Autour du jeu vidéo,  Jeux de plateau

Dead Cells. Le fameux jeu vidéo indé bientôt en jeu de plateau

La Dream Team du jeu de plateau prépare l’adaptation du fameux jeu vidéo Dead Cells, à sortir chez le Scorpion Masqué, écurie Hachette.


Dead Cells, le jeu de plateau

Le jeu vidéo indépendant Dead Cells est prévu d’être adapté en jeu de société par le créateur de 7 Wonders, Antoine Bauza, ainsi que toute la fine fleur des auteurs de jeux de plateau : Corentin Lebrat, Ludovic Maublanc, Théo Rivière

Le jeu de plateau Dead Cells : Rogue-Lite Board Game est une adaptation du jeu vidéo indépendant sorti en 2018, et a été annoncé par Scorpion Masqué, l’un des coéditeurs du jeu de société à venir.

Le système narratif de Dead Cells est fortement influencé par Dark Souls : on rencontre des éléments et des lieux qui fournissent des informations sur l’histoire. Le jeu vidéo Dead Cells a connu un beau succès. Depuis sa création jusqu’à son récent succès, ce jeu est devenu un classique apprécié des gamers du monde entier.

Dead Cells le jeu vidéo

Dead Cells est un jeu vidéo d’action-aventure, de plateforme, de rogue-like et de metroidvania développé et publié par Motion Twin, un développeur de jeux vidéo français indépendant basé à Bordeaux. Il est initialement sorti en accès anticipé en 2017, puis est sorti en version complète en 2018 sur PlayStation 4, Nintendo Switch, Xbox One et Microsoft Windows. Le jeu a également été publié sur macOS, Linux et iOS.

Dead Cells est donc un jeu vidéo qui appartient au genre appelé Metroidvania. Ce type de jeu possède un vaste décor qui nécessite beaucoup d’exploration et de retours en arrière. Le but du jeu est de progresser le plus loin possible avant de perdre une vie, car il n’y a pas de respawns dans le jeu. Au lieu de cela, chaque fois que le personnage meurt, il doit recommencer au début du château, mais il emporte avec lui toutes les informations, les cellules récupérées et l’expérience qu’il a accumulées en cours de route.

Metroidquoi ?

Le terme « Metroidvania » vient de la combinaison des mots « Metroid » et « Castlevania ». Il s’agit d’un sous-genre de jeux vidéo d’action-aventure. Un jeu Metroidvania possède généralement un monde vaste et interconnecté, et vous devez revenir en arrière pour arriver là où vous voulez aller. Un power-up vous permettra généralement d’atteindre des endroits auparavant inaccessibles. Les jeux de plates-formes, les énigmes et l’exploration se combinent.

Rogue-like-quoi ?

Ce type de jeu vidéo se caractérise par des niveaux générés de manière procédurale. C’est une façon de créer des niveaux qui n’ont pas besoin d’être conçus « à la main » par un développeur, mais qui sont générés par un algorithme. Cela signifie qu’ils sont générés de manière aléatoire à chaque fois que vous jouez, ce qui vous permet de toujours vivre une nouvelle expérience. Il est généralement utilisé pour créer des jeux à monde ouvert où chaque monde est différent et présente des défis différents. Pour en revenir au rogue-like,

En plus de niveaux procédural, il y a également un gameplay au tour par tour et la mort permanente du personnage. Il s’agit d’un sous-genre des jeux de rôle sur ordinateur. Rogue, un jeu de Michael Toy et Glenn Wichman, est sorti en 1980 et a lancé le genre. Des jeux de console classiques comme The Legend of Zelda aux jeux indépendants modernes comme The Binding of Isaac, le genre s’est développé.

Et de quoi ça parle ?

Le jeu se déroule dans un monde médiéval, où les joueureuses jouent le rôle d’un prisonnier amnésique qui tente de s’échapper d’un donjon. On incarne le rôle d’un cadavre décapité, asservi par un parasite. Bon appétit !

Les joueureuses doivent se frayer un chemin dans la prison, en battant des ennemis, en collectant des objets et en débloquant de nouvelles capacités. Le jeu possède une mécanique unique où les joueureuses doivent collecter des cellules pour améliorer leur personnage tout au long de leur voyage. Au fur et à mesure que les joueureuses progressent, le jeu devient de plus en plus difficile et fun.

Popularité et accueil

Dead Cells a été incroyablement populaire depuis sa sortie et a reçu un accueil extrêmement positif de la part des gamers et des critiques. Il a été nommé pour de nombreux prix, notamment celui du jeu de l’année aux Golden Joystick Awards 2019, du meilleur jeu d’action aux 14e British Academy Games Awards et du meilleur jeu indépendant aux Game Awards 2018.

Le jeu a également été salué pour ses mécaniques uniques et innovantes, son gameplay stimulant et engageant, et son impact global sur l’industrie du jeu. Le jeu a été loué pour sa rejouabilité, car les joueureuses sont encouragés à continuer à jouer et à débloquer de nouvelles capacités. Le jeu a également été salué pour ses graphismes et son style artistique dynamiques.

Faits intéressants

Dead Cells le jeu vidéo est devenu un classique apprécié de l’industrie du jeu vidéo. Voici quelques-uns des faits les plus intéressants concernant Dead Cells :

  • Le développement du jeu a pris six ans et a duré plus longtemps que tout autre jeu produit par Motion Twin.
  • Le jeu s’est vendu à plus de cinq millions d’exemplaires, ce qui en fait l’un des jeux indépendants les plus vendus de tous les temps.
  • Le jeu s’inspire des roguelikes classiques tels que The Binding of Isaac et Enter the Gungeon.
  • La bande-son du jeu a été composée par Yoann Laulan, et a été nominée pour la meilleure musique/conception sonore aux British Academy Games Awards 2019.
  • Il y a actuellement plus de 100 objets uniques dans le jeu, dont certains sont extrêmement rares et difficiles à obtenir.
  • Le jeu a donné naissance à une variété de produits dérivés, notamment des t-shirts, des posters et d’autres objets de collection.

Dead Cells, le jeu de plateau

Le jeu vidéo original a été adapté va donc être adapté en jeu de plateau en mode « dungeon crawler » appelé Dead Cells : The Rogue-Lite Board Game, qui sera jouable par une à quatre personnes.

Avant de s’aventurer dans le château, les joueureuses pourront choisir l’une des nombreuses formes jouables du personnage… décapité. Tout au long de la partie, les joueureuses auront l’occasion de voyager à travers des chemins de traverse situés dans les nombreux biomes qui composent le château. Chaque biome possède son propre lot d’ennemis qu’il faudra affronter.

Lorsqu’ils sont confrontés à un ennemi, les joueureuses peuvent utiliser leur jeu de cartes pour effectuer un certain nombre d’actions différentes, chaque classe ayant sa propre stratégie pour gérer le combat. En battant les ennemis et en explorant le château, on pourra obtenir plus de parchemins de pouvoir, d’armes, d’équipement et de cellules, qui contribueront tous au niveau de puissance global du personnage.

Les cellules prélevées sur les ennemis peuvent être échangées avec le Collectionneur contre des mutations permanentes pour son personnage. Ces mutations resteront avec son personnage même s’il est tué au cours de son voyage. Les mutations seront ajoutées aux jeux de cartes des personnages, conférant ainsi de nouvelles cartes à utiliser en combat.

Les joueureuses pourront choisir l’un des trois decks suivants : Brutalité, Survie ou Stratégies.

Dead Cells, en détail

Comme présenté sur le site de l’éditeur, on retrouve ces informations sur l’adaptation de Dead Cells :

Explorez des biomes. Choisissez votre chemin avec sagesse dans un château tentaculaire en constante évolution ! Allez-vous améliorer les pouvoirs de votre personnage avec un parchemin ? Ou préférez-vous choisir un coffre contenant une nouvelle arme ? Trouverez-vous les runes cachées qui ouvriront de nouveaux chemins et des biomes jusque-là inaccessibles ? Ce ne sera pas du gâteau, car les abominations contaminées par le Malaise infestent l’île. Préparez-vous donc à…

Tuer des ennemis. Chaque classe de personnage a ses propres pouvoirs et un paquet unique de cartes Action. Lors de chaque combat, vous n’aurez qu’à jouer une carte Action de votre main pour couvrir les trois phases d’une bataille. Lootez de l’équipement, de l’or, des parchemins et des Cellules sur les corps de vos ennemis et devenez plus fort. Mais attention… Votre jauge de vie est limitée, alors tôt ou plus tard vous…

Mourrez. Se balader dans des biomes infestés d’ennemis n’est pas l’activité la plus sûre, même pour nos héros Décapités. Vous tomberez fatalement sur le monstre de trop ou poserez le pied sur un piège mortel et perdrez tous vos parchemins, équipements et or accumulés. Mais ce n’est pas la fin pour autant ! Même après la mort, vous pourrez conserver vos précieuses Cellules pour…

Muter. Le Collecteur vous permettra de dépenser vos Cellules pour acheter des mutations permanentes qui vous rendront plus puissant… Pour toujours !  Choisissez des cartes parmi trois paquets différents : Brutalité, Survie ou Tactiques. Obtenez des cartes Action pour améliorer votre deck. Trouvez des Blueprints pour agrandir votre arsenal. Augmentez votre réserve de points de vie. Débloquez des emplacements d’équipement supplémentaires, et bien plus encore. Et il est temps de… 

Recommencer. La mort n’est que le commencement. Alors qu’une nouvelle boucle redémarre, utilisez vos mutations toutes fraîches pour vous venger de la chose qui vous a tué la dernière fois. Chaque partie, allez de plus en plus loin et tuez les boss et débloquez de nouvelles zones de départ. Attention, les biomes déjà explorés changent en permanence ! Retournez-y pour rencontrer de nouvelles monstruosités et récupérer de puissants objets.

Le jeu Dead Cells : The Rogue-Lite Board Game lancera sa campagne Kickstarter au printemps de cette année. On n’en connaît pas encore ni le prix ni la date de livraison. Mais on peut parier sur le succès de la campagne.

Un proto du jeu sera disponible sur le stand de l’éditeur québécois au FIJ.

Qu’est-ce qui fait une bonne adaptation de jeu vidéo en jeu de plateau ?

Les adaptations de jeux vidéo sont de plus en plus populaires et répandues, les éditeurs de jeux de société cherchant à tirer parti du succès de franchises de jeux vidéo bien établies. Mais qu’est-ce qui fait une bonne adaptation de jeu vidéo ?

Qu’est-ce qu’une adaptation de jeu vidéo ?

Une adaptation de jeu vidéo est la recréation d’un jeu vidéo existant en jeu de société. Cela peut se faire de différentes manières, d’un jeu complet du même nom à une réimpression des concepts du jeu original en tant qu’expérience sur table. Les adaptations de jeux vidéo sont plus qu’un simple stratagème marketing. Elles peuvent également offrir une expérience de jeu de société passionnante et intéressante. Quand c’est bien fait…

Qu’est-ce qui fait une bonne adaptation de jeu vidéo en jeu de société ?

Qu’est-ce qui fait une bonne adaptation de jeu vidéo en jeu de société ? Il faut être honnête. Il est difficile de répondre à cette question, car il n’existe pas d’approche unique pour adapter des jeux vidéo en jeux de société. L’essentiel est d’identifier les éléments fondamentaux du jeu vidéo original et de les traduire en une expérience de jeu de société à la fois attrayante et accessible.

Les défis des adaptations de jeux vidéo

Si les adaptations de jeux vidéo présentent certains avantages, fidélisation de la clientèle déjà acquise, nouveau public, déconnexion, interaction… analogique, elles comportent également certains défis. En voici quelques-uns.

Difficulté d’équilibrer les mécanismes de jeu

L’un des plus grands défis de l’adaptation de jeux vidéo en jeux de société est d’équilibrer les mécanismes de jeu. Cela est particulièrement vrai pour les jeux vidéo complexes, car les mécanismes doivent être simplifiés et rationalisés pour un format de jeu de société. Cela peut être un processus difficile, car les auteurs doivent trouver un moyen de capturer l’essence du jeu original sans sacrifier l’équilibre général du jeu.

On se réjouit de découvrir ce que ça donne avec l’adaptation de Dead Cells. Mais avec les auteurs chevronnés derrière cette adaptation, on peut s’attendre au mieux !

Fidélité au matériel source

Enfin, il y a le défi de la fidélité au matériel source original. Lorsqu’ils adaptent un jeu vidéo en jeu de société, les auteurs doivent conserver les éléments essentiels du jeu tout en créant une expérience de jeu de plateau unique. Cela peut être un équilibre difficile à trouver, car les auteurs doivent trouver un moyen de capturer l’essence du jeu original sans sacrifier l’équilibre général du jeu. Au risque de se mettre les fans du jeu vidéo à dos. Dans le cas de Dead Cells, c’est un véritable défi !

Stratégies d’adaptation des jeux vidéo en jeux de société

Heureusement, il existe un certain nombre de stratégies qui peuvent être utilisées pour faciliter l’adaptation des jeux vidéo en jeux de société. Voici quelques-unes des stratégies les plus importantes pour l’adaptation de jeux vidéo en jeux de société :

Identifier les mécanismes clés

La première étape de l’adaptation d’un jeu vidéo en jeu de société consiste à identifier les mécanismes clés du jeu original. Cela aidera les concepteurs à décider des éléments du jeu à conserver et de ceux à simplifier ou à supprimer. Une fois les mécanismes clés identifiés, les auteurs peuvent commencer à créer un jeu de société qui soit fidèle au jeu original tout en offrant une expérience intéressante.

Simplifier les règles

Personne n’apprécie des règles compliquées ! L’étape suivante consiste à simplifier les règles du jeu. Cela peut impliquer de supprimer les mécanismes inutiles ou de rationaliser les mécanismes existants. Cela permettra de rendre le jeu plus accessible et de s’assurer que le jeu reste équilibré.

Développer des illustrations uniques

Faut-il vraiment copier-coller la direction artistique du jeu vidéo ? Peut-être pas. Les concepteurs doivent développer un graphisme unique pour l’adaptation du jeu de société. Cela permettra de différencier le jeu de l’original et de lui donner un aspect et une sensation uniques. Les illustrations peuvent également être utilisées pour créer une expérience plus immersive.

Et encore une chose

Et cette annonce d’adaptation du jeu vidéo en jeu de plateau ne tombe pas au hasard. Puisqu’en même temps, l’éditeur bordelais du jeu vidéo annonçait également Dead Cells: Return to Castlevania, ou quand Dead Cells rencontre Castlevania, donc.


Pour vous offrir une expérience de lecture plus agréable, nous vous proposons un site sans aucune publicité. Nous entretenons des relations d’affiliation avec Philibert et Play-in.

Ainsi, lorsque vous achetez un jeu en cliquant sur les liens menant aux boutiques, vous nous soutenez.

Grâce à vous, nous pouvons obtenir une petite part des revenus, entre 5 et 8% du prix d’achat. Ceci nous permet alors d’acheter d’autres jeux et de continuer à pouvoir vous proposer de nouveaux articles.

Vous pouvez également nous aider à soutenir notre blog directement en faisant un don sur la plateforme française uTip.


Article écrit par Gus. Rédacteur-en-chef de Gus&Co. Enseigne à l’École supérieure de bande dessinée et d’illustration, travaille dans le monde du jeu depuis 1989 comme auteur et journaliste.


Dead Cells le jeu de plateau, créé par la fine fleur des auteurs français. All-in sur Kickstarter ?

Votre réaction sur l'article ?
+1
11
+1
5
+1
0
+1
0
+1
1
+1
0

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d