Comment devenir un parfait négociateur pour gagner aux jeux d’enfoirés

Handshake man - women, Flickr, CC, by Flazingo Photos
Handshake man – women, Flickr, CC, by Flazingo Photos

Les jeux d’enfoirés, ce sont ces jeux à la très forte interaction dans lesquels il faut négocier, s’allier (et souvent trahir, d’où le terme « enfoirés »).

Voici 6 conseils qui feront de vous un parfait négociateur et vous permettront (peut-être) de gagner.

1. Préparez-vous

Une bonne préparation AVANT la négociation est un élément-clé. Préparez ce que vous allez dire, ce que vous êtes prêt à accepter, à proposer. Avant tout round de négociation et alliance, prenez quelques minutes / secondes pour vous préparer mentalement.

Vous ruer dans une affaire sans avoir pris la peine d’y réfléchir risque bien d’être à votre désavantage.

2. Définissez clairement vos objectifs, vos limites

Il est extrêmement important dans toute négociation d’avoir une idée très claire sur ses objectifs, ses besoins, mais également sur ses limites et sur ce qu’on est prêt à lâcher.

Comme disait Sénèque, un jeudi, « il n’y a pas de vents favorables à ceux qui ne savent pas où aller. »

3. Connaissez vos partenaires

Puisque vous allez négocier avec les autres joueurs, il est impératif de bien les connaître. Quel joueur a plus de probabilité de se montrer « faible » et enclin à lâcher plus rapidement? Quel autre joueur paraît plutôt impulsif, agressif?

Et bien entendu, adaptez vos échanges et interactions en conséquence.

Évaluez également leurs besoins, anticipez leurs limites, leurs objectifs. Mieux vous connaîtrez vos partenaires et plus vous pourrez en tirer un avantage. Ne surestimez pas votre position, les autres joueurs sont tout aussi importants. Apprenez à les estimer et à les apprécier.

4. Ne craignez pas le conflit

En règle générale dans la vie on préfère éviter les conflits, les tensions. Dans les jeux d’enfoirés, il faudra faire preuve de courage, de solidité et de ténacité pour ne pas les éviter. Voire même les apprécier, finalement. Ecole de vie???

5. Ne bluffez pas

Bien étrange point 5 me direz-vous. Les jeux d’enfoirés sont justement… d’enfoirés. Donc de mensonge, de bluff, de manipulation.

Oui mais non.

Car à force de trahir et rouler vos partenaires dans la farine, il y a de fortes chances qu’on vous fasse de moins en moins confiance. Voire plus du tout. Pas facile alors ensuite de tisser des relations, de créer des alliances fortes cruciales pour votre victoire.

Préférez une stratégie et une attitude honnêtes, droites, claires et loyales, vos partenaires sauront qu’ils pourront vous faire confiance et seront plus enclins à négocier avec vous.

6. Restez zen

Les jeux d’enfoirés sont peut-être d’enfoirés, mais ils restent des jeux, avant tout.

Vous risquez sans doute de connaître des revers, des trahisons, des bluffs. Ne vous emportez pas et ne gardez pas de rancune contre les autres joueurs. Car ils sont des joueurs, justement. Voire même des amis.

Gardez le point 5 en tête et préparez votre prochaine négociation l’esprit serein et pas revanchard. Plus facile à dire qu’à faire bien sûr. Surtout dans une partie de Rencontre Cosmique. JulienG, si tu m’entends…

Auriez-vous d’autres conseils à proposer, des trucs qui marchent pour vous? Quel est votre jeu d’enfoirés préféré?

3 Comments

  1. Je me permets de corriger la fin de ton point 5: « Préférez une stratégie et une attitude honnêtes, droites, claires et loyales, vos partenaires sauront qu’ils pourront vous faire confiance et seront plus enclins à négocier avec vous. Vous pourrez ainsi plus facilement les poignarder dans le dos le moment venu. »

    Cela dit, je pense que tu mets le doigt sur un point important, celui de l’équilibre entre honnêteté et tromperie dans ce type de jeu. Pour reprendre le commentaire de Pouikcircus, je dirais qu’Intrige (ou Diplomacy) me pose moins de problème dans la mesure où l’on est obligé de trahir à un moment donné. On sait que ça va tomber, reste simplement à savoir où et quand.
    Pas nécessairement besoin de maintenir un équilibre. Pour moi, la trahison passe plus mal (ou mieux, c’est selon!) dans un jeu où l’on n’est pas nécessairement obligé de le faire pour gagner (Fief, Rencontre Cosmique, Borderlands, etc.). Il y a peut-être une distinction à faire entre ces deux types de jeux d’enfoirés.

    Et je te rejoins complètement sur le point 3: très important de savoir à qui tu parles! C’est aussi ce qui fait tout le sel de ce genre de jeux: l’interaction avec de vraies personnes, ayant chacune leurs particularités. C’est selon moi là qu’on ressent le plus le « société » dans jeux de société.

    Aimé par 1 personne

  2. Je ne sais pas si Bohnanza rentre dans la catégorie jeux d’enfoirés, mais j’en ai gagné une mémorable, en étant le plus conciliant possible. je n’ai pas fait de 3éme champ.
    En fait si je ne pouvais pas exploiter les cartes en main je m’en débarrassait

    Tu cherches un Harry colt ? j’en ai un si tu veux je te le donne.
    Ton harry cochon, je peux t’en débarrasser si ça t’arranges.

    les échanges étaient correct, du gagnant gagnant.
    j’étais plutôt content de moi parce que j’ai testé de jouer sans ce 3éme champ et en essayant d’être le plus correct possible et ça m’a rapporté…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s