Un étrange article dans Libération provoque des réactions enflammées de la communauté

Temps de lecture: 1 minute

Depuis hier, lundi 30 juillet, la polémique fait rage

Suite à un article, plus qu’étrange, paru dans le journal Libération, la communauté des joueurs et joueuses de jeux de société s’enflamme

Pourquoi?

L’article dit qu’:

On peut tranquillement s’éviter d’acheter le jeu »nul besoin d’acheter la boîte, ça se joue parfaitement avec des bouts de papier »

On peut, et doit tricher pour gagner (garder les yeux ouverts)

L’auteur et éditeur du jeu a réagi à l’article sur FB (avec pour l’instant déjà 151 commentaires quand même…)

Pareil pour Bruno Cathala, visiblement très fâché sur Twitter. Même s’il y a un wink en fin de tweet…

Le journaliste de Libé, Quentin Girard, s’explique longuement sur Twitter et essaie de faire désenfler la polémique. En vain, au vu des nombreuses réactions

Un article scandaleux? Un manque de déontologie de la part du journaliste?

La réalité est ailleurs

Depuis la semaine passée, en pleine torpeur estivale, Libé a décidé de lancer une saga humoristique (et parfois trash) sur les jeux de société, « comment gagner à… ». Le Monopoly, 6 qui prend, Perudo, plusieurs jeux en prennent pour leur grade avec des conseils (souvent foireux) pour gagner

Je ne suis ni juriste / avocat, ni journaliste professionnel. Juste blogueur

N’empêche, cet article m’interroge sur la déontologie journalistique. Peut-on dire n’importe quoi? Quid des droits d’auteur·e·s? De l’incitation à la triche? Tout ça au nom de l’humour?

Quelle est votre réaction suite à l’article de Libé? Feu de paille, ou feu de brousse?

10 Comments

  1. Cela me semble à vrai dire révélateur d’un phénomène contemporain bien plus général : il faut aujourd’hui prêter mille fois plus d’attention aux mots que l’on va prononcer qu’il y a quelques années encore. Je découvre ici l’affaire, et espère donc ne pas dire n’importe quoi, mais il paraît clair que ce Quentin Girard a voulu écrire quelque chose d’incisif et de drôle, sans du tout penser à mal. Donc y lire l’apologie du vol et de la triche est abusif. MAIS il y a bien apologie du vol et de la triche, la forme humoristique participant davantage à la banaliser qu’à la désamorcer. On se souvient que les mots ont un sens, et que les blagues doivent être plus fines, plus respectueuses, bref chercher d’autres voies, ce qui peut faire peur (cf. la polémique James Gunn, ou les mille incendies initiées par les dits SJW)… et me paraît assez salutaire. Après coup, cela fait du bien d’être constamment rappelé à l’ordre, d’être bousculé sur ce que l’on dit et lit.
    Et il faut quand même le dire, si l’article avait été aussi amusant qu’il prétend l’être, on serait passé plus innocemment, presque en souriant, sur ces propos dangereux. Or, on se rend à peine compte de ses intentions humoristiques, et l’invitation à jouer avec des bouts de papier est formulée avec tout le sérieux possible, que ce soit parce que la longueur du format n’autorise pas l’explicitation ironique ou par vraie maladresse, déphasée des problèmes d’expression contemporains. Bref, j’espère que la polémique va désenfler pour ne pas affliger plus que de raison ce pauvre Quentin Girard, comme je me réjouis qu’elle ait eu lieu, qu’elle ait permis à ses participants de rappeler des éléments importants, et qu’elle ait remis les idées en place à l’infortuné pigiste.

  2. Feu de paille.

    Lecteur de Libé depuis des années, je vois que la tradition des entrefilets humoristiques est toujours présente, et toujours aussi peu comprise.

    Par ailleurs, j’ai toujours du mal avec LG et la défense de sa « propriété intellectuelle », quand ce jeu est une resucée de Werewolves, lui-même honteusement pompé de Mafia…

  3. Ne lisant que très peu la presse, je n’avais pas vu passer cet article. Dans le doute j’ai pris le temps de lire différents articles, ou tout du moins, ceux sur les jeux auquel j’ai déjà. Eh bien je ne doit pas avoir le sens de l’humour, article maladroit qui ne font pas honneur au jeux mais ne me font pas rire non plus.

  4. Puis maintenant qu’on sait qu’on peut se torcher avec Libé on peut s’inviter’sur le trône avec le Point ou Valeurs acteuls et chercher enfin la finesse l’ironie et la déontologie.

    Have a fun!
    Belle été aux sousceptibles aussi!

  5. Libé, il suffit de le piquer à son voisin pour le lire, pas besoin de l’acheter. Ah !!!! Mais c’est que de l’humour.
    Sans être choqué je trouve l’article de ce type juste très con.

  6. Je viens de lire quelques uns de ces papiers « Comment gagner à… »
    Le constat est pour moi sans appel :
    – Ce n’est pas drôle
    – C’est tellement mal écrit que ne pas prendre les arguments au premier degré relève de l’art divinatoire
    – La tournure d’esprit est plus que discutable (dézinguer et encourager à l’anti-jeu sur, le tout sur ton, au mieux, malveillant)
    – Le thème même de la chronique dont le but avoué est d’expliquer comment gagner systématiquement alors que nos partenaires de jeu réfléchissent pour rien paraît tout à la fois destructeur, dédaigneux et illusoire si l’on considère que le monsieur s’attaque à des jeux de grande distribution auxquels milliers de joueurs jouent depuis des lustres…

    Si l’idée était de faire parler des jeux incriminés, c’est une publicité dont certains auteurs se seraient bien passé, semble-t-il…

    Un « joueur » avec un tel état d’esprit fait partie de ceux que l’on ne réinvite pas…

    1. Et j’ajoute que je viens de lire d’autres papiers de la série que je trouve bien mieux écrits…

      … Ah! Mais ce n’est pas le même auteur…
      CQFD

  7. Serieux «l’auteur» de loup garou qui s’offusque qu’on puisse voler sa «propriété» intellectuelle.

    C’est au minimum l’hôpital qui se fout de la charité.

    Pour le reste, l’article est humoristique, mais on vit dans une société qui supporte de moins en moins l’humour et qui s’offusque de tout.

    Au mieux c’est une réaction disproportionnée de l’auteur, au pire une tentative pour buzzer sur un article pour faire parler d’un jeu qui n’a plus d’actualité.

  8. Perso, l’article m’a fait marrer, pas de quoi en faire des montagnes, surtout lorsque ce qui est dit est vrai. Je ne savais pas que les jeu les loups-garous ou Skull s’achetaient encore, tant il est évident qu’un simple jeu de cartes normales suffit pour les 2 jeux ;–))))

A vous de jouer! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.