Critique de jeu: Potion Explosion. Quand Harry rencontre Candy

potion explosion

Un exemplaire du jeu nous a été offert pour test et critique sur notre site.

Potion Explosion est sorti en avril 2016 en VF chez EDGE, pour 2 à 4 joueurs dès 8 ans.

A l’origine, Potion Explosion est sorti à Essen en 2015 chez les Italiens de Horrible Games, et créé par le trio explosif de Stefano Castelli, Andrea Crespi et Lorenzo Silva. Trois auteurs transalpins qui devraient bien arrêter la fumette toscannoise une fois pour toutes. Parce qu’à force, ça leur donne de furieuses envies de créer des jeux loufoques et farfelus.

Et tout commence par un professeur.

Professeur Dumb et Dumber

Le but du jeu: mélanger des ingrédients fantastiques et délires dans des fioles. Comment obtenir ces ingrédients? C’est tout le sel et la mécanique principale du jeu. Faire péter des billes. Autrement dit, réussir que des billes de même couleur s’entrechoquent.

A son tour, on récupère une bille dans une colonne du dévidoir, et si les billes du dessus tombent sur des billes de même couleur, paf, on les récupère aussi. Imaginez les réactions en chaîne!

Potion1

Une fois récupérées, ces billes, les ingrédients, vont se poser sur des fioles pour les compléter.

Sachant que les potions rapportent un certain nombre de points de victoire en fin de partie, mais pas seulement. Chaque potion, huit en tout, mais on en n’utilise que six pendant la partie pour varier les plaisirs, détient un pouvoir spécifique: piquer des ingrédients aux autres, prendre des billes supplémentaires sur le dévidoir, etc.

Potion2

La mécanique et les règles du jeu s’expliquent en une minute, montre en main. Et rien que la lecture des règles mérite le détour avec un Dumbledore allumé.

Harry Crush

Potion Explosion, c’est un peu le mélange improbable entre Harry Potter qui s’exerce aux rudiments de la magie et Candy Crush, un jeu sur smartphone pas très connu, surtout joué en Moldavie par les loutres à poils longs.

Autrement dit, c’est fun.

Son tour est extrêmement rapide, on ramasse une bille, puis d’autres si ça « pète », et on peut utiliser ses potions restantes (on les retourne si déjà utilisées).

On a vraiment l’impression de gérer un laboratoire d'(al)chimie, même si non, Potion Explosion n’est pas un serious game sur les réactions chimiques et autres ponts covalents (si je me souviens bien de mes cours de chimie au lycée qui remontent à bien avant l’invention de la machine à vapeur).

Matériel

Tiens, pas plus tard qu’il n’y a pas très longtemps nous vous avions proposé la critique de Knit Wit. Au matériel de ouf (expression de 1989). Potion Explosion, c’est pareil. Le dévidoir, mag(nif)ique, les potions chatoyantes et bigarrées.

Mais si vous me demandez mon avis, je regrette la qualité plutôt très moyenne des billes. Les bleues sont opaques, pas les autres, et les jaunes sont parfois vertes. Mais attention, ça ne gâche en rien l’intérêt du jeu, plutôt à son esthétique.

Alors, c’est bien?

Oui, Potion Explosion est über-fun.

Il va falloir se montrer extrêmement observateur et déducteur déductible déductateur faire preuve de déduction pour essayer de rafler le plus de billes. Si je ramasse celle-là, celle du dessus va tomber sur celle-ci, qui va alors libérer l’autre, qui va donc tomber sur… etc. etc. etc. Un bon jeu pour développer ses facultés mentales (mais oui, jouer augmente son QI!).

Evidemment, entre ses tours on ne peut rien préparer puisque tout change à chaque fois. A quatre joueurs le rythme et l’investissement peuvent en souffrir.

Maintenant, il faut savoir que Potion Explosion s’adresse à un public purement familial. Les enfants dès 7-8 ans s’éclateront (d’où le titre, je présume) à fond. Les Hobby ou Core Gamers plus âgés le trouveront très très léger, ou alors juste comme jeu d’apéro qui en jette. Car oui, Potion Explosion fera son petit effet à une table, avec toutes ces billes multicolores et son matériel qui chatoie.

Bref, Potion Explosion, un excellent jeu pour les jeunes, sympatoche pour les plus âgés. Sans être nécessaire pour les joueurs.
Vous pouvez trouver Potion Explosion chez Philibert,

Chez Ludibay,

Chez Ludikbazar,

Et si vous habitez en Suisse, chez Helvetia Games.

4 réflexions au sujet de « Critique de jeu: Potion Explosion. Quand Harry rencontre Candy »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s