Autour du jeu vidéo

Le jeu-phénomène Wordle racheté par le New York Times

Le jeu de mots Wordle rejoint la section des jeux du New York Times.


Le rachat de Wordle

Il n’aura pas fallu attendre longtemps. Au vu du succès, mérité, du jeu de mots qui s’est emparé de la planète depuis quelques semaines, il fallait bien s’attendre à ce qu’un acheteur sorte du bois pour récupérer la plateforme.

C’est chose faite depuis hier lundi 31 janvier. Wordle rejoint désormais la section des jeux du célèbre journal américain le New York Times.

Il faut dire que les jeux du New York Times attirent et captivent des milliers de fans depuis le lancement de leur fameux mots croisés en 1942. Avec plus de 500 millions de parties, depuis 2014, le journal a également lancé d’autres jeux de mots et visuels numériques. Wordle ne pouvait que les intéresser.

Wordle, c’est quoi ?

Difficile de ne pas avoir entendu parler du phénomène planétaire qu’est devenu Wordle. Il s’agit d’une plateforme qui, chaque jour, propose un seul et unique mot de 5 lettres à découvrir. Et pour y arriver, on a 6 tentatives.

À chaque fois qu’on entre un mot, existant, la plateforme donne trois indices de couleur : gris, quand la lettre ne correspondant pas, jaune quand c’est la bonne lettre mais au mauvais endroit. Et enfin vert, quand la lettre est correcte et au bon endroit. Oui, ça ressemble au jeu télévisé Motus et Mastermind, en version numérique.

Quand Wordle a été lancé en novembre 2021, la plateforme ne comptait qu’une dizaines de personnes qui y jouaient de manière quotidienne. Ce nombre et passé plusieurs centaines de milliers deux mois plus tard, pour s’élever à des millions aujourd’hui. Un jeu viral (même si c’est le mot à éviter depuis deux ans…) qui s’est véritablement emparé du web chaque matin.

Itérations, inspirations

À tel point que cela a inspiré d’autres itérations. Comme Guess the Board Game, une version dans laquelle on doit… deviner le titre d’un jeu de société, ou Primel, la version mathématique de Wordle, dans lequel on doit retrouver un nombre premier.

Et est-ce ce rachat va changer quelque chose ? Non. Le New York Times le confirme, rien ne va changer. Le jeu sera toujours libre d’accès, mais depuis la plateforme du journal cette fois. On peut toutefois redouter que la plateforme devienne payante, sous forme d’abonnement ou soit remplie de publicités à partir du moment où le journal mettra la main dessus.

Le montant du rachat de Wordle n’a pas été divulgué dans son entier, mais il semblerait qu’il s’agisse d’un montant à 7 chiffres. Soit la coquette somme de quelques millions. Pas mal, pour un « petit » jeu de mots numérique développé par cet ingénieur de Brooklyn !

Une version française existe également. Elle s’intitule Le Mot, https://wordle.louan.me/ qui reprend exactement le concept de Wordle, mais en français. Et c’est tout pareil que Wordle, développé par @louanben. Un mot à 5 lettres, 6 tentatives, et les mêmes couleurs que la version américaine.

Et vous, est-ce que jouer à Wordle, en français et/ou en anglais est devenu votre rituel du matin ?

5 Comments

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :