Critique de jeu : Sheriff of Nottingham. Tu bluffes Martoni

couv

Le fameux MerlinduMesnil sur Twitter nous signe ici une critique du très buzzé Sheriff of Nottingham. MerlinduMesnil a pu l’essayer en AP, il nous en a proposé une critique. Merci à lui:

Sheriff of Nottingham est un jeu de Siergo HALABAN, Bryan POPE, André ZATZ publié par Arcane Wonders pour 3 à 5 joueurs d’une durée de 60 minutes. Sorti en anglais pour la GenCon 2014, il s’agit de la réédition d’un jeu de 2006. Le matériel étant neutre hormis le nom des marchandises, il n’est sans doute pas indispensable d’attendre une éventuelle version française.

Imaginez la forêt de Sherwood avant l’arrivée de Robin des bois ! Projetez-vous dans le quotidien des marchands se rendant à Nottingham vendre leurs marchandises ! Incarnez le sheriff inspectant leurs marchandises !

Le décor est planté, le spectacle peut commencer 😉

Sheriff of Nottingham est un jeu de bluff et de négociation (surtout lorsque votre bluff est un échec) où les joueurs vont tenter de faire passer en sus de leurs marchandises légales des produits de contrebande à destination du marché de la ville.

cartes

A chaque tour, un nouveau joueur prend le rôle de sheriff (au total 2 fois par joueur et par partie) et inspecte, ou pas, les chariotes des commerçants.

Les autres joueurs disposent à leur tour de 3 pioches pour constituer une main de 6 cartes. La pioche principale est cachée. Les 2 pioches secondaires face visible peuvent également être utilisées sous réserve de ne pas se servir au préalable dans la pioche principale. Elles servent également de défausse face visible. A noter qu’il est autorisé de parcourir les pioches faces visibles pour vérifier les cartes présentes.

Une fois la main constituée, chaque joueur glisse dans une élégante pochette symbolisant le chariot du négociant jusqu’à 5 cartes. Il peut y glisser des marchandises légales ou de contrebande.

Une fois cette opération effectuée par tous les joueurs, il convient de déclarer au Sheriff les marchandises présentes dans la pochette.

A noter, que le nombre de cartes doit être exact et qu’un seul type de marchandises (légale bien évidemment) peut être déclaré.

« J’ai 5 pommes dans mon panier mon bon sheriff » citation de @sdouche.

C’est à ce moment précis qu’intervient la négociation surtout pour ceux ou celles dont l’honnêteté ne transparait pas immédiatement sur le visage !

En effet, le sheriff a à ce moment-là le droit de fouiller le chariot (ouvrir la pochette). Toute marchandise frauduleuse (légale ou pas) donne lieu au paiement d’une amende. Malheureusement, le sheriff n’en profite pas et c’est bin triste. Aussi, y a-t-il une seconde option qui ravira les adeptes du marchandage, car comme chacun sait le sheriff de Nottingham est corruptible.  Si les 2 joueurs s’entendent, alors le chariot passe sans être inquiété moyennant une juste rétribution 😉 ou pas…

Attention, le sheriff doit dédommager les honnêtes commerçants lorsque la déclaration est conforme à l’inspection…

Une fois l’opération faite pour tous les joueurs, les marchandises légales sont positionnées face visible sur le plateau du joueur et les contrebandes faces cachées.

A la fin du jeu, chaque marchandise a une valeur à laquelle on ajoute les pièces restantes non utilisées pendant la corruption et un bonus de majorité (pour le 1er et pour le 2nd) pour chaque type de denrée.

couv2

Ceci étant dit, et alors ?

Tout d’abord, concernant l’édition, les graphismes sont les léchés et agréables, les pioches sont facilement déplaçables d’un joueur à un autre grâce à un thermo judicieux. Les plateaux individuels sont agréables et esthétiques. Par contre, j’ai un bémol concernant la qualité des cartes marchandises qui ne semble pas à la hauteur du reste (grammage du papier) !

Concernant le jeu, l’imbrication du double mécanisme bluff/corruption devrait ravir les amateurs du genre (dont Junta pour les plus anciens d’entre nous résumait l’excellence et Bohnanza l’efficace simplicité)  et permettre à ceux qui ne seraient pas à l’aise au grattage (bluff) de se rattraper au tirage (Négociation). N’oublions pas que le sheriff n’a qu’un intérêt limité à ouvrir votre pochette, l’amende étant finalement souvent peu dispendieuse.

A noter que J’ai trouvé le jeu un peu long à 5 : une bonne heure au final avec pas mal de temps morts pendant la préparation des mains de chaque joueur. La configuration à 4 est sans doute meilleure d’autant plus qu’au final l’interaction en dehors de celle avec le sheriff est très froide car limitée à la recherche des majorités.

Le conseillerais-je ? Oui et non ! En fait, contrairement à un Skull par exemple, Sheriff of Nottingham est véritablement plus long et bien plus exigeant au sens où il s’agit avant tout d’un jeu de communication plus que d’un party game.  Il est donc indispensable que l’ensemble des joueurs soient adeptes de ce type de jeu sans quoi, passé les 2 ou 3 parties découvertes, vous l’enterrerez tout de bon dans votre ludothèque.

persos

Pour télécharger les règles du jeu c’est par-ici

One Comment

  1. Puisqu’on parle de moi, je vais donner mon avis :). Comme Merlin, j’ai trouvé le temps long : chaque joueur sera Sheriff 2x, soit 10 tours de jeu si on joue à 4, 15 à 5 (notre configuration). Je pense donc également qu’il ne faut pas dépasser 4 joueurs.

    C’est un jeu de bluff et de communication, mais je trouve ce mélange (bien qu’intéressant sur le papier) un peu lourd dans les faits. Pendant la partie, je me suis surpris à vouloir jouer à Skull & Roses, c’est à dire à un jeu de bluff épuré, sans superflu. Je pense que je me suis ennuyé à la moitié de la partie (peut être que 2x Sheriff est trop).

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s