Alien Frontiers sur Ulule, mais ouate de phoque

Temps de lecture: 2 minutes

af-boite

 

Après l’échec cuisant de Massilia de KND sur Ulule, nous dirigeons-nous vers une nouvelle arnaque sur Ulule?

Alien Frontiers de Tory Niemann, relancé par les Polonais de LocWorks, a été financé à 125% pour plus de 22’000 CHF / 18’000 euros en juillet 2012. Juillet 2012. 2012. Donc bientôt deux ans. Et le jeu n’est toujours pas sorti, alors qu’il était initialement prévu pour… NOVEMBRE 2012 !!! NOVEMBRE 2012 !!! Nous sommes en avril, soit une année et demie plus tard, et toujours rien.

Ouate de phoque? Sérieux? Ils ont dû planter des arbres en Pologne et attendre qu’ils poussent pour les couper pour en faire ensuite des cubes?

Le tout dernier message d’information remonte au 31 décembre 2013 pour dire qu’ils s’étaient planté de fournisseurs et que le jeu prendrait du retard : « Après plus d’un an de retard, je comprends que votre patience est à bout. La situation dans la quelle nous sommes tous est due aux erreurs que j’ai commises. Cependant le projet ne sera pas annulé et le jeu sera édité ».

Bonne nouvelle. Sauf que.

Sauf que là ça fait quand même quatre mois que l’éditeur n’a plus donné de nouvelles. Je lui ai écrit hier matin et l’éditeur m’a rapidement et poliment répondu en affirmant comprendre mon agacement et colère. D’après son message, il aurait enfin reçu reçu le matériel, et devrait à présent négocier avec un fabricant polonais pour établir un échéancier. Ce n’est donc certainement pas pour tout de suite..

Me serais-je fait à nouveau arnaquer par / sur Ulule (qui se dégage évidemment de toute responsabilité gnagnagna…). Non, je ne pense pas. Juste que le jeu aura connu un retard hallucinant, et que ça saoule vraiment.

En tout cas, même si le jeu sort dans 1-2 années / siècles, encore une fois, je réalise à quel point toutes ces plateformes de financement participatif sont vraiment du gros ouate de phoque, et on ne s’improvise pas éditeur du jour au lendemain.

Et vous, avez-vous également financé Alien Frontiers? Êtes-vous, comme moi, un tout petit peu énervé?

PS La 4 édition d’Alien Frontiers peut désormais se trouver sans problème sur Philibert… J’hésite d’ailleurs à l’acheter, comme ça au moins j’aurai le jeu avant la retraite.

Le lien direct sur Ulule

vaseline11
Si toute cette histoire vous fait un peu mal, Gus&Co vous offre ici un cadeau bien pratique.

24 Comments

  1. Hum… je ne l’ai pas financé, car y ayant joué, je lui ai trouvé des points communs avec « Kingsburg » que je lui ai largement préféré. J’ai vu sur un site de vpc qu’une quatrième édition était proposée. Peut être une VO ? Je n’ai pas suivi l’affaire et souhaite à tous les concernés de parvenir à avoir leur exemplaire…

  2. Perso j’ai pledjé pour la version 4 en VO avec tt plein de bonus/add-ons/extensions, reçu sans souci dans les temps prévu au départ …

  3. c’est que tu te trompe de point de vue. C’est du mécénat, du don, du soutien. Il n’y a pas de contrepartie obligatoire, tu ne possèdes pas le projet etc…

    Je te copie/colle le texte d’ulule.

    « La logique d’Ulule n’est pas une logique d’investissement (« je prends des parts ou des royalties dans une société ou dans un projet ») mais une logique de soutien, de don, ou de support à des projets spécifiques. En tant que soutien, votre apport vous donne accès à des contreparties définies par le porteur de projet, mais il ne suggère aucun lien de propriété ou d’actionnariat dans le projet (nb : le porteur de projet peut ouvrir ce type de discussion en « off », mais c’est une autre démarche, qui n’est pas gérée directement par Ulule). »

  4. Franchement faut du courage pour soutenir les projets Ulule/Kickstarter. Le pire c’est qu’il est possible que je l’achète en boutique quand il sera sorti en VF, une sortie que les backers auront financé, alors que je n’aurai pas pris de risque.

    Ca me fait penser à Battlecon : Devastation of Indines, une boite qui déborde de contenu (de personnages, de variantes, de scénarios, de puzzle games, etc) des centaines d’heures de jeu, grâce aux backers qui ont financé cette édition incroyable. D’ailleurs ils sont en train de recevoir leur boite, alors que moi qui l’ai pris en boutique, j’écume le jeu depuis février…

  5. Perso pas de plateformes de financement en dehors de Fief sur Kickstarter (mais c’est academy games et asyncron au volant, le risque est donc limité).
    Je croise les doigts pour ceux qui ont participé au projet.

  6. Je vais lancer un projet Ulule pour aller directement voir ce qui se passe en pologne: merci de me financer le bus et l’hôtel pour que j’aille me rendre dans les bureaux de Loc works. En strech goal, je m’arrêterai à Pragues d’où je vous enverrai de belles photos. merci

  7. Moi, je fais parti des pledgeurs, et je prends mon mal en patience (en même temps, j’ai pas trop le choix). J.ai rencontré Piotr en octobre, à Essen, on avait un peu échangé, et en ce temps là, il avait encore espoir de nous faire parvenir le jeu pour Noël….bref… Je vous laisse, j’ai les doigts plein de vaseline…..

  8. Bonjour Gus,

    « et devrait à présent négocier avec un fabricant polonais pour établir un échéancier » je ne comprends pas très bien : s’il a le matériel, le fabricant de quoi ? Et du coup un échéancier pour quoi (de livraison) ?

    Bon sinon sur l’affaire, c’est vrai que je n’aurais surement pas soutenu le projet si j’avais su que ça allait se passer comme ça. Mais contrairement à Massilia, le gars est encore là, il répond (parfois) au mails et donne (pas souvent) des nouvelles. C’est juste qu’il n’a pas bien géré ce projet et c’est bien dommage pour nous, il nous faut être bien patient.

    Pour les sites de participations financières par la masse, je trouve dommage de blâmer ces systèmes. Comme je trouve qu’ils ont raison de se déresponsabiliser. Il ne sont pas porteur du projet, il sont la structure qui a permis de réunir l’argent. Alors peut-être qu’ils devraient l’afficher plus clairement, peut être qu’ils ne devraient pas prendre de com sur un projet non livré (quoi qu’en fait ils ont fait leur métier), bref c’est peut être perfectible, qu’ils peuvent mieux faire mais pour moi ce n’est pas leur job que de garantir les projets. Un peu comme si j’engueulais un éditeur parce que c’est avec son jeu qu’on s’engueule avec mes amis…

    Pour ma part j’ai participé à plusieurs « pledges » sur différents sites pour différents projet, c’est le premier qui (me) fait autant défaut.

    1. «  »et devrait à présent négocier avec un fabricant polonais pour établir un échéancier » je ne comprends pas très bien : s’il a le matériel, le fabricant de quoi ? Et du coup un échéancier pour quoi (de livraison) ? »

      Pas clair non plus. Je lui ai demandé si c’était encore pour 2014, ou 2015, ou 2097, pas de réponse…

  9. Je me souviens avoir pledgé pour Templar, un jeu Queen Games (et donc un éditeur qui à mes yeux n’a pas à aller sur kickstarter) parce que je voulais les goodies, qu’ils annonçaient pas trouvables autrement. A Essen, il leur manquait la liste des pledgeurs, et on a pu prendre le jeu que le dernier jour, après tout le monde, et les extensions étaient toutes dispos, vendues à part chacune, et donc, avec plus de flexibilité pour les joueurs. De plus, au niveau prix, les pledgeurs n’ont pas eu le moindre avantage.

    Bref, tout ça est loin d’être parfait, et je me contenterait de pledger pour les jeux coups de coeur qui sans nous risqueraient de ne pas sortir (comme je l’avais fait pour Western Town… même si je n’ai pas conservé ce dernier…).

    1. Il est clair que Queen abuse du système, d’autant qu’ils se remplissent les fouilles directement en évitant distributeurs et magasins, donc une marge de folie. Le crowdfunding n’est clairement pas un bon signe pour nos boutiques préférées…

    2. Templar je l’ai récupéré le premier jour à Essen, avec les mini-extensions, ils avaient bien la liste. Par contre il fallait aller à un stand Queen Games spécifique (le plus petit) pour les récupérer, les autres stands du même éditeur ne gérant pas ça.
      Il n’y a qu’une extension qui était KS exclu, les autres non. Ils la proposaient quand même certes, à 4€. Comme toutes les autres. Du coup le prix était nettement plus intéressant via KS (comme tous les jeux proposés à chaque fois par l’éditeur) que sur place ou dans le commerce. Pour moins de 35€ on avait le jeu + toutes les extensions.

      Par contre pour revenir à AF, j’ai su être patient lorsque j’ai discuté avec lui à PEL & Essen 2013, mais là, c’est clair qu’il est entrain de nous en glisser une, et bien profond. Il ose tout de même se présenter à PEL 2014 (en même temps vu la carrure, faut y aller molo^^) contrairement à Etron…oups Epron qui se la coule douce avec le pognon des pledgeurs à Trifouillis les Oies.

      1. Il se trouve que j’y suis allé trois fois les deux premiers jours, suite à leur « revenez cet aprem, revenez demain… » et jamais ils ne m’ont dit ne pas gérer ça à leur stand. De plus, la troisième fois, je suis semble t-il tombé sur un (le ?) grand chef. Du coup, je suis étonné de ce que tu nous dis là. Concernant le prix, je ne me souviens plus, d’autant plus que j’avais pris avec l’édition anniversaire de Alhambra. 35€, t’es sûr ?
        M’enfin, quoi qu’il en soit, je ne suis plus tenter à pledger pour les gros éditeurs, et ce n’est pas plus mal, car ils font ça pour marger à fond et prennent ainsi une bonne partie des joueurs achetant habituellement dans les boutiques (dur ou vpc) les jeux en précommande. Et nous savons tous que les boutiques, à quelques titres près, vendent surtout un jeu sur les précos et lors des deux trois premiers mois.
        Les éditeurs, à vouloir ramasser plus, vont finir par tuer les boutiques et se tirer une balle dans le pied. Ils ne voient que sur le court terme, mais sur le long, tout ça ne leur sera pas bénéfique selon moi…

      2. @limp : « Les éditeurs, à vouloir ramasser plus, vont finir par tuer les boutiques et se tirer une balle dans le pied. Ils ne voient que sur le court terme, mais sur le long, tout ça ne leur sera pas bénéfique » TOUT juste.

        Si certains éditeurs préfèrent éviter les boutiques, à force, il y en aura de moins en moins. Et comment vendre des jeux sans, alors? Le tout internet a ses limites (pas de conseil spécialisé, pas de contact humain, pas la possibilité de vraiment toucher la « bête »…).

  10. J’ajoute mon petit grain de sel.
    Il semble que Piotr filtre délibérément ses messages et décide arbitrairement de donner ou non réponse aux interrogations. Il sombre notamment dans un silence de tombe dès lors qu’il s’agit de rentrer dans les détails. Je ne compte plus le nombre de relances que j’ai pu lui faire pour tenter de savoir précisément où en était le projet, ou au moins quelques visuels du matériel.

    Voici le dernier message en date de sa part :

    « Bonjour Arnaud,

    Les pièces sont en train de passer par la douane. Des qu’elles
    arrivent (et qu’elles sont bonnes pour le service), je vais voir mon
    imprimeur pour organiser l’impression. Il n’était pas content quand
    l’impression planifiée pour décembre a du être annulée. »

    Une précision également sur l’échéancier en question. En décembre dernier, il annonçait vouloir imprimer le jeu en Pologne pour réduire les frais. Je suppose que l’échéancier mentionné dans l’article concerne donc ladite impression. Sauf que du coup, je ne comprends pas pourquoi il a encore attendu aussi longtemps avant d’entreprendre les démarches.

    Il n’est pas exclu que le gusse, ainsi que souligné sur le forum de TT, aie utilisé les fonds pour tout autre chose, et ne se consacre donc au projet que s’il lui reste de quoi à la fin du mois… Locworks semble en tout cas actif, à en croire la présence de la boite dans les crédits de quelques jeux vidéos indé récents (Guacamelee notamment).

    Pour info, Locworks sera présent à Paris est Ludique les 14 et 15 juin prochain. Etant donné que j’y serai bénévole, je propose à ceux qui ne pourront pas s’y rendre de m’envoyer un petit mail avec les questions que vous souhaitez lui poser.

    J’ai prévu de faire un compte-rendu sur TT et Ulule par la suite, mais je répondrai bien entendu aussi à tous ceux qui m’auront contacté.
    zesupercitronAThotmailPOINTcom

  11. d’après vous comment interpréter les premières lignes de la page de présentation de Locworks sur le site de PEL 2014.
    « LocWorks est un éditeur Polonais qui vient de Varsovie pour présenter ses jeux dont l’excellent Aurora, la version multilingue d’Alien Frontiers . »

    Site: locworks.pl

    auront-ils le jeu sur place ou se crédite t’il le mérite d’un jeu non encore (près de) sortie?

  12. Nouvelle news sur ulule, et plutôt bonne !

    Bonjour,

    Je viens de recevoir la confirmation de mon imprimeur que le jeu sera prêt pour le festival Paris Est Ludique en juin. Tout ceux d’entre vous qui voudront récuperer le jeu et les bonus au festival pourront me le signaler dans le questionnaire que j’enverrai au mois de mai.

    Merci pour votre patience !

    Piotr Burzykowski

    Voilà qui donne à espérer.

A vous de jouer! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.