Hackez Dixit! 5 manières de s’éclater différemment avec le jeu

dixit

Dixit, tout le monde connaît.

Sorti en 2008 chez Libellud et créé par Jean-Louis Roubira, il reçoit le prestigieux Spiel en 2010. Depuis sa création, Dixit a été vendu à des centaines de milliers d’exemplaires, et les extensions ne s’arrêtent pas, la 5e en date signée Franck Dion vient d’ailleurs de sortir il y a quelques mois. Une 6e en prépa pour 2015?

Dixit est surtout connu pour deux choses:

1. sa mécanique hyper simple et hyper efficace

2. ses illustrations aussi somptueuses que poétiques.

Gus&Co vous propose ici 5 manières de détourner le jeu et d’y jouer autrement.

1. Le Dernier Mot

Prenez un deck de cartes de Dixit, de n’importe quelle édition. Distribuez 6 cartes par joueur. Oui, comme d’hab. Posez une carte supplémentaire face visible sur la table. Un joueur désigné au hasard nomme alors un élément visible sur cette carte.

Tous les joueurs doivent alors se dépêcher d’utiliser une carte de leur main à choix en nommant un élément présent sur une carte qui commence par la dernière lettre de l’élément cité.

Exemple : le premier mot est « chat ». Un joueur se rue pour jouer une de ses cartes en annonçant « tesson », puisqu’on en voit sur sa carte. Le prochain mot de la prochaine carte devra alors impérativement commencer par « n », et ainsi de suite.

On n’est pas obligé de nommer un objet présent, on peut tout aussi bien évoquer une ambiance, une émotion, une ambiance. En cas de contestation on peut procéder à un vote.

La nouvelle carte jouée recouvre la précédente face visible sur la table. Le but étant d’être le premier joueur à se débarrasser de toutes ses cartes. Oui, c’est un vrai jeu qui s’appelle Last Letter chez Thinkfun. Mais joué avec des cartes de Dixit.

2. Concept

Prenez Dixit et appliquez-le au jeu Concept, avec un soupçon de Dixit Jinx.

Posez 6×6 cartes de Dixit sur la table face visible. Prenez également les jetons de vote de Dixit. Deux joueurs assis côte à côte joueront ensemble pour la manche. Ils prennent en tout 5 cartes de la pioche, cartes qu’ils posent face visible devant eux pour former une ligne, ainsi qu’un set de la même couleur de jetons vote. Les autres jetons sont donnés à chaque joueur qui prendra une couleur unique.

En se consultant discrètement, les deux joueurs choisissent une des 5 cartes de la ligne. Ils sélectionnent le jeton indiquant la carte choisie, jeton qu’ils placent face cachée devant eux. Ils prennent ensuite des jetons d’une autre couleur, et les placent sur les 6×6 cartes sur la table de telle sorte que les autres joueurs soient capables de retrouver la bonne carte dans la ligne.

Une fois que les deux joueurs auront posé leur(s) marqueur(s), un ou plusieurs au besoin, en s’aidant au besoin d’autres jetons non-utilisés, les autres joueurs choisissent le jeton avec le chiffre correspondant à la carte de départ sélectionnée. Ce jeton devra être posé face cachée. Oui, comme Dixit. Puis on retourne tous les jetons, celui du couple de joueurs inclus.

Si tous les joueurs ont trouvé la bonne carte, les autres gagnent 3 points, et les deux joueurs rien. Si personne n’a trouvé la bonne carte, les autres joueurs gagnent 3 points. Si au moins un joueur (mais pas tous) a trouvé, celui ou ceux qui ont trouvé correctement remportent 3 points et les deux joueurs chacun 2.

Pour la prochaine manche, on défausse toutes les cartes, on prépare le tout pour la prochaine manche, et un nouveau couple de joueurs déterminé aléatoirement commence.

La partie s’achève quand un joueur atteint la somme de 25 points (ou plus ou moins, c’est selon les envies de durée de partie. Ou même encore mieux, pour faire plus simple, comme dans Concept, ne pas compter les points.)

Pour donner des indications on peut évidemment utiliser n’importe quel autre matériel: cubes, dés, pièces de monnaie.

3. Il était une fois

Comme dans le jeu « il était une fois », chaque joueur pioche 5 cartes. Un joueur est désigné premier joueur et commence une histoire en posant une de ses cartes et en exploitant l’un des éléments présents. N’importe quel autre joueur à la table peut l’interrompre pour continuer le récit en posant une de ses carte qu’il intégrera dans l’histoire.

La partie prend fin quand tous les joueurs auront chacun joué au minimum 3 cartes.

4. 7 Wonders

Oui, vous avez bien lu. Comment intégrer Dixit à 7 Wonders. En fait, jouez avec (à peu près) les règles de l’extension Fortune et Calamités pour 7 Wonders. Imprimez les 7 cartes calamités et placez-les face visible sur la table.

Chaque joueur, en plus de son matériel habituel de 7 Wonders, pioche 2 cartes de Dixit qu’il conserve face cachée et qu’il a le droit de consulter discrètement tout au long de la partie.

Au lieu de jouer une carte Age normalement, un joueur peut à la place jouer une de ses 2 cartes Dixit à la place.

La carte de Dixit jouée activera alors une des 7 calamités présentes, pour autant que la carte Dixit ait un lien (plus ou moins) direct avec la calamité: lieu, objet, symbole, ambiance… En cas de contestation générale on peut alors procéder à un vote. Si le vote est négatif à la majorité, le joueur reçoit 3 pièces d’or en compensation. La carte calamité reste en jeu mais la carte Dixit jouée est défaussée.

5. Mysterium

En attendant la (certainement) somptueuse réédition Libellud du jeu ukrainien Mysterium, l’un des meilleurs jeux de 2014, réédition prévue pour août, vous pouvez toujours jouer tout à fait normalement au jeu de base en substituant les cartes Rêve par les cartes de Dixit.

Pour acheter Dixit

Pour acheter Mysterium (avec les règles en français ici)

6. A vous!

Et vous, vous verriez quelle autre façon de jouer à Dixit? Proposez-nous vos meilleures idées.

12 Comments

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s