Helvetia, un jeu suisse, ou presque

Vous souvenez-vous de ce jeu très moyen sur la Suisse, Helvetiq, sorti en 2008, pourtant créé par le trio de brio Pauchon-Cathala-Braff? Un jeu de questions-réponses à la Trivial Poursuit avec un mécanisme plus ou moins original mais sans rien de plus.

Certes, le jeu présentait deux versions / deux règles, une partie de QnA et une partie pseudo-stratégique d’un jeu de plateau sur le système politique suisse, avec déplacements et points de victoire, mais le tout ne présentait au final aucun intérêt ludique.

Bon, ce jeu était une commande extérieure pour faciliter l’intégration des étrangers en Suisse, Helvetiq était au final plus un edutainment qu’une œuvre ludique per se.

Et bien voilà qu’un tout autre jeu sur la Suisse est annoncé pour la fin 2011, certainement pour Essen, chez Kosmos, Helvetia.

Pour 2 à 4 joueurs, d’une durée de 60 minutes, créé par Matthias Cramer, Helvetia est un jeu de plateau de gestion.

On doit en effet gérer un village de montagne en Suisse, et même s’occuper de marier ses habitants.

L’auteur allemand (et pas suisse), Matthias Cramer, devient décidément un auteur à succès, avec son très bon Glen More et son tout récent Lancaster (notre critique et errata ici) nomminé au Kennerspiel 2011.

Helvetia s’annonce sous les meilleures augures, et je ne dis pas ça en gros chauvin suisse que je pourrais être (mais que je ne suis pas).

Laisser un commentaire