Les médias sont friands de tendances. La preuve avec les jeux de société

radio-frequency-wallpaper-hd-28

Les médias apprécient ce qui est tendance. Parce que ça intéresse le public. Parce que comme d’autres en parlent, il faut également le faire. Pour ne pas passer pour de gros ringards.

En plein boom depuis 5-10 ans, à la louche, les jeux de société sont de plus en plus souvent présentés. La médiatisation du jeu de société est en marche. Et tant mieux.

Intercités, de la Radio Suisse Romande, s’est rendue à une soirée Joca (sans la mentionner, ha ben sympa, merci les journalistes…) pour en faire une courte émission le 20 janvier. A écouter ici:

Qu’en pensez-vous? Est-ce une bonne chose que les médias s’emparent du phénomène? Prenez vos stylos, vous avez 4h.

3 réflexions au sujet de « Les médias sont friands de tendances. La preuve avec les jeux de société »

  1. Quand les médias prennent certain sujet populaire ou de niche ,le problème est qu’ils font souvent des raccourcis pour ringardiser le sujet. Sûrement pour se rassurer de leur ignorance.
    Le jeux vidéo par exemple était dans les annees 80/90 une « passion » de personnes hors norme grâce en partie aux médias qui n’y conaissaient rien.
    Maintenant les « geeks » sont limite les personnes à suivre (sûrement parce que le côté lucratif y est juteux), preuve que les médias sont souvent à la masse.
    Pour en revenir aux médias ,c’est cool qu’ils en parlent mais par pitié qu’ils ne fassent pas la même erreur en essayant de caser les joueurs dans tel ou tel catégorie. Moi j’aime les jeux de société ,les jeux vidéo mes rollers mon ballons de basket et je refuse jamais une soirée dite beuverie ^^

    J'aime

  2. ah… les médias… c’est surprenant tout de même que l’ensemble de ces gens soient autant à la masse, je ne lis, ni n’écoute, ni ne regarde rien de ces gens-là, mais je comprend ici qu’un sujet culturel et sociologique comme le jeu de société n’est pas prêt d’être mis en avant, because c’est pour les jeunes, et les jeux vidéos – Le mec à l’air de faire une fixette sur les jeux vidéos, c’est une pathologie journalistique – Voilà bien un parallèle à faire… il y a quinze ans. Bah.

    J'aime

    1. Tu le dis dans ton commentaire. À la masse. De masse, justement.

      L’éternel clivage entre médias de masse généraliste, la presse quotidienne, radio et télévision, VS médias spécialisés: internet, podcast, magazine. L’une s’adresse à un vaste public pas expert, et vice versa. D’où le ton employé et parfois/souvent les erreurs et oublis. Deux types de médias, deux types d’audience.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s