pour faciliter les prises de décisions. La plupart des équipes de gouvernance motivent leurs décisions au travers de tableaux de bord ou d’analyses principalement chiffrées. Cependant la plupart des décisions importantes doivent ou peuvent tenir compte d’éléments informels qui trouvent leurs sources dans des ressentis émotionnels qu’il peut être utile de verbaliser. Feelings permet, à partir d’émotions partagées et expliquées, de faire émerger des argumentations ayant des valeurs non négligeables pour l’analyse des prises de décisions. Adapté correctement, il augmente considérablement la transparence, la compréhension et la pertinence des prises de décisions.
    Parce que sa rejouabilité est illimitée et qu’il est adaptable :
    Les 360 mises en situation et les 20 émotions représentées sont suffisantes pour pouvoir jouer extrêmement longtemps. Mais gâteau sur la cerise, vous pouvez facilement créer toutes les situations qui vous intéressent d’explorer émotionnellement. Vous pouvez facilement créer vos propres cartes de situation.
    Après un certain nombre de parties vous inventerez vos propres règles pour adapter Feelings aux besoins, aux circonstances et au public avec qui vous souhaitez partager cette découverte. Vous vous l’approprierez !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.