Critique de jeu : Les Voyages de Marco Polo.

marco-polo-couv

avant-propos

Ce jeu nous a été offert par Asmodée le distributeur pour test et critique sur notre site.

presentation

Marco Polo est d’abord sorti en allemand chez Hans im Glück, puis en français chez Filosofia en mai 2015. Créé par les deux Italiens, comme Marco Polo d’ailleurs, Simone Luciani et Daniele Tascini qui ont déjà commis l’incroyable Tzolkin en 2012.

Pour 2 à 4 joueurs, d’une durée de 25 minutes par joueur. La nouvelle mode ça, ne pas indiquer la durée globale mais par joueur. Si je me souviens bien, c’est Agricola qui a été le premier à le faire en 2007…

theme

En gros, les joueurs incarnent Marco Polo et son expédition en Asie au 13-14e siècle.

J’ai dit en gros, parce que si le titre est très clair, que les joueurs « incarnent » les différents personnages historiques de l’expédition, on est vraiment dans un jeu au thème froid et collé. La preuve, dans le livret de règles il n’y AUCUNE présentation historique de Marco Polo.

On commence par présenter le matériel de jeu, puis la mise en place, puis les actions à disposition. Rien de plus. Il manque une mise en situation, un décorum. Bref, le souffle de l’aventure.

materiel

Très bon matériel, riche et très ergonomique. On comprend très rapidement les pictos. Et les différents meeples sont du plus bel effet.

On aurait pu avoir de simples cubes en bois mais non, il y a de vrais chameaux, de l’or, de la soie, du poivre. Un très bon matériel de très bonne facture.

marco-polo-matos

mecanique

Marco Polo est un jeu de placement d’ouvriers. Déjà avec leur précédent jeu Tzolkin, le duo d’auteurs nous avaient ravis en « réinventant la roue », c’était le cas de le dire…

Avec Marco Polo ils parviennent encore une fois à proposer une nouvelle manière de placer des ouvriers. Comme dans Euphoria, on manipule des dés. Ces dés permettent diverses actions. Et selon leur résultat, ils offriront une certaine quantité de ressources et d’actions.

Trois principales possibilités: on peut déplacer son expédition sur le plateau. On peut obtenir des ressources au marché. On peut obtenir de nouveaux contrats.

Car oui, Marco Polo fait un peu dans le pick-up-and-delivery mais pas vraiment. On obtient des ressources, soie, poivre, chameaux et or, et on peut remplir des contrats pour obtenir PV ou autres éléments.

Alors certes on jette les dés, mais au final, même avec un mauvais tirage on peut s’en sortir. Le hasard a un moindre impact. Il y a même une règle qui stipule qu’avec un tirage calamiteux on reçoit de l’or ou des chameaux en compensation.

Oui, le hasard existe mais c’est au joueur d’en tirer le meilleur profit. Et même un excellent tirage pourrait s’avérer coûteux.

Bref, une excellente mécanique. Mais pas des plus originales non plus, on a l’impression de jouer à un pur produit « feldien » dans sa réalisation, tellement Stefan Feld est le roi du dé et de ses multiples utilisations (Bora Bora, Les Châteaux de Bourgogne). Mais le tout fonctionne bien.

Le jeu s’explique somme toute assez facilement, le tout est fluide et instinctif. Mais Marco Polo n’est pas pour autant un jeu simple et familial, on y reviendra plus tard.

interaction

L’interaction est assez bonne puisqu’il s’agit d’une course: course à être le premier à atteindre les villes, pour y obtenir un bonus, et course pour être le premier aux emplacements.

On ne pourra pas bloquer les autres joueurs, comme dans les autres jeux de placement d’ouvriers. Les autres pourront également se placer aux mêmes endroits, moyennant le paiement d’une taxe à la banque.

Même si on ne peut pas s’en prendre directement aux autres, il est important de bien surveiller leur jeu pour ne pas se faire distancer.

public

Casual & Party Gamers : non, clairement pas. Marco Polo est exigeant. Pas dans sa compréhension globale mais plutôt dans ses riches, complexes et diverses stratégies.

Hobby & Core Games : oui, clairement. Marco Polo est vraiment un jeu destiné à ce type de public exigeant et connaisseur.

conclusion

Marco Polo est un excellent jeu, aux multiples stratégies possibles: s’étendre sur la carte, rafler les bonus et débloquer de nouveaux emplacements pour ses dés? Jouer les contrats en thésaurisant les ressources? Un peu des deux?

D’autant qu’il offre une solide durée de vie puisque la config des bonus de villes est tirée au hasard, comme les contrats. Bref, tout change à chaque partie. Comme les personnages de départ.

En effet, chaque joueur reçoit en début de partie un personnage avec un pouvoir spécifique. Et über-cheaté. Comme on dit. Un personnage vous permettra de vous poser sur un même emplacement qu’un autre joueur sans payer de surcoût. Un autre de jouer sans même lancer les dés. Quoi??? Un autre de poser vos comptoirs sans avoir besoin de vous arrêter dans les villes, etc.

Oui, über-cheaté. On aura envie de dire qu’ils sont déséquilibrés, injustes, mal réglés, mais point du tout. C’est juste qu’ils offrent un avantage de taille, tous, mais ça sera ensuite au joueur d’en tirer le meilleur profit.

Petit détail, qui pourrait déplaire à certains, les personnages risquent d’orienter les stratégies. Un peu comme les Leaders de 7 Wonders.

Exigeant pour sa complexité et sa gestion de ressources, on n’a jamais assez de (rayer la mention utile) : chameaux-or-soie-poivre-argent pour faire tout ce qu’on aimerait, Marco Polo jouit de règles fluides et instinctives et d’un plateau et de pictos ergonomiques. Un excellent jeu.

Dommage juste que le thème ne soit pas plus exploité que ça. Le jeu ne nous fait pas rêver.

Oui, encore une fois, ce qui manque aujourd’hui dans les jeux de société, c’est l’émotion.

like

Des règles hyper bien rédigées et claires. Bravo!

Un jeu riche, complexe, tendu.

Les personnages aux pouvoirs hyper-cheatés, mais tellement intéressants et qui donnent envie de rejouer en en essayant d’autres.

Très bon matériel.

Une excellente gestion d’un hasard présent mais infime.

Une bonne réinvention de la mécanique de placement d’ouvriers.

Quelques variantes proposées dans les règles.

Un excellent jeu. A ranger entre Tzolkin et Russian Railroads.

paslike

On joue 5 manches. Chaque manche s’arrête quand tous les joueurs ont passé. Vous me voyez venir. Selon sa gestion de dés, une fois qu’on n’a plus de dés on devra passer son tour et on risque de devoir patienter que tous les autres joueurs s’arrêtent. Ça peut s’éterniser. Surtout à 4 joueurs.

Des parties à 2 joueurs moins riches, avec moins d’interaction, on risque d’avoir des parties aux stratégies polarisées. L’optimum, AHMA, est à 3 joueurs. Un poil moins interactif à 2, trop lent à 4.

Des stratégies parfois trop orientées selon les personnages.

Un manque cruel d’émotion dans le jeu. Aucune thématisation dans les règles. Très froid. Trop froid.

Vous pouvez trouver le jeu Les Voyages de Marco Polo sur Philibert ici.

10 Comments

  1. Gus,

    Je me demande si le jeu ne serait pas plus intéressant en ignorant les pouvoirs spéciaux des personnages.

    J’ai bien apprécié le jeu mais j’ai trouvé les pouvoirs spéciaux gênants.

    Peut-être, ces pouvoirs sont une tentative d’ajouter un peu plus de thème?

    omar

    Aimé par 1 personne

  2. les pouvoirs speciaux furent, comme beaucoup de monde après la première partie, en ligne de mire : trop fumés ! en fait je ne crois pas…il est quasi impossible de marquer un max de points en voyageant sans pouvoirs….Ce qui me gêne plus dans ce jeu, c est que le commerce sans bouger est plus fort que les voyages…Il est nettement plus ennuyeux à jouer aussi. Impossible de mixer si l on veut parquer des points…un jeu trop dirigiste au final…mais plaisant à jouer quand même, si vous voyagé

    J'aime

    1. Nope. Pas d’accord avec ton analyse. Pas quelle soit fausse, mais dans nos nombreuses parties de test (plus de 8) nous n’avons pas eu le même résultat.

      Combien de parties as-tu jouées pour atteindre cette conclusion? Avec combien de joueurs? Quels personnages? Quel écart de points?

      Je suis toujours un peu dubitatif avec les pseudos martingales. Les auteurs ont testé et retesté leur jeu pour l’éviter. Et l’équilibrer. Quand les joueurs perdent 1-2 parties avec une stratégie ils ont souvent l’impression que le jeu est déséquilibré, comme tu le soulèves.

      Tu as raison. Pour tes parties. Avec tes joueurs. Avec ton nombre de joueurs. Mais change le tout et tu risques de tomber sur une toute autre conclusion.

      J'aime

  3. Je n’ai pas osé l’acheter du fait qu’à la lecture des règles, j’ai eu l’impression qu’un joueur ayant de grosses valeurs de dés était avantagé par rapport à celui qui ne fait que des petits. En effet, de nombreuses actions stipulent de poser deux dés et que la valeur du plus petit sera prix en compte pour la récompense. et entre un 1 et un 6, il y a un abime sur les gains éventuels…

    J'aime

    1. Nope, mauvaise impression Limp. Pour plusieurs raisons:

      Si t’as vraiment un gros tirage moisi, tu reçois des ressources en compensation. Et c’est pas rien, ça te laisse énormément de marge pour le jeu.
      Des petits chiffres te feront payer moins si tu te mets sur des emplacements déjà occupés
      Même avec de petits chiffres tu pourras te déplacer. Moins. Mais pour beaucoup moins cher.
      Même avec un petit tirages sur un tour tu pourras obtenir des contrats.

      Bref, donc non, de petits chiffres ne seront pas du tout rédhibitoires. Au contraire, même.

      Je te conseille de lâcher ta première impression à la lecture et d’essayer 1-3 parties pour comprendre tous ces points énumérés.

      Et non, je ne travaille pas pour Filo 😉 juste que ça serait dommage de passer à côté d’un bon jeu juste sur une fausse impression. Après, le jeu peut ne pas plaire. Mais tu apprécies Hansa Teutonica et Russian Railroads, tu pourras apprécier Marco Polo.

      J'aime

  4. @limp..ce serait une erreur de ne pas faire plusieurs parties de ce jeu bien plaisant. Il y a des alternatives aux dés…construire des comptoirs pour s’émanciper de la base.
    @gus… testé avec tous les persos (même sans) et 3/4joueurs. Suivant les perso qui s’affrontent l’écart est moindre, mais dur dur de gagner avec le voyage (pour moi)… mais pas de souci, je pousserai mes investigations plus profondément. portes toi bien Gus

    Aimé par 1 personne

  5. Après une dizaine de parties, je pense que c’est une grosse méprise de croire que les voyages sont inférieures aux contrats. C’est le ressenti qu’un joueur peut avoir en jouant le marchand sur sa premiere partie. En fait Marco Polo n’a de sens qu’en version expert car tout le sel du jeu consiste à analyser le plateau et a choisir son personnage en consequence. Normalement, avant meme de jouer le premier tour, il faut avoir une idee de comment on va remplir ses objectifs voyages en 5 tours , analyser les forces et les faiblesses des cartes villes disponibles.

    Exemple :

    Si sur les cartes villes il n’y a aucune alternative aux voyages du plateau , necessitant 2 des et de l’argent alors il sera extremement difficile de gagner avec Marco polo ( qui possede deux explorateurs ) car les voyages vont couter une fortune et a moins de se creer un revenu regulier ( ville bleue +5 argent ) ou d’avoir un acces early game dans une cite productrice d’argent ( echanger 1 chameau 1 Or contre 9 argent ) il sera impossible de financer de gros voyages ( car deplacer deux explorateurs coutent 2 fois plus cher si l’on veux que les 2 explorateurs fassent un comptoirs )

    Generalement le vainqueur de mes parties depassent les 80 points de victoire et ca me semble difficile a faire avec seulement des contrats.

    Ce jeu a un cote froid , je suis d’accord avec gus mais il est tellement fun et varié. L’envie de tester et retester tous les personnages , la gestion des ressources au poil de cul près , c’est tellement jouissif quand tout s’enchaine parfaitement.

    Meme dans la defaite il y a la satisfaction d’avoir fais son voyage et d’avoir tenté des choses …

    Un grand jeu !!!!

    J'aime

  6. Excellent jeu, on joue sans retour dans les règles tellement ça tourne bien, le thème pas forcément présent mais les voyages et la qualité des marchandises, des chameaux apportent quand même de la rondeur par rapport à d’autres, une asymétrie des personnages pas si forte que cela, à condition de bien exploiter celui-ci, par contre les PVs des contrats ou de certaines cartes cités sont trop fort à mon goût, le voyage il me semble n’est pas assez rémunérateur, comme dans tzolk’in la gestion est serrée, et ça j’adore, ré jouabilité énorme, gros coup de cœur 2015 pour moi avec patchwork
    Bravo pour les articles sinon au passage.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s